Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog lelaboratoire
  • : Le blog du laboratoire anarchiste est un blog actif a propos de l'actualité sociale
  • Contact

Pour nous contacter

Le laboratoire Anarchiste
8 Place st Jean
26000 Valence

envoyer vos suggestion

sur:

new:c.l-v@hotmail.fr

rappel envoie aucun message à

le laboratoire@no-log.org


 


Bibliothéque  de prêt

infokiosques
le mercredi de  16h30 - 19h

Accueil/infos SIAD-AIT
vendredi toutes les deux semaines

de  17h30à19h

Emission radio Labo
sur radio Mega
99.2FM
lundi en direct
18h15 - 19h
rediffusion:
jeudi de 9h à  9h 45
http://radio-mega.com
04 75 44 16 15

Recherche

Texte Libre

La tyrannie la plus redoutable n'est pas celle qui prend figure d'arbitraire, c'est celle qui nous vient couverte du masque de la légalité." Albert Libertad

le blog du laboratoire anarchiste

File:Wooden Shoe.svg
30 juillet 2006 7 30 /07 /juillet /2006 08:01

Bonjour,
Voici le compte rendu de la réunion de préparation pour Résistentes qui a
eu lieu à la friche à Lyon le dimanche 2 juillet !

Nous avons pu définir un thème pour cette rencontre, ainsi que différents
ateliers à proposer.
Nous avons aussi pu envisager des points logistiques.
En revanche, pour des raisons techniques longues à raconter,
phytoépuration tout ça, ça risque d’être compliqué (mais pas impossible)
de faire la rencontre en Mayenne, donc, on relance l’appel à terrain… Ce
qu’on aimerait trouver comme terrain, ce serait au mieux du mieux, un lieu
assez grand pour accueillir une vingtaine de personnes voire plus, avec
possibilité de planter des tentes et éventuellement une yourte ou un
chapiteau, avec un point d’eau potable, suffisamment ombragé pour
supporter la canicule, et qui soit accessible à toutes. C’est encore mieux
que tout si il y a l’électricité, et déjà un dispositif de toilettes
sèches ou autres, mais ça c’est secondaire…
Lâchez vous sur les propositions, ne soyez pas avares d’idées !

On a commencé la réunion par l’idée de relier tous les ateliers et moments
variés par un thème commun : le partage de savoirs, et les relations de
domination qui en découlent potentiellement. D’où la multitude de
questions qu’on s’est posées, et que nous allons maintenant partager avec
vous !!!!
On est partie du fait que nombre de savoirs sont interdits ou difficiles
d’accès aux femmes en mixité, dans la vie quoi. Que la relation
hiérarchique, c'est-à-dire de domination, entre celleux qui détiennent
les savoirs, intellectuels ou techniques, et celleux qui ‘ont tout à
apprendre’ nous enferment dans des rôles de soumission assez chiants à
dépasser en mixité. Exemple : si j’apprends en mixité à euh, faire des
jointures entre des plaques de placo, y a fort à parier que même si on
daigne me laisser faire les travaux moi-même avec mes petites mains, même
si on ne me cantonne pas à regarder en faisant mine de comprendre bien
gentiment, au mieux on va me parler comme si j’étais attardée et comme si
je devais me sentir infiniment redevable de cette leçon. Autre exemple,
un jour j’étais en panne de batterie avec mon camion, j’ai du demander de
l’aide aux vendangeurs d’à coté, j’avais juste besoin d’un autre véhicule
et de pinces, je sais très bien comment il faut faire, mais non pas moyen
d’éviter qu’ils fassent tout à ma place en m’expliquant chaque geste
comme si je l’avais pas fait 30 fois. Y a des milliards d’exemples mais
je pense fort que vous en avez vous-même déjà trop.
Du coup l’idée serait donc de laisser la place à d’autres rapports entre
celles qui auront un savoir-faire à partager et celles qui auront envie de
se l’approprier.
Ça veut dire souvent aussi abandonner un certain confort, le confort de
celle qui dit juste merci à la fin. Ça veut dire aussi chercher à ne pas
imposer sa méthode, prendre le temps de questionner ce qu’on croit savoir
et de répondre aux questions, aux autres propositions, aux doutes, même si
elles nous paraissent déplacées. Ça veut dire aussi prendre en compte au
maximum les capacités (ou incapacités) de chacune. Ça veut dire inventer
des moyens pour que la peur ou la recherche d’autres rapports que ceux de
domination sus cités, tout ça ne provoque pas le silence ou la gêne de
celles qui savent quelque chose que les autres aimeraient peut-être
savoir. Prout la culpabilisation judéo-chrétienne.
Ça veut dire aussi qu’on a envie de questionner de langage, la parole et
les mots qu’on utilise, essayer de rendre accessible aussi les idées et
les questions sans avoir à les simplifier pour autant.
Ça veut dire se laisser mutuellement la place de prendre la parole sans
avoir peur du regard des autres. Du coup c’est aussi éviter les situations
où avoir le savoir est mégavalorisé et où y a comparaison permanente entre
les personnes. Où presque même c’est impossible de se faire une place dans
un groupe sans avoir à la légitimer par une spécialisation ou étiquette.
Là le but c’est que vous pourriez venir même sans connaître personne et
vous sentir à l’aise.
C’est dire aussi qu’on questionne la servitude et le profit qui peuvent
venir de ce qu’on accepte que d’autres fassent les choses à notre place,
et qu’on arrive « en mettant les pieds sous la table ». Reconnaissant là
des mécanisme identiques à la société de consommation et au patriarcat…
C’est là l’épineux problème de l’organisation collective.
D’ailleurs on propose des ateliers « sieste collective » pendant les
heures de grosse chaleur…

Pendant cette rencontre, on pourrait essayer d’autres méthodes de partage
des savoirs et savoirs faire, notamment en passant par l’expérience et la
recherche personnelle, en mettant en commun le tout, etc.
Ce qui nous conduit à vous proposer la liste des différents ateliers ainsi
que succinctement leur contenu…

Le 11 au soir (pour laisser le temps à chacune d’arriver sur place)
D’abord, ce serait bien de commencer, dès le premier soir par une
discussion géante sur les échanges de savoirs, avec ce qu’on vient déjà de
dire, et ce que chacune aura à rajouter.

Au milieu de la rencontre, une autre discussion sur le même thème, pour
voir les problèmes qu’on aura rencontré, les moments où ça aura bien
marché, envisager de nouvelles méthodes, etc.
Et puis, pourquoi pas, une dernière à la fin du séjour ?

Par ailleurs, on aimerait bien faire un atelier « journal » quotidien, qui
comprendrait des comptes rendus (techniques, vécus, imaginés,…) des
différentes activités, des dessins, des photos, des textes perso et
collectifs,… sur ce qu’on aura envie de dire. L’objectif étant aussi de le
diffuser au moins partiellement en format brochure(s).

On propose encore un atelier « plantes » ; on l’a imaginé comme suit
(critiques et propositions bienvenues, évidemment !) On a pensé à une
méthode ludique sous forme d’une grande ballade, avec pique-nique. Par
petits groupes, on choisit quelques plantes (à partir de livres ?) à
rechercher et à rapporter, puis on explique aux autres comment on s’y est
prises pour les trouver (au hasard, en fonction de l’environnement, etc.)
à quoi on les a reconnues, blabli blabla. On donne ensuite notre
cueillette à un autre groupe, qui recherche les différentes utilisations
de ces plantes. Et à la fin de la journée, on peut faire une grande
ballade toutes ensemble, pour découvrir des plantes qui auraient pu nous
échapper, et voire si on a retenu quelque chose de nos recherches et de
celles des autres. Enfin, grand repas, en essayant d’utiliser les plantes
qu’on a ramassées. On peut aussi faire un herbier, ou des produits de «
médecine » ou « corporels »,… Ce serait aussi l’occasion d’une discussion
sur les médecines, les différentes façons de se soigner, sur
l’automédication, les sciences,… partager nos expériences et réflexions
sur tous ces sujets. On pourrait aussi s’interroger sur la vague new age,
et toutes les dérives mystiques, autour des médecines dites parallèles et
sur leurs fondements.
Pour cette atelier, que celles qui ont des livres sur la flore n’hésitent
pas à les prendre avec elles !

Il pourrait aussi y avoir un atelier « musique » : que chacune apporte
donc son –ses instrument si vous en avez. Ce serait l’occasion d’essayer
de s’en servir. On pourrait aussi faire des jeux vocaux et percussions,
apprendre des chansons, … à définir sur place en fonction des
connaissances et capacités et désirs de chacune. La musique est un moyen
d’expression trop souvent refusé aux femmes, qui peut provoquer complexes,
frustrations, etc. A nous d’en faire des moments de plaisir solitaires ou
partagés !

Et pourquoi pas un atelier « clown » ? Parce que le clown nous met face au
regard des autres, nous pousse à nous servir de ce qui est ridicule pour
en rire avec les autres. On commencera donc, éventuellement, par quelques
exercices pour prendre conscience de nos corps et de nos particularités,
on fera aussi des moments d’improvisation préparés, seule et à deux, on
essaiera de chercher ensemble les bases du travail de clown. Deux
personnes ce sont proposées pour animer cet atelier, et on peut aussi le
préparer en commun. A voir sur place !

Vu qu’il y aura sûrement plusieurs véhicules, on pourra aussi faire un
atelier « mécanique » ! amenez vos connaissances, vos outils (ou envoyez
nous une liste d’outils qu’il peut être utile d’avoir sous la main pour ce
genre d’ateliers), vos cours pourquoi pas, etc.

On aimerait aussi faire un atelier « drag king » :explorons nos genres !
Et vous découvrirez tous les « secrets » du « packing » ( ou comment avoir
une excroissance herbue entre les jambes ! ) le bandage des seins, la
miraculeuse potion qui vous fait pousser des poils ou vous voulez, le
maquillage, etc. On commencera par la transformation « physique » et le
choix de votre personnage (le macho, dandy, fermier, « beau gosse », ou
bien sur tout ce que vous voudrez…) puis l’atelier continue sur des jeux
d’expressions, que ce soit dans la manière de parler, bouger, se déplacer,
se tenir immobile (…) et enfin d’échanger entre nous ! Après on fait comme
on en a envie, en fonction de comment les gens se sentent et si tout va
très bien pour tout le monde, et si y’a un village ou un bar ( ou ce qu’on
pourra trouver ) et ben peut-être qu’on ira faire un tour et là on
rigolera bien ( nous oui !..)

On nous a aussi proposé un atelier discussion sur la bissexualité, on
attend plus de précisions.

On attend d’autres propositions d’ateliers et discussions, qui seront ce
que vous aurez envie et possibilité de proposer. Toutes idées bienvenues,
y compris sur place. Par exemple si certaines d’entre vous se sentez
d’animer un atelier autodéfense ça serait la méga-classe !!!

Enfin, pour la logistique, il y a quelques points qui nous ont paru
essentiels : pour la nourriture, comme on ne sait pas encore combien on
sera et qu’il est difficile de prévoir des réserves pour plusieurs jours,
on s’est dit que le plus simple c’était de faire régulièrement les courses
ensemble. Ça fonctionnera à participation libre, ce qui veut dire que
chacune mangera à sa faim. Amenez quand même des victuailles hein !
Beaucoup d’autres points techniques dépendront du lieu où on se trouvera.
Prenez des trousses à pharmacie aussi et vos brochures et fanzines si vous
en avez.
Néanmoins, on recherche des livres sur les plantes, plus du matos pour
les utiliser pour celles qui s’y connaissent, éventuellement un alambic,
de la bureautique en tous genres ( ciseaux, colle, stylos, papier,
markers,etc. ) des chansons chouettes, un rétroprojecteur, des films bien,
des bâches, des clous, des outils, un groupe électrogène, …
Pour la cantine, c’est en cours de discussion, mais peut-être qu’on pourra
utiliser celui des radis noir-E-s (cantine bio végane autogérée de
Montpellier). Mais au cas où…
D’autres requêtes pourront venir par la suite.

Pour celles qui n’auraient pas de tentes ou de matos de camping et
n’auraient pas la possibilité d’en emprunter, écrivez nous pour qu’on en
trouve ou qu’on balance l’info sur toute la liste.
Pareil pour les moyens de transport, bien que ça dépende du lieu, on
pourra faire des co-voiturages

N’hésitez pas encore à faire tourner l’info à toute personne susceptible
d’être intéressée. Vous pouvez nous répondre à resist.tentes@no-log.org
Enfin, si l’une d’entre vous veut et sait créer un forum de discussions
sur le net on pourrait toutes discuter ensemble, au lieu que ce soit juste
quelques unes qui stockent et redistribuent les infos, n’hésitez pas !

Merci bisou.


Partager cet article

commentaires

Articles Récents

Agenda

    dimanche 30 juin

15h à 16 h

accueil de familles de prionnier-e-s

discussion , infos et peites recettes

pour les proches de détenu(E)s...

- aides juridique

-participation à l'émission de radio Mega

du 22 juillet