Présentation

  • : le blog lelaboratoire
  • : Le blog du laboratoire anarchiste est un blog actif a propos de l'actualité sociale
  • Contact

Pour nous contacter

Le laboratoire Anarchiste
8 Place st Jean
26000 Valence

envoyer vos suggestion

sur:

new:c.l-v@hotmail.fr

rappel envoie aucun message à

le laboratoire@no-log.org


 


Bibliothéque  de prêt

infokiosques
le mercredi de  16h30 - 19h

Accueil/infos SIAD-AIT
vendredi toutes les deux semaines

de  17h30à19h

Emission radio Labo
sur radio Mega
99.2FM
lundi en direct
18h15 - 19h
rediffusion:
jeudi de 9h à  9h 45
http://radio-mega.com
04 75 44 16 15

Recherche

Texte Libre

La tyrannie la plus redoutable n'est pas celle qui prend figure d'arbitraire, c'est celle qui nous vient couverte du masque de la légalité." Albert Libertad

le blog du laboratoire anarchiste

File:Wooden Shoe.svg
29 septembre 2006 5 29 /09 /septembre /2006 08:01
¬ Chili : grève de l’éducation, manifestation et rafles

La présidente chilienne Michelle Bachelet a fait face hier à une importante grève avec de fortes mesures de sécurité. La mobilisation a réuni professeurs, lycéens et étudiants, employés de la santé et des impôts. La journée a été plus tranquille que ce à quoi on s’attendait, mais il y a eu des chocs isolés entre la police et les manifestants et les professeurs ont accusé le gouvernement de vouloir saboter la mobilisation.

Les différents syndicats chiliens ont porté des demandes motivées par les plus de 10.000 millions de dollars d’excédents avec lesquels espère conclure cette année le fisc chilien, provenant principalement de la haute valeur atteinte par le cuivre, principal produit d’exportation du pays. De plus, les professeurs et les étudiants demandent des améliorations structurelles dans l’éducation. Malgré les demandes, le gouvernement de Bachelet a remarqué qu’il maintiendra une politique d’austérité fiscale et destinera à l’épargne la majorité des excédents.

L’acte central a été une marche de plus de 4000 manifestants par les rues du centre de Santiago, qui a culminé au Ministère d’Education, à proximité du palais présidentiel de la Moneda.
"Cela fut une mobilisation historique, puisqu’ont marché ensemble une grande quantité d’étudiants avec les professeurs", a indiqué Jenny Assael, conseillère du Collège de Professeurs. "Madame la ministre, je voudrais que pour un mois vous viviez avec mon salaire et moi avec le votre", chantaient un groupe de professeurs. "Bachelet, Bachelet, où êtes-vous, on ne vous voit pas !", était un autre des hits.

"Nous sommes le monde social qui est fatigué des luttes partielles et aujourd’hui dit au gouvernement : nous voulons un changement général dans l’éducation", a prévenu Nicolas Grau, le président de la Fédération des Etudiants du Chili (FECH). "L’idée de nous regrouper est de montrer que les secteurs sociaux de l’éducation continuent unis et peuvent influer sur la politique depuis la rue", a-t-il ajouté.

Le gouvernement a fait face à la grève avec un nouveau plan de sécurité, adopté après les troubles de la commémoration du coup d’État du 11 septembre 1973. Aux heures préalables à la grève, a été ordonné le déploiement d’un millier de Carabiniers, pour maintenir l’ordre et éviter que la colonne de la manifestation arrive à La Moneda, dont les alentours ont été fermés par des barrières de sécurité. De plus, la police avait des instructions d’arrêter les personnes masquées et de dissoudre toute tentative d’excès.

Une autre des mesures prise par le gouvernement : les perquisitions. Le climat qui a précédé la mobilisation s’est tendu le matin, quand des agents des services de renseignement et de la police ont détecté des coktail "molotov" dans quelques demeures. Les agents ont arrêté six personnes, y compris un citoyen espagnol, dont l’expulsion du pays a été immédiatement ordonnée par le Ministère de l’Intérieur. A ces découvertes se sont ajoutés un autre "molotov" que la police a trouvé en face du siège du Parti Socialiste (PS) de la présidente Bachelet et l’éclatement d’une "bombe à bruit" durant la marche. Pour beaucoup, ces supposées découvertes ont été une tentative du gouvernement de saboter la mobilisation. "Ce fut un montage", a affirmé l’analyste Assael dans en dialogue téléphonique avec Página/12. Un autre des éléments qui a apporté une tension a été le changement de parcours de la marche que le gouvernement a imposé au dernier moment et qui a gêné les professeurs.

Cependant la journée a été tranquille. "Nous avons été capables de marcher dignement et de réclamer au pays et au gouvernement qu’on nous écoute", a indiqué Jorge Pavez, le président du Collège de Professeurs, à la fin de la manifestation. Pavez a ainsi souligné le caractère pacifique de la grève et a demandé aux manifestants de se retirer sans causer de troubles. Bien que durant la marche des incidents n’ont pas été enregistrés, une opération policière a effectué l’arrestation de six étudiants, accusés de porter des armes coupantes, à Santiago, et six autres à Valparaiso.


Comme cela avait eu lieu lors de la grève enseignante du 12 septembre dernier, les chiffres de suivi qu’a publiés chaque groupe ont été très différents. La sous-secrétaire d’Education, Pilar Romaguera, a affirmé que les établissements d’enseignement dans le pays ont fonctionné avec normalité et que la grève a eu une adhésion de seulement 24 pour cent. Le Collège des Professeurs a donné un nombre opposé, en affirmant que 80 pour cent des professeurs ont paralisé leurs activités. Pour eux, les attentes se sont vues largement accomplies. Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Le gouvernement et le syndicat iront à un nouveau round demain, quand ils reprendront les négociations.


Le mouvement anarchiste chilien  subit  la répression de plein fouet. Les sociaux démocrates au pouvoir ne veulent en aucun cas que cette  contestation se développe

 

Partager cet article

commentaires

Articles Récents

Agenda

    dimanche 30 juin

15h à 16 h

accueil de familles de prionnier-e-s

discussion , infos et peites recettes

pour les proches de détenu(E)s...

- aides juridique

-participation à l'émission de radio Mega

du 22 juillet



Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog