Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog lelaboratoire
  • : Le blog du laboratoire anarchiste est un blog actif a propos de l'actualité sociale
  • Contact

Pour nous contacter

Le laboratoire Anarchiste
8 Place st Jean
26000 Valence

envoyer vos suggestion

sur:

new:c.l-v@hotmail.fr

rappel envoie aucun message à

le laboratoire@no-log.org


 


Bibliothéque  de prêt

infokiosques
le mercredi de  16h30 - 19h

Accueil/infos SIAD-AIT
vendredi toutes les deux semaines

de  17h30à19h

Emission radio Labo
sur radio Mega
99.2FM
lundi en direct
18h15 - 19h
rediffusion:
jeudi de 9h à  9h 45
http://radio-mega.com
04 75 44 16 15

Recherche

Texte Libre

La tyrannie la plus redoutable n'est pas celle qui prend figure d'arbitraire, c'est celle qui nous vient couverte du masque de la légalité." Albert Libertad

le blog du laboratoire anarchiste

File:Wooden Shoe.svg
28 mars 2007 3 28 /03 /mars /2007 12:57
note:
je passe ce message sur la question des prisonniers Basque et j'en profites de passer une réclame, le groupe de Valence
cnt-ait_ valence@no-log.org le syndicat de valence met sa boite à lettre à disposition pour les familles pour pouvoir préparer l'émission de radio ainsi que des actions ponctuelles( on a reçu le journal l'envolée du mois de Mars,  penser à votre commande, nous rappelons que les prisonniers ont droit le journal gratuit et nous pouvons envoyer des brochures gratuites à la maison d'arrêt pour les prisonnières et les prisonniers qui le désirent.

Cinq Démos seront devant le tribunal de Bayonne

Le 29 décembre 2005, cinq Démos mettaient en scène un accident de
voiture devant la Sous-préfecture de Bayonne. Par cette action, ils
souhaitaient dénoncer les conséquences dramatiques que l'éloignement
des prisonniers politiques basques entraîne pour leurs familles : 29
accidents de la route pour la seule année 2005 et plus de 16 morts ces
15 dernières années.

Les cinq militants seront jugés vendredi prochain à 9 heures du matin.
En juillet 2006, le procureur de Bayonne leur proposait une
"composition pénale" qu’ils ont refusée. "Il espérait ainsi éviter le
jugement public de militants qui réclamaient pacifiquement
l'application de la loi. Nous assumons notre action et nous voulons
affirmer publiquement que la France doit rapprocher les prisonniers
politiques basques" soulignent-ils à la veille du procès. Ils risquent
un retrait de permis, une amende et même de la prison.

"Si la justice nous condamne, quel sera le message qu'elle adressera à
la société ? Lorsque nous demandons une consultation populaire
démocratique, on nous la refuse. Lorsque nous demandons sans violence
l’application de la loi, on nous condamne. Lorsque nous menons des
actions symboliques pour faire entendre nos revendications, on nous
condamne. Est-il dérisoire d’espérer ou de souhaiter un peu de justice
et de paix sociale pour ce pays ?" s’interrogent les cinq accusés. Les
Démos estiment qu’il est temps que la France fasse un pas vers la
résolution du conflit dont souffre le Pays Basque. "Cela fait un an
qu’ETA a annoncé une trêve. En réponse, l'Etat français a mené une
politique uniquement répressive faite d’arrestations, d’expulsions"
remarquent-ils.

Jean-Baptiste Bidart père de Filipe Bidart récemment libéré, viendra
témoigner à la barre sur les conséquences pour les familles de
l’éloignement carcéral. Gabi Mouesca, président de l’Observatoire
International des Prisons, fera une lecture politique et technique sur
la question.

Les Démos souhaitent qu’un grand nombre de personnes viennent porter
leur soutien vendredi au Tribunal de Bayonne.


Source : Le Journal du Pays Basque (2007-03-28)

Partager cet article

commentaires

Articles Récents

Agenda

    dimanche 30 juin

15h à 16 h

accueil de familles de prionnier-e-s

discussion , infos et peites recettes

pour les proches de détenu(E)s...

- aides juridique

-participation à l'émission de radio Mega

du 22 juillet