Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog lelaboratoire
  • : Le blog du laboratoire anarchiste est un blog actif a propos de l'actualité sociale
  • Contact

Pour nous contacter

Le laboratoire Anarchiste
8 Place st Jean
26000 Valence

envoyer vos suggestion

sur:

new:c.l-v@hotmail.fr

rappel envoie aucun message à

le laboratoire@no-log.org


 


Bibliothéque  de prêt

infokiosques
le mercredi de  16h30 - 19h

Accueil/infos SIAD-AIT
vendredi toutes les deux semaines

de  17h30à19h

Emission radio Labo
sur radio Mega
99.2FM
lundi en direct
18h15 - 19h
rediffusion:
jeudi de 9h à  9h 45
http://radio-mega.com
04 75 44 16 15

Recherche

Texte Libre

La tyrannie la plus redoutable n'est pas celle qui prend figure d'arbitraire, c'est celle qui nous vient couverte du masque de la légalité." Albert Libertad

Archives

le blog du laboratoire anarchiste

File:Wooden Shoe.svg
17 mars 2007 6 17 /03 /mars /2007 01:51
Revenons encore la'abandon de l'usine Reynolds et à nouveau le capitalisme Etats unien  prenne de la distance contre lesalariat français, l'usine Toussaint wilbis ex spit s'en va de bourg les Valence. Le capitalisme n'a pas de frontières et la région ne leur plaise pas où alors est ce d'autres raisons?
Pour cette raison cherchons mieux , la cause pour s'armer pour se défendre, la meilleure défense c'est l'attaque


Chacun a en mémoire les graves difficultés rencontrées depuis deux ou trois ans par plusieurs grandes sociétés américaines, dont l’emblématique General Motors, face à l’obligation de provisionner leurs engagements en matière d’assurance-santé de leur retraités.

Après avoir précédemment subi les avanies des fonds de pensions, pour des raisons voisines, ces entreprises, qui n’avaient absolument pas anticipé que le vieillissement coûte aussi, et d’abord, en matière de soins et de traitements divers, ont désormais tiré la sonnette d’alarme. Même le très libéral gouverneur Schwarzenegger vient de se convertir bruyamment à la « protection santé universelle », déclenchant un beau tollé dans son camp.

Comme le rappelle Laetitia Maelhes dans un excellent article des Echos datés du 25 janvier, il n’est jusqu’à George W. Bush qui ne déclare sa volonté d’augmenter les crédits fédéraux destinés au systèmes sociaux, dans son dernier discours sur l’Etat de l’Union. Même sous le sourcilleux regard de Nancy Pellosi, pareil revirement peut surprendre.

Il y a donc bien le feu à la maison américaine. Effectivement, près de la moitié des citoyens se trouvent dépourvus d’une assurance-maladie au moins temporairement sur une année, tandis que 15% en sont privés de manière permanente. Les primes s’envolent, pouvant représenter jusqu’à une année de salaire pour un salarié ayant à couvrir un ménage de quatre personnes. Outre une désocialisation massive des dépenses, on constate que les employeurs se désengagent aussi quand ils le peuvent encore, les plus petits étant les premiers touchés, avec une recrudescence massive des faillites pour ce motif. Quant aux gros, on l’a vu, ils s’enfoncent dans le rouge, sous le coup de cette tendance conjuguée du vieillissement de la population et de la croissance des coûts.

On se souvient qu’Hillary Clinton, chargée par son président et mari de traiter ce dossier, dut y renoncer en 1994, face au poids des oppositions, notamment républicaine, qui se firent alors jour. Le paradoxe serait évidemment qu’elle y parvienne dans un avenir proche, comme Chef de l’Etat à son tour, et aille même au devant d’un fort inattendu consensus politique, tant le désarroi de la droite américaine est abyssal et les attentes des employeurs angoissées.

Sur cette voie, il n’est pas exclu que notre bon vieux modèle de sécurité sociale, tant décrié par quelques visiteurs furtifs de l’actuel hôte de la Maison-Blanche, ne retrouve un lustre réel outre-atlantique, au point de renforcer plus encore la communauté des enjeux présidentiels actuels entre la France et les Etats-Unis.

Partager cet article
Repost0

commentaires

U
laissé a la charge des usagers(privatisation ),l'assurance santé ,ne risque t'elle pas de devenir  un lux qui ne trouve plus vraiment preneur chez les moins riches (majorité )?<br /> ainsi,en la generalisant sur l'argent public,n'assure t'on pas un meilleur financement ?et aussi un meilleur controle des populations qui ne peuvent plus vraiment envoyer sur les roses les "bonnes intentions " des forces de l'ordre "<br /> le chacun pour soi a du bon , il me semble :-))
Répondre

Articles RÉCents

Agenda

    dimanche 30 juin

15h à 16 h

accueil de familles de prionnier-e-s

discussion , infos et peites recettes

pour les proches de détenu(E)s...

- aides juridique

-participation à l'émission de radio Mega

du 22 juillet