Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog lelaboratoire
  • : Le blog du laboratoire anarchiste est un blog actif a propos de l'actualité sociale
  • Contact

Pour nous contacter

Le laboratoire Anarchiste
8 Place st Jean
26000 Valence

envoyer vos suggestion

sur:

new:c.l-v@hotmail.fr

rappel envoie aucun message à

le laboratoire@no-log.org


 


Bibliothéque  de prêt

infokiosques
le mercredi de  16h30 - 19h

Accueil/infos SIAD-AIT
vendredi toutes les deux semaines

de  17h30à19h

Emission radio Labo
sur radio Mega
99.2FM
lundi en direct
18h15 - 19h
rediffusion:
jeudi de 9h à  9h 45
http://radio-mega.com
04 75 44 16 15

Recherche

Texte Libre

La tyrannie la plus redoutable n'est pas celle qui prend figure d'arbitraire, c'est celle qui nous vient couverte du masque de la légalité." Albert Libertad

le blog du laboratoire anarchiste

File:Wooden Shoe.svg
22 janvier 2009 4 22 /01 /janvier /2009 09:06

 

(Image JPEG)
Marche à Jaffa
Les manifestants , israéliens et palestiniens, se sont rassemblés après le coucher du soleil au parc Charles Clore,

Mercredi  21   la manifestation  pour la Palestine, la mobilisation faiblit sur Valence, les socialistes Valentinois peuvent être fier d'avoir réussi l'exploit de  ne rien dire  pendant les massacres à Gaza . Comme depuis le tout début du conflit , le blog du Laboratoire informe sur les diverses positions.


Les armes "se sont tues"(!), il fallait pour Israel qu'elles se taisent pour ne pas obliger le nouveau héros du monde libre à se démasquer trop vite et trop fort.

Tout a été si bien calculé dans le temps, l'invasion, les combats dans Gaza et un pseudo cessez-le-feu. Calculé au jour près. Silence, on investit!

Et tous les médias comme un seul homme de faire silence sur la Palestine et de se précipiter aux basques du président américain. Sans aucune décence. Mais en ont-ils jamais?
Ce ballet des médias, toujours le même, hurlant comme un seul homme quand le pouvoir, les pouvoirs, le décident. Et muets comme des tombes quand le pouvoir, les pouvoirs, le commandent.
C'est ce que nous avons vu avec Jean-Marc Rouillan, que nous voyons autour des prisonniers révolutionnaires - il y a ceux sur lesquels les médias informent et ceux qu'ils enterrent.
On le voit aujourd'hui en Palestine et avec Obama. Où l'on pense pouvoir faire passer à la trappe,
invasion, destruction, massacres.
Mais ces morts existent, l'invasion est bien là.
A nous de ne pas nous plier au silence.

Notre position sur le "cessez-le-feu", le "repos" et les armes de la résistance.

Le Front Populaire pour la Libération de la Palestine a réaffirmé le 18 janvier 2009 sa position sur le soi-disant "cessez-le-feu", tout en ayant le plus grand respect à l’égard de la décision de nos frères et soeurs dans la résistance, de déclarer un cessez-le-feu d’une semaine avec l’ennemi. De même que nous partageons aujourd’hui la déclaration de victoire avec notre peuple, nous voulons réaffirmer notre rejet de n’importe quel cessez-le-feu et de la politique du soi-disant "repos".



Nous nous sommes toujours opposés à la politique du "repos", parce qu’elle donne l’opportunité à Israel de s’en servir pour attaquer notre peuple et elle augmente la pression de toutes les forces du camp ennemi sur la résistance - non seulement les assauts militaires d’Israël, mais également la pression politique et les attaques qui proviennent des régimes arabes, de l’Union européenne, des Etats-Unis et du soi-disant "quartet". La politique du "repos" devient un piège pour la résistance que nous devrions toujours chercher à éviter, à partir du moment où l’occupation elle-même est une agression. Notre peuple a le droit de résister, en tant que peuple occupé, et si la résistance peut prendre des décisions tactiques sur le déroulement de la lutte, nous ne pouvons jamais laisser cette décision, cette résolution, devenir une arme aux mains de nos ennemis.



