Présentation

  • : le blog lelaboratoire
  • : Le blog du laboratoire anarchiste est un blog actif a propos de l'actualité sociale
  • Contact

Pour nous contacter

Le laboratoire Anarchiste
8 Place st Jean
26000 Valence

envoyer vos suggestion

sur:

new:c.l-v@hotmail.fr

rappel envoie aucun message à

le laboratoire@no-log.org


 


Bibliothéque  de prêt

infokiosques
le mercredi de  16h30 - 19h

Accueil/infos SIAD-AIT
vendredi toutes les deux semaines

de  17h30à19h

Emission radio Labo
sur radio Mega
99.2FM
lundi en direct
18h15 - 19h
rediffusion:
jeudi de 9h à  9h 45
http://radio-mega.com
04 75 44 16 15

Recherche

Texte Libre

La tyrannie la plus redoutable n'est pas celle qui prend figure d'arbitraire, c'est celle qui nous vient couverte du masque de la légalité." Albert Libertad

le blog du laboratoire anarchiste

File:Wooden Shoe.svg
18 mars 2009 3 18 /03 /mars /2009 12:11
Par soucis d'un vrai débat  on remet à jour la communication de Jean Michel Bochaton  à prpos de la gare d'Allan  . Le dauphiné libérée a donné la paroile aux élus verts mardi 17 dans ses colonnes.
Nous ne rappelons pas ici l'argumentation  contre le projet mais par soucis d'objectivité nous publions la déclaration de l'élu régional Monsieur Bochaton. A noter la présence de Gérard Leras assistant à la réunion en faveur de la nouvelle gare  et sur la photo de l'opposition du projet il y a encore Gérad Leras . Politique tout ça.
L'argent mis pour ce nouveau projet provient de nos poches



Réouverture de la desserte TER de la rive droite du Rhône Comités de ligne – Transports dans la Vallée du Rhône – Desserte TGV de Valence ville et Montélimar ville

A la veille des congés, François Jacquart (1er vice-président de la commission transports à la Région) et Jean- Michel Bochaton (président du groupe communiste) avaient convenu d’organiser une réunion à Montélimar sur les transports pour le sud 07/26 en lien avec Annie Mazet, secrétaire départementale du PCF et conseillère municipale de Montélimar.

Cette réunion présidée par Marcel Magnon conseiller municipal communiste de Montélimar ayant été annoncée au travers de divers réseaux militants s’est tenue le mardi 11 septembre salle Mistral. Nous étions près de 70 ce soir-là. Des cheminots, des militants associatifs, des membres de comités de ligne, des militants CGT et CFDT, des usagers, des élus concernés par ces enjeux. Etaient aussi présents Michèle Eyballin, conseillère régionale PS et Gérard Leras, Président du groupe des Verts, Président de la commission Transports de la Région.

Au nom du Groupe Communiste de la Région, les deux conseillers régionaux communistes ont présenté les enjeux. Le projet de la gare TGV d’Allan porté par les élus locaux de droite comme de gauche prend forme. Ce projet est un projet d’élus, à vocation économique pour mettre en concurrence la zone d’activité Rovaltain et le Tricastin. Pour l’heure la dimension de développement et d’accompagnement des secteurs sud de la Drôme et de l’Ardèche manque encore cruellement dans ce projet. Le contrat de projet Etat/Région 2007/2013 envisage de financer une étude sur la faisabilité du projet de création de la gare TGV d’Allan.

Le Groupe des Elus Communistes à la Région n’a pas voté ce Contrat de projet. Ceci dit, l’étude envisagée est lancée, impulsée par le Préfet de la Drôme qui réunissait le vendredi 14 septembre à Valence les différents interlocuteurs pour lancer l’étude. Dans le débat engagé avec les présents, Jean-Michel Bochaton et François Jacquard ont appuyé la nécessité que cette étude lancée sur la faisabilité de la gare TGV d’Allan intègre les connexions route et fer avec le projet de desserte voyageurs TER de la rive droite du Rhône (Ardèche), combat que mène depuis des années François Jacquart et les cheminots. François Jacquart a aussi insisté sur l’importance de s’assurer du maintien de la desserte TGV de Valence ville, Montélimar ville. « Que valent les promesses faites dernièrement par la SNCF de conserver 4 dessertes TGV aller-retour sur ces gares de centre-ville quand on connaît les suppressions de postes de cheminots et les budgets d’austérité imposés au service public SNCF par le gouvernement ? » a-t-il interrogé.

« On sait que ce projet de gare TGV d’Allan, la SNCF n’en voulait pas au démarrage ». Les Besson, Mariton, Cornillet, Mariani, Flory le lui ont imposé. On va vers un financement quasi intégral des connexions routières, du pont supplémentaire entre le Rhône, etc… transféré vers la Région, les départements de l’Ardèche et de la Drôme et les collectivités limitrophes ».

Prenant appui sur l’expérience de la longue mobilisation des élus communistes des villes de Romans/ Valence/ Montélimar, en lien avec le groupe communiste de la Région de l’époque, pour la connexion de la gare TGV de Valence Alixan avec la ligne SNCF de Valence-Grenoble, Jean-Michel Bochaton insiste "pour que l’étude financée dans le Contrat de projet 2007/2013 de desserte TGV de la future gare d’Allan aborde tous ces enjeux, tous les ouvrages routiers, ferrés, infrastructures et surtout le coût total de tous ces aménagements.

Ils veulent faire de la gare d’Allan un problème technique pour une poignée, alors que c’est un choix politique pour tous qui doit intégrer les vraies réponses aux besoins de déplacements domicile-travail-domicile-études et de désenclavement des arrières pays. Mettons dans les mains des usagers des TER, des cheminots, des citoyens et des élus locaux, en toute transparence, l’ensemble des éléments de ce choix.

Les réactions des présents ont marqué une crainte de voir la desserte Montélimar Ville être supprimée (CFDT) ; une interrogation sur le leurre que représente le projet gare d’Allan où jamais tous les TGV ne s’arrêteront alors qu’il y a des gares TGV à Valence/Alixan et Avignon (CGT). Des solutions existent pour Montélimar ville où l’on pourrait facilement créer un parking pour les usagers sur des espaces SNCF désaffectés (CGT).

- « La gare d’Allan, OK » dit un ardéchois, « mais ça fait des années qu’on parle de la déviation du Teil et rien n’est fait alors qu’à Rochemaure il passe 15.000 véhicules par jour sur la Nationale 86. Privilégier le rail ne doit pas être l’occasion de ne pas faire les aménagements routiers nécessaires sur la 86 : déviation, protections phoniques. La desserte TER voyageurs de la rive droite ne doit pas être mise au placard ».

- L’impact du projet Allan "va renchérir le coût de l’immobilier dans le sud Drôme, au profit de qui (un cheminot) ? Une bonne partie des voyageurs potentiel de la gare d’Allan viendront de l’Ardèche "ce sera le parcours du combattant pour eux, franchir le Rhône, Montélimar ... ça éloigne le débouché des ardéchois (un intervenant)". Gérard Leras, pour les Verts, confirma l’opposition de son groupe au projet de la gare d’Allan et la vigilance de son groupe sur ce dossier qui a nécessité des arbitrages difficiles à la Région et Michèle Eyballin rappela que la priorité de la Région est bien la compétence TER.

En complément de ce dossier, François Jacquart évoqua les comités de ligne "qui doivent trouver un nouveau souffle en ne se cantonnant pas qu’aux modifications d’horaires", notre groupe pense "qu’il faut les concevoir aussi comme des lieux d’exigence, de mobilisation et de lutte pour défendre le service public SNCF et la cohérence des réponses pour rééquilibrer en faveur des transports collectifs". Les comités de lignes mis en place par la Région Rhône-Alpes sont jugés positivement par la majorité des présents à la réunion mais des remarques sont faites sur le peu de publicité faite sur leur existence, sur leur manque d’ouverture à tous les acteurs des transports, sur leurs contenus et le mode de désignation des citoyens-usagers.

En conclusion, François Jacquart et Jean-Michel Bochaton ont fait les propositions suivantes aux participants :

- Nous proposons d’interpeller la Région Rhône-Alpes et les présidents des deux départements Drôme Ardèche pour demander que soit organisé un vrai débat public autour du dossier de la gare d’Allan qui, pour l’heure, se fait dans le secret.

- Nous réaffirmons l’importance du projet de dessertes voyageurs de la rive droite. Nous sommes favorables à ce que la Région Rhône-Alpes démarre le projet de desserte TER sur cette rive et soit en tête sur ce dossier.

- Nous pensons qu’une véritable mobilisation doit se construire face aux fermetures des gares fret et au rabougrissement de l’activité fret au sein de la SNCF.

Nous invitons tous ceux qui veulent réfléchir sur ces enjeux à la journée de réflexions et d’échanges à Charbonnières organisé par le groupe communiste Rhône-Alpes sur les transports le samedi 10 novembre. Enfin, nous sommes disponibles pour participer à toute initiative prise par les syndicats de cheminots, les usagers, citoyens, partis, membres de comités de ligne, élus locaux, collectifs visant à éclairer les enjeux des transports dans la moyenne Vallée du Rhône et concernant les départements de l’Ardèche et de la Drôme.

Partager cet article

commentaires

Articles Récents

Agenda

    dimanche 30 juin

15h à 16 h

accueil de familles de prionnier-e-s

discussion , infos et peites recettes

pour les proches de détenu(E)s...

- aides juridique

-participation à l'émission de radio Mega

du 22 juillet



Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog