Présentation

  • : le blog lelaboratoire
  • : Le blog du laboratoire anarchiste est un blog actif a propos de l'actualité sociale
  • Contact

Pour nous contacter

Le laboratoire Anarchiste
8 Place st Jean
26000 Valence

envoyer vos suggestion

sur:

new:c.l-v@hotmail.fr

rappel envoie aucun message à

le laboratoire@no-log.org


 


Bibliothéque  de prêt

infokiosques
le mercredi de  16h30 - 19h

Accueil/infos SIAD-AIT
vendredi toutes les deux semaines

de  17h30à19h

Emission radio Labo
sur radio Mega
99.2FM
lundi en direct
18h15 - 19h
rediffusion:
jeudi de 9h à  9h 45
http://radio-mega.com
04 75 44 16 15

Recherche

Texte Libre

La tyrannie la plus redoutable n'est pas celle qui prend figure d'arbitraire, c'est celle qui nous vient couverte du masque de la légalité." Albert Libertad

le blog du laboratoire anarchiste

File:Wooden Shoe.svg
21 janvier 2009 3 21 /01 /janvier /2009 09:12

 D'après :indymedia.grenoble

Nouvelle victoire du mouvement social!
Une soixantaine d'activistes grenoblois en colère contre le système ont décidé d'agir. Prendre acte du caractère répressif de l'Etat qui criminalise chaque jour plus toute forme de résistance, ne laissant qu'une marge plus étroite entre la passivité et l'action illégale.
Entre ces deux postures, soixante personnes ont choisi.
Déterminés, ils ont lancé une offensive: l'occupation du hall nord de Stendhal pour une durée indéterminée était décrété cet après midi à 15H.
Oui mais voilà, à 18H, les choses se corsent. La présidente de l'université vient leur annoncer qu'elle n'est pas d'accord.
Un brin intimidés, les occupants réaffirment néanmoins leur détermination. "Nous avons besoin d'un lieu à partir duquel préparer la lutte acharné qui s'annonce. Considérons ce lieu comme le QG de la résistance".
Soudain, tout bascule.
Une silouhette apparait au bout d'un couloir... uniforme, insigne, casquette... PAs de doute, il s'agit là d'un soldat de l'empire.
Dehors 4 fourgonnettes de police viennent confirmer que la bataille est imminente. Les chiens de l'Etat sarkoziste sont prêt à mordre.
Nos valeureux occupants frémissent.
En effet, ils ont amené dans la fac un frigo et une cuisinière qui leur sont précieux. Euh...ca serait vraiment dommage que les flics s'en emparent!
La retraite est donc sonnée, matelas sur le dos, canapés au vent, nos amis repartent sous les regards incrédules des forces de l'ordre.
Heureusement, les chants révolutionnaires jaillissent des gorges de cette foule anarcho-raisonnable.
L'honneur est sauve.



Vive la lutte ! Vive la Grève ! Nous ne paierons pas votre crise !
Dans l'après-midi du 19 janvier 2009, des étudiantEs et précaires ont
pris possession d'une partie des locaux de l'université Stendhal
(Grenoble 3). Cette occupation, appelée et organisée par le Comité de
Mobilisation des EtudiantEs et Précaires des universités grenobloises,
constitue la première étape dans la construction d'un mouvement de
grève sur le Campus. Par cette action, il s'agit pour nous, de dénoncer
et de faire front à la politique anti-sociale et sécuritaire mise en
œuvre par le gouvernement Fillon et le Chef de l'Etat. Cette politique
fait chaque jour des ravages au sein de la société française :
destruction totale du système éducatif français de la Maternelle à
l'Université, casse du système de Santé, démantèlement du Service
Public et la politique raciste à base de rafles d'étrangers. La répression violente des mouvements sociaux est le préalable à la mise en place de cette société libérale.
Nous ne sommes pas surpris par le niveau important de répression des
luttes de l'année 2008 (étudiante, lycéenne…), la fin de la franchise
universitaire et par l'exercice des lois antiterroristes qui sont de
véritables lois scélérates à nos yeux. Ces mesures servent à garantir
l'ordre sécuritaire, seul cadre aux yeux des puissants de
l'épanouissement de la domination du Marché.
Sur ce registre, Michèle Alliot Marie n'a rien a envié à Raymond
Marcellin ou Michel Poniatowski. Une fois de plus, la même paranoïa
sécuritaire est à l'œuvre.
Nous ne plierons pas face à la répression qui nous attend. Elle ne fera
que renforcer notre détermination et ne pourra en aucun cas remettre en
cause notre combat.


A cette société autoritaire et fascisante que l'on nous propose, nous ripostons par la réappropriation de notre lieu d'études.
Cette base est celle sur laquelle nous projetons de propager la lutte.
Nous nous battrons pour que l'Education change radicalement de nature.
Qu'elle soit réellement émancipatrice, qu'elle soit intégralement
gratuite et égalitaire, la reproduction sociale à travers les études
n'ayant que trop durée. Que l'Education soit au service des individus
et de la Société, non plus au Service des entreprises et des marchands

Pour réaliser ces objectifs, l'occupation de notre université est
nécessaire. Elle a pour ambition de devenir un lieu d'échanges et de
rencontres (par le biais des Assemblées Générales, de débats, de
conférences, de projections…), de vie (cuisine, dortoirs…) et également
de lutte.
Enfin, nous appelons l'ensemble des travailleurs, des chômeurs,
sans-papiers, étudiants et lycéens à s'organiser en vue d'une lutte
massive et à reproduire notre exemple partout où cela est réalisable.
Afin de réussir la journée de mobilisation du 29 janvier 2009 et de
construire la Grève Générale qui fera enfin plier ce gouvernement.
Et, ainsi, bâtir sur une base égalitaire, sociale et solidaire, la Société de demain.

Vive la lutte !
Vive la Grève !
Nous ne paierons pas votre crise !

Le Comité de Mobilisation des EtudiantEs et Précaires en lutte.

Contact : presse.okupstendhal@laposte.net

Partager cet article

commentaires

Articles Récents

Agenda

    dimanche 30 juin

15h à 16 h

accueil de familles de prionnier-e-s

discussion , infos et peites recettes

pour les proches de détenu(E)s...

- aides juridique

-participation à l'émission de radio Mega

du 22 juillet



Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog