Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog lelaboratoire
  • : Le blog du laboratoire anarchiste est un blog actif a propos de l'actualité sociale
  • Contact

Pour nous contacter

Le laboratoire Anarchiste
8 Place st Jean
26000 Valence

envoyer vos suggestion

sur:

new:c.l-v@hotmail.fr

rappel envoie aucun message à

le laboratoire@no-log.org


 


Bibliothéque  de prêt

infokiosques
le mercredi de  16h30 - 19h

Accueil/infos SIAD-AIT
vendredi toutes les deux semaines

de  17h30à19h

Emission radio Labo
sur radio Mega
99.2FM
lundi en direct
18h15 - 19h
rediffusion:
jeudi de 9h à  9h 45
http://radio-mega.com
04 75 44 16 15

Recherche

Texte Libre

La tyrannie la plus redoutable n'est pas celle qui prend figure d'arbitraire, c'est celle qui nous vient couverte du masque de la légalité." Albert Libertad

le blog du laboratoire anarchiste

File:Wooden Shoe.svg
23 août 2009 7 23 /08 /août /2009 09:04
le travail tue  encore et à nouveau:

Scène d'horreur hier matin pour des employés de l'usine Tendriade (1). Aux alentours de 5 heures, ils ont découvert le corps d'un de leurs collègues, coincé tête la première dans un hachoir à viande. Quelques instants plus tôt, pour une raison encore inconnue, Alexandre Goncalvez, un intérimaire de 19 ans originaire de Chomérac (07), venait de basculer par le haut de cette machine industrielle et d'y être mortellement blessé. Son bras gauche et une partie de sa tête ont été broyés.

http://cequilfautdetruire.org/IMG/gif/P10-11-Berth-Fiat01.gif

Les systèmes de sécurité n'auraient pas fonctionné normalement

Une fois l'alerte donnée, les pompiers et les gendarmes de la brigade de Loriol sont arrivés sur place. Très vite, les militaires ont été renforcés par le service des techniciens en investigation criminelle (TIC). D'après les premiers éléments de l'enquête, la jeune victime serait montée sur le haut de la machine, endroit ou en principe, elle n'aurait pas dû se trouver. Si la thèse de l'accident est privilégiée pour l'instant, il semblerait toutefois d'après une source proche de l'enquête, que les deux systèmes de sécurité de la machine n'aient pas fonctionné correctement. Notamment un capot est censé protéger le haut du hachoir.

Alexandre Goncalvez travaillait depuis trois mois pour Tendriade et allait semble-t-il décrocher un CDI. Il était le fils d'Antonio Goncalvez, commerçant bien connu à Alissas et Privas. L'inspection du travail a ouvert une enquête parallèle et la machine a été écartée de la chaîne pour les besoins de l'enquête. Les gendarmes ont auditionné les employés et les responsables de l'usine, très choqués. L'activité de l'usine a été suspendue hier.

leur presse

(1) Tendriade

L'usine Tendriade basée sur la zone industrielle des Reys-de-Saulce est l'un des sites de transformation de cette enseigne spécialisée dans la viande de veau.

Face à cette insécurité le syndicat CNT-ait _valence déclare:

Insécurité : thème central des campagnes électorales et des programmes politiques. Conséquences concrètes : augmentation des forces de police (création de nouvelles «brigades d’intervention» et des moyens qui vont avec, multiplication du nombre de contrôleurs dans les gares et les métros), intensification de la répression (banalisation des bavures et autres abus, élargissement des droits des flics, gendarmes et autres gardiens de l’ordre, peines plus sévères, augmentation du prix des amendes…). Intensification aussi du contrôle et de la surveillance (contrôles d’identité plus fréquents – et bien souvent au faciès – caméras partout…). La liste serait longue. On fait croire aux gens que tout ça c’est pour leur bien, mais les chiens de garde veillent en fait à la préservation du système. Tout le monde a à craindre cette supercherie et ce qu’elle cache : répression, contrôles systématiques, bavures, passages à tabac, censures, ségrégations, justice à plusieurs vitesses. Et ce n’est pas tout. Lorsque l’on y regarde d’un peu plus près, on se rend compte que la réelle insécurité, qui, elle, est due au système, a tout le loisir de se développer, et que chacun peut en être victime. Celle-ci n’est pas forcément liée à une violence immédiate : elle est quotidienne pour bon nombre de gens, déjà si l’on prend en compte ceux qui vivent la précarité ou le chômage. Au travail, elle est pour beaucoup omniprésente : licenciements, pressions, harcèlements, accidents du travail liés bien souvent à des conditions de travail déplorables, sans compter les maladies graves voire mortelles qui ne se déclarent que tardivement (cancers qui apparaissent à la longue, suite à des contacts réguliers avec des produits toxiques ou radioactifs).

ACCIDENT DU TRAVAIL = TERRORISME PATRONAL

Partager cet article

commentaires

Articles Récents

Agenda

    dimanche 30 juin

15h à 16 h

accueil de familles de prionnier-e-s

discussion , infos et peites recettes

pour les proches de détenu(E)s...

- aides juridique

-participation à l'émission de radio Mega

du 22 juillet