Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog lelaboratoire
  • : Le blog du laboratoire anarchiste est un blog actif a propos de l'actualité sociale
  • Contact

Pour nous contacter

Le laboratoire Anarchiste
8 Place st Jean
26000 Valence

envoyer vos suggestion

sur:

new:c.l-v@hotmail.fr

rappel envoie aucun message à

le laboratoire@no-log.org


 


Bibliothéque  de prêt

infokiosques
le mercredi de  16h30 - 19h

Accueil/infos SIAD-AIT
vendredi toutes les deux semaines

de  17h30à19h

Emission radio Labo
sur radio Mega
99.2FM
lundi en direct
18h15 - 19h
rediffusion:
jeudi de 9h à  9h 45
http://radio-mega.com
04 75 44 16 15

Recherche

Texte Libre

La tyrannie la plus redoutable n'est pas celle qui prend figure d'arbitraire, c'est celle qui nous vient couverte du masque de la légalité." Albert Libertad

le blog du laboratoire anarchiste

File:Wooden Shoe.svg
30 juillet 2006 7 30 /07 /juillet /2006 08:39

Expulsion d’Izmir, lieu d’activités et d’habitation (st-étienne)

Publié samedi 29 juillet 2006
 
Le squat Izmir, lieu d’activités et d’habitation dans le quartier Beaubrun à St-Etienne, ainsi que ses habitant.es, ont été expulsé.es mercredi matin (26 juillet 2006). Pour la ville de st-étienne et tous les "urbanistes bourgeois", c’est la poursuite normale des opérations urbaines, dont le but est d’embourgeoiser les quartiers environnant le centre ville, entraînant la disparition de quartiers populaires tels que Beaubrun. Mais pour beaucoup de gens, c’est la fin d’un projet riche, intense (parfois), qui a pu créer plein de rencontres, de moments de joie, de colère aussi, de débats enrichissants ou stériles, qui était une source d’informations peu disponibles ailleurs, et qui participait au maintien d’une "culture alternative" sur st-étienne.

QU’EST-CE QUE C’ÉTAIT, IZMIR ?

Izmir était un squat d’habitation et d’activités. Il y a plus de 5 ans (oct. 2000), un collectif de quelques personnes décide de s’installer dans un bâtiment inoccupé appartenant à la mairie, au 3 rue de la sablière.

Nous avons choisi ce type d’occupation car nous ne voulons pas dépendre des institutions, ni d’une quelconque logique de rentabilité, ce qui ne serait pas possible dans le cas de locaux loués. Ce lieu nous permettait de vivre ensemble et d’échapper à la logique enfermante du tramway, boulot, dodo, et donc de nous libérer du temps pour faire des trucs qui ne nécessitent ni ne rapportent de l’argent, et pour organiser des évènements non-rentables dans un quartier populaire. Pour cela, nous avons rénové et décoré la maison, pour la rendre confortable et lui donner une touche personnelle (héhé).

Izmir a été animé pendant ces 5 années par diverses soirées et activités : bouffes végétariennes, friperies gratuites, réunions non-mixtes femmes, goûters gratuits pour les enfants, concerts, soirées de soutien à divers collectifs, projections, débats, fêtes, représentations de théâtre, répétitions de groupes de musiques, espace de réunions pour d’autres collectifs et associations......et dernièrement, tous les mecredis la "Zone d’Information Libre", c’est-à-dire une permanence, avec un espace informatique sous Linux (accès gratuit à internet, ateliers d’initiation aux logiciels libres ), une bibliothèque, un infokiosque, de l’info sur ce qui se passe sur st-é, et un espace de rencontre, tout ça dans la gratuité et la bonne humeur.

Ces activités et ce lieu étaient l’occasion pour nous d’expérimenter d’autres modes de vie et d’organisation (vie collective, autogestion, ...). Pour plus d’informations, vous pouvez aller voir sur le site internet d’izmir (http://izmir.squat.net/).

(JPEG)

UNE EXPULSION ... (10 OCCUPATIONS ?)

Quelques détails sur l’expulsion (rapides, car ce n’est pas le plus important). Les CRS, policiers, huissiers, RG, maçons, déménageurs et autres sont arrivés à 6 heures du matin. Les CRS ont commencé à essayer de défoncer notre porte d’entrée. Toutes les rues alentours étaient bloquées ou filtrées. Peu après, les CRS ont réussi à entrer dans le bâtiment (pour celles et ceux qui connaissent le lieu : en défonçant la porte de la salle d’activité, puis en cassant le mur qui sépare cette salle du couloir d’entrée). Ils ont contrôlé notre identité, puis nous ont laissés déménager les affaires que nous voulions garder. Des ouvriers ont ensuite détruit le toit et barricadé la maison, pour qu’elle ne soit plus réoccupable. Izmir est mort, mais la tête de mort de la maison pirate continue à hanter la ville.

La mairie veut démolir ce bâtiment et ceux d’à côté, dans le cadre du Grand Projet de Ville (GPV). Son objectif est de transformer ce quartier populaire dans lequel il fait bon vivre en quartier pour des gens plus riches. Nous savons que la mairie pourrait construire ou rénover des logements ailleurs, étant donnée la quantité énorme de bâtiments vide qu’elle possède. Mais elle a l’air de ne pas tenir compte de la présence d’izmir et de l’importance de lieux comme celui-ci. Pourtant ces lieux continueront d’exister, tant qu’il y aura des gens pour les faire vivre. Et plus ces gens seront nombreux, plus ce mouvement sera vivant. À bon.ne entendeur.e, ...

 

 

 

NDLC j'ai récupéré l'infos sur rebellyon. Je la passe bien que beaucoup de monde l'ai déjà.

Le nettoyage continue, leur netoyage et le notre quand commence t'il?

Ramasser des coups fait partie du plaisir d'en donner§§§

Partager cet article

commentaires

Articles Récents

Agenda

    dimanche 30 juin

15h à 16 h

accueil de familles de prionnier-e-s

discussion , infos et peites recettes

pour les proches de détenu(E)s...

- aides juridique

-participation à l'émission de radio Mega

du 22 juillet