Présentation

  • : le blog lelaboratoire
  • : Le blog du laboratoire anarchiste est un blog actif a propos de l'actualité sociale
  • Contact

Pour nous contacter

Le laboratoire Anarchiste
8 Place st Jean
26000 Valence

envoyer vos suggestion

sur:

new:c.l-v@hotmail.fr

rappel envoie aucun message à

le laboratoire@no-log.org


 


Bibliothéque  de prêt

infokiosques
le mercredi de  16h30 - 19h

Accueil/infos SIAD-AIT
vendredi toutes les deux semaines

de  17h30à19h

Emission radio Labo
sur radio Mega
99.2FM
lundi en direct
18h15 - 19h
rediffusion:
jeudi de 9h à  9h 45
http://radio-mega.com
04 75 44 16 15

Recherche

Texte Libre

La tyrannie la plus redoutable n'est pas celle qui prend figure d'arbitraire, c'est celle qui nous vient couverte du masque de la légalité." Albert Libertad

le blog du laboratoire anarchiste

File:Wooden Shoe.svg
15 septembre 2009 2 15 /09 /septembre /2009 08:55

Comme l'annonce le journal  du comité pour la défense  des droits de l'homme Jakillea: un colllectif "où est jon " s'est créé en juin 2009  dans la région lyonnaise avec comme adresse postale: Librairie la gryffe 5 rue Sébastien Gryffe Lyon 69007

contre le silence face à la répression

p005_ph01.jpg

Le Collectif des Réfugiés Politiques Basques souhaite s'adresser «à Euskal Herria et plus particulièrement à la gauche abertzale dans laquelle ce collectif a sa place» lors d'une manifestation qui se déroulera samedi19 septembre à partir de 17 heures au départ de la place Louis XIV à Saint Jean de Luz.

Une cinquantaine de membres du collectif, le portrait de Jon Anza à la main, réunis au parc Ducontenia samedi dernier, ont fait part de leur lecture des graves événements qu'ils ont vécus ces derniers temps.

Ils dénoncent l'absence de réaction «scandaleuse - et même répugnante -» qui entoure la disparition de Jon Anza. Selon eux, «les Etats qui ont fait le choix d'utiliser une répression sans limites n'auraient jamais pu en arriver à de tels extrêmes s'ils n'avaient pas bénéficié du silence de nombreux partis, organisations et moyens de communication».

Evoquant une disparition «venant des égouts de l'Etat espagnol» qui n'aurait pas pu se produire «sans la protection de l'Etat français», le collectif déclare que «les mensonges infamants du ministre espagnol Alfredo Perez Rubalcaba au sujet de Jon ont été significatifs, de même, en ce qui concerne la responsabilité de l'Etat français, que la façon minable de Michèle Alliot-Marie de tenter de donner une crédibilité à ces mensonges dans le but de cacher ce qui est arrivé à Jon».

Tout en continuant à demander où sont Pertur, Naparra, Popo et Jon et en exigeant une fois de plus la vérité, le collectif tire la sonnette d'alarme : «Nous avons des certitudes qui sont effrayantes. Mais nous voulons dire aussi, nous devons dire qu'ils ne nous feront pas taire, qu'ils ne nous aveugleront pas, qu'ils ne nous feront pas tomber dans le découragement. Parce que nous savons très bien ce que nous sommes et qui nous sommes. Parce que la lutte d'Euskal Herria pour être maître de son avenir est juste. Parce qu'il est juste de lutter et de travailler dans ce sens pour un cadre démocratique».

Partager cet article

commentaires

Articles Récents

Agenda

    dimanche 30 juin

15h à 16 h

accueil de familles de prionnier-e-s

discussion , infos et peites recettes

pour les proches de détenu(E)s...

- aides juridique

-participation à l'émission de radio Mega

du 22 juillet



Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog