Présentation

  • : le blog lelaboratoire
  • : Le blog du laboratoire anarchiste est un blog actif a propos de l'actualité sociale
  • Contact

Pour nous contacter

Le laboratoire Anarchiste
8 Place st Jean
26000 Valence

envoyer vos suggestion

sur:

new:c.l-v@hotmail.fr

rappel envoie aucun message à

le laboratoire@no-log.org


 


Bibliothéque  de prêt

infokiosques
le mercredi de  16h30 - 19h

Accueil/infos SIAD-AIT
vendredi toutes les deux semaines

de  17h30à19h

Emission radio Labo
sur radio Mega
99.2FM
lundi en direct
18h15 - 19h
rediffusion:
jeudi de 9h à  9h 45
http://radio-mega.com
04 75 44 16 15

Recherche

Texte Libre

La tyrannie la plus redoutable n'est pas celle qui prend figure d'arbitraire, c'est celle qui nous vient couverte du masque de la légalité." Albert Libertad

le blog du laboratoire anarchiste

File:Wooden Shoe.svg
29 septembre 2008 1 29 /09 /septembre /2008 03:31

REMY DE LA MAUVINIERE

Elisa Novelli, the daughter of Marina Petrella, center left, a former member of Italy's left-wing Red Brigades terrorist group, speaks to journalists following the announcement that her mother is to be freed from prison, at the Versailles court of appeal, near Paris, Tuesday, Aug. 5, 2008. The court said it ordered Marina Petrella's release Tuesday due to her health problems. She is currently hospitalized in Paris. Poster at left reads: "Immediate freedom for Marina Petrella, abrogation of the extradition agreement, asylum for Italian political refugees." From AP Photo by REMY DE LA MAUVINIERE.


Le 9 juillet 2008, un mois après la signature du décret par François Fillon, Nicolas Sarkozy

confirmait l’extradition de Marina PETRELLA, au terme d’une procédure vieille de 13 années et

pour des faits qui remontent à plus de 25 ans. Cette extradition, si elle est exécutée, renverra Marina

dans les geôles italiennes jusqu’à la fin de ses jours.

Même si on le considère comme le pire ennemi, prendre quelqu’un et le mettre en cage est

inique. Le mal que l’on va créer est largement excédent au mal que la sanction est sensée réparer.

Nous ne partageons pas cette idée que le mal se répare par le châtiment. La solution pénale des

problèmes, c’est toujours le passé qui jette son ombre sur la vie et le présent, le mort qui veut

enterrer le vivant. Il faudrait penser en d’autres termes et sortir de cette logique mortifier.

Cette extradition constitue une violation des engagements de la France et un déni du droit

d’asile. En effet, François Mitterrand, peu après son investiture, avait accordé l’asile en France à

quelques centaines d’Italiens ayant pratiqué ou côtoyé la lutte armée. Un asile « à l’abri de toute

sanction par voie d’extradition », à condition qu’ils renoncent à toute forme de violence, ce qu’ils

ont respecté. Marina, venue se réfugier en France avec sa fille Elisa en 1993, avait pu se

reconstruire en s’investissant dans son métier d’assistante sociale auprès de plusieurs mairies et

associations de la région parisienne… jusqu’au 21 août 2007, où elle a été arrêtée en se rendant à

une convocation pour une banale question de carte grise.

Souffrant aujourd’hui d’une très grave dégradation physique et psychique, Marina Petrella a, le

24 juillet dernier, été transférée de Fresnes à l’hôpital psychiatrique de Sainte-Anne. Mais la

pratique des soins nécessités par l’extrême gravité de son état de santé était incompatible avec le

maintien du statut de détenue. Depuis le 5 août dernier, Marina est en liberté et soignée à l'hôpital

Sainte Anne à Paris. Le décret d'extradition est encore en vigueur.

Les collectifs de solidarité avec Marina Petrella demandent donc expressément que le décret

d'extradition soit abrogé. Sa fille Elisa Novelli, née à Rome en prison il y a vingt-cinq ans, se bat

sans faiblir pour tenter d’arracher sa mère à la mort, multipliant les rencontres, les réunions,

l’interpellation des politiques au plus haut niveau.

 

 

Elisa sera à Valence le vendredi 3 octobre à 18h30,

 

Maison des Sociétés - Salle Haroun Tazieff

 

Venez nombreux à sa rencontre !

 

 

Appel soutenu par le Collectif de soutien aux réfugiés italiens 26-07:

 

ASTIV, Collectif Paolo Persichetti, Section PCF de Valence, LCR ( ligue communiste révolutionnaire) de la Drôme, CNT AIT de Valence, OCL (Organisation Communiste Libertaire) de Lyon,
le Laboratoire à Valence, la
F.D.H.F ( Fédération des droits démocratiques en France)....

 

Partager cet article

commentaires

b in u 29/09/2008






"Du point de vue philosophique, en général, il ne faut pas trop se centrer sur l’ennemi. La liberté est toujours auto-affirmation, jamais réponse à l’ennemi. Ce sont les pattes courtes de l’anti-fascisme qui laissent l’initiative aux fascistes. On est anti-fasciste de surcroît : ce n’est pas en contestant l’ennemi qu’on va trouver sa voie. Ce n’est pas que je néglige l’affrontement : je vous le dis en tant qu’ancien officier de la guérilla ! Quand l’affrontement se présente, il faut l’assumer, mais ce n’est jamais central. C’est une conséquence naturelle. Dans le Manifeste du réseau alternatif, j’ai cité Deleuze : « Résister c’est créer ». Etre contre, c’est un corollaire secondaire qu’il faut assumer avec courage ; mais il faut d’abord construire. On voit bien cette militance un peu feignante qui se définit « contre » : on est gentil parce qu’on est contre. Non ! ça ne suffit pas d’être contre les méchants pour être gentil. Après tout, Staline était contre Hitler !" Miguel Benassayag

Articles Récents

Agenda

    dimanche 30 juin

15h à 16 h

accueil de familles de prionnier-e-s

discussion , infos et peites recettes

pour les proches de détenu(E)s...

- aides juridique

-participation à l'émission de radio Mega

du 22 juillet



Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog