Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog lelaboratoire
  • : Le blog du laboratoire anarchiste est un blog actif a propos de l'actualité sociale
  • Contact

Pour nous contacter

Le laboratoire Anarchiste
8 Place st Jean
26000 Valence

envoyer vos suggestion

sur:

new:c.l-v@hotmail.fr

rappel envoie aucun message à

le laboratoire@no-log.org


 


Bibliothéque  de prêt

infokiosques
le mercredi de  16h30 - 19h

Accueil/infos SIAD-AIT
vendredi toutes les deux semaines

de  17h30à19h

Emission radio Labo
sur radio Mega
99.2FM
lundi en direct
18h15 - 19h
rediffusion:
jeudi de 9h à  9h 45
http://radio-mega.com
04 75 44 16 15

Recherche

Texte Libre

La tyrannie la plus redoutable n'est pas celle qui prend figure d'arbitraire, c'est celle qui nous vient couverte du masque de la légalité." Albert Libertad

le blog du laboratoire anarchiste

File:Wooden Shoe.svg
26 janvier 2009 1 26 /01 /janvier /2009 09:19

mage:

fra.JPG



http://www.lalibre.be/actu/monde/article/476983/les-tunnels-de-gaza-seraient-a-nouveau-operationnels.html

Selon Abou Wahda, le passage d'un mètre de haut dans lequel il se
trouve, situé sous les sables mous de Gaza, n'a pas encore été
complètement consolidé.

Les tunnels reliant la Bande de Gaza à l'Egypte seraient à nouveau
opérationnels, malgré les centaines de bombes et de missiles qui les ont
visés pendant la récente offensive israélienne. Le fait qu'ils puissent
être aussi vite réparés souligne la difficulté d'arrêter la contrebande,
et fait craindre à Israël que les dirigeants du Hamas, à Gaza, utilisent
ce réseau souterrain pour se réarmer. "J'ai réparé les dégâts en trois
jours. C'est fonctionnel depuis ce matin", assure Abou Wahda qui, comme
tous ceux qui sont impliqués dans une activité de contrebande, refusent
d'être identifiés par autre chose qu'un surnom.

Selon Abou Wahda, le passage d'un mètre de haut dans lequel il se
trouve, situé sous les sables mous de Gaza, n'a pas encore été
complètement consolidé. Il reste dangereux pour les huit personnes
travaillant pour lui qui font la navette entre l'Egypte et la Bande de
Gaza pour passer des produits en contrebande. "Mais le pire danger vient
du ciel, s'ils bombardent à nouveau", précise-t-il. Un jeune a été posté
à proximité pour scruter le ciel en cas d'arrivée d'avions israéliens.

Jeudi, la ministre israélienne des Affaires étrangères Tzipi Livni a
déclaré que l'Etat hébreu souhaitait rouvrir les hostilités si les
bombardements n'étaient pas suffisants pour arrêter la contrebande. "Si
nous avons besoin de faire d'autres opérations militaires pour arrêter
la contrebande, ce sera fait", a-t-elle dit à la radio d'Israël. "Israël
se réserve le droit d'agir contre la contrebande."

Mettre fin à la contrebande, et faire cesser les tirs de roquettes du
Hamas sur le sud d'Israël, c'était l'objectif clé de l'Etat hébreu dans
son offensive, qui a fait 1.285 morts dans les rangs palestiniens,
essentiellement des civils, selon un décompte du Centre palestinien des
droits de l'homme.

Tsahal dit avoir détruit 60 à 70% des tunnels avant le cessez-le-feu de
dimanche. Israël estime qu'il y avait environ 300 tunnels avant l'offensive.

A Rafah, ville frontalière où la quasi-totalité des tunnels sont
creusés, des contrebandiers ont dit à l'Associated Press qu'il y avait
environ 1.000 tunnels opérationnels avant le bombardement, et que
jusqu'à 90% d'entre eux avaient été détruits. La plupart des tunnels ont
été creusés après le bouclage de Gaza par Israël et l'Egypte, suite à la
prise du pouvoir par la force du Hamas en juin 2007.

Si le Hamas utiliserait des tunnels pour faire entrer des armes, la
plupart des tunnels sont utilisés pour contourner le blocus israélien et
importer des produits qui manquent (carburant, vêtements, matériaux de
construction, cigarettes, et même des chips dont les habitants de Gaza
ont très envie après un mois pendant lequel ils ont dû survivre avec des
rations de guerre).

Les tunnels, qui se trouvent à une quinzaine de mètres sous terre, sont
en général longs de 800 mètres entre la Bande de Gaza et l'Egypte, où
leur entrée est en général caché à l'intérieur des maisons.

Le Hamas ne dit jamais s'il fait passer des armes et de l'argent à
travers les tunnels, mais il considère qu'il s'agit d'un commerce
légitime. "Les gens n'auraient pas besoin des tunnels si la frontière
était ouverte", a expliqué jeudi à l'AP Ehab Ghussein, porte-parole du
ministère de l'Intérieur du Hamas.

Partager cet article

commentaires

Articles Récents

Agenda

    dimanche 30 juin

15h à 16 h

accueil de familles de prionnier-e-s

discussion , infos et peites recettes

pour les proches de détenu(E)s...

- aides juridique

-participation à l'émission de radio Mega

du 22 juillet