Les éléments des forces terrestres ennemies demeurent à Gaza et le siège n’est pas terminé, de même que les check-points, en particulier Rafah, n’ont pas été rouverts. L’ennemi n’a pas déclaré la fin de son siège maritime et leur Armée de l’Air continue d’envahir nos cieux, afin d’essayer d’instaurer la crainte et la terreur au sein de notre peuple qui dénombre plus de 1300 martyrs durant les 3 dernières semaines, plus de 5000 blessés, la destruction de plus de 4000 logements, de quartiers entiers, et de l’essentiel de notre infrastructure civile à Gaza. Les frontières n’ont pas été ouvertes, et à tous les checkpoints, en particulier celui de Rafah, les marchandises destinées à notre peuple restent stockées en l’attente d’un contrôle et d’une sécurisation du point de passage.



L’ennemi essaye de réussir par des moyens politiques là où il a échoué par des moyens militaires. Il a échoué en dépit de sa tactique de la terre brûlée et du massacre de notre peuple, il n’est pas parvenu à anéantir notre résistance ou a faire plier notre peuple. Maintenant, il tente de maquiller son échec par l’accord de Livni-Rice (avec les Etats-Unis) - un accord qui n’a même pas la valeur du papier sur lequel il est rédigé. Le FPLP tient à clarifier cette position : notre peuple n’abandonnera pas ses droits et notre résistance ne baissera pas les bras, mais au contraire, cette dernière agression ne fera que renforcer notre détermination pour consolider notre résistance et la puissance de nos forces.



En outre, le sommet de Sharm el-Sheikh entre les Européens et quelques régimes arabes représente une menace pour le monde arabe. Il est l’acte symbolique d’une tentative de rétablir le colonialisme dans le monde arabe. La "surveillance" de la frontière entre l’Egypte et la Palestine signifie qu’il n’y a aucune souveraineté dans le monde arabe, ni en Egypte ni à Gaza, et que ces puissances coloniales et leurs forces reviennent s’établir dans notre région. La souveraineté est une question critique, et différencie un peuple, une nation libre d’un(e) autre qui est sous le joug du colonialisme et de l’occupation. L’utilisation du terme "contrebande des armes" est encore une autre méthode de transformer notre cause nationale en "question de sécurité" et une tentative de rendre illégales les armes de la résistance de notre peuple occupé. Le droit d’un peuple qui subit l’occupation, à résister par tous les moyens, y compris la lutte armée, est fondamental et inviolable, et nous ne laisserons pas nos droits être liquidés aux prétextes de la "sécurité" ou de la "stabilité".



Le FPLP s’est engagé sur le champ de bataille avec nos frères et soeurs dans toutes les organisations de la résistance, dès le début de l’agression le 27 décembre 2008. Nous avons partagé sur ce champ de bataille et nous continuons à partager le pain et les balles afin de combattre notre vil ennemi sioniste commun et ceux qui le soutiennent. Le FPLP était le premier dans cette agression à lancer un missile contre les forces ennemies et nous serons présents sur les lignes de fronts, chassant l’ennemi alors qu’il se retire du dernier centimètre de la bande de Gaza.

Gloire aux martyrs ! La résistance vaincra ! Longue vie au peuple palestinien et à la nation arabe ! Vive la lutte et la solidarité internationales !

FPLP, 19 janvier 2009

http://www.pflp.ps/english/?q=pflp-our-position-ceasefire-calm-and-weapons-resis

Partager cet article

commentaires

Articles Récents

Agenda

    dimanche 30 juin

15h à 16 h

accueil de familles de prionnier-e-s

discussion , infos et peites recettes

pour les proches de détenu(E)s...

- aides juridique

-participation à l'émission de radio Mega

du 22 juillet