Présentation

  • : le blog lelaboratoire
  • : Le blog du laboratoire anarchiste est un blog actif a propos de l'actualité sociale
  • Contact

Pour nous contacter

Le laboratoire Anarchiste
8 Place st Jean
26000 Valence

envoyer vos suggestion

sur:

new:c.l-v@hotmail.fr

rappel envoie aucun message à

le laboratoire@no-log.org


 


Bibliothéque  de prêt

infokiosques
le mercredi de  16h30 - 19h

Accueil/infos SIAD-AIT
vendredi toutes les deux semaines

de  17h30à19h

Emission radio Labo
sur radio Mega
99.2FM
lundi en direct
18h15 - 19h
rediffusion:
jeudi de 9h à  9h 45
http://radio-mega.com
04 75 44 16 15

Recherche

Texte Libre

La tyrannie la plus redoutable n'est pas celle qui prend figure d'arbitraire, c'est celle qui nous vient couverte du masque de la légalité." Albert Libertad

le blog du laboratoire anarchiste

File:Wooden Shoe.svg
25 mars 2009 3 25 /03 /mars /2009 07:56

Ce texte de Paul Mattick Jr est paru dans la revue et sur le site The Brooklyn Rail. Critical perspectives on arts, politics and culture, début 2009. On peut en lire le texte original à l’adresse www.brooklynrail.org/2009/02/expres...)]. Une traduction française doit en paraître dans Echanges n° 128 (printemps 2008). C’est cette traduction que nous proposons ci-dessous.v Des hauts et des bas)

Il a été précédé de En plein brouillard et Entreprise hasardeuse ,

 


Vendredi 27 Mars à 18h signature du livre" crise financière et capital fictif" collection temps critiques  et rencontre débat  à 20h au Laboratoire ( repas tiré du sac)

Notre analyse n’est pas une étude sur la « crise financière ». Elle essaie d’inscrire les ébranlements actuels dans les transformations du capital. Il nous importe donc peu de savoir s’il s’agit d’une « crise finale », mais de comprendre qu’il s’agit bien d’une crise de reproduction de l’ensemble du capitalisme.

Le capital fictif est une forme qui cherche à s’autonomiser de tout travail vivant. La financiarisation de l’économie est aujourd’hui son mode normal de fonctionnement, comme l’inflation l’a été dans la phase précédente. Ce qui relie la période actuelle à la précédente, c’est le développement du capital fictif. Il n’y a donc pas de déconnexion entre économie réelle et économie financière, mais unité des deux dans l’équivalence de tous les capitaux. C’est l’erreur politique des gauches que de vouloir sauver la première de l’enfer de la seconde.

Pour nous, l’essentiel, c’est de ne pas subir « la crise » comme une fatalité.

C’est parce que nous nous situons résolument du côté de la critique de la valeur que nos luttes pourraient viser ce qui apparaît comme son résultat : le prix. En effet, celui-ci s’impose dans tout son arbitraire puisque le travail vivant qu’il contient encore est devenu minime et que le prix du travail, le prix du crédit, le prix du pétrole, le prix de l’immobilier, le prix des services et des transports, tous sont des prix politiques.

Se placer du côté du prix, c’est ainsi lier lutte contre la marchandise et lutte contre l’État.

 

 ce débat ,  nous l'avons programmé loin des projecteurs électoraux , cette perspective est extérieure de nos réflexions.

A vendredi 27 Mars

 


Partager cet article

commentaires

Articles Récents

Agenda

    dimanche 30 juin

15h à 16 h

accueil de familles de prionnier-e-s

discussion , infos et peites recettes

pour les proches de détenu(E)s...

- aides juridique

-participation à l'émission de radio Mega

du 22 juillet



Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog