Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog lelaboratoire
  • : Le blog du laboratoire anarchiste est un blog actif a propos de l'actualité sociale
  • Contact

Pour nous contacter

Le laboratoire Anarchiste
8 Place st Jean
26000 Valence

envoyer vos suggestion

sur:

new:c.l-v@hotmail.fr

rappel envoie aucun message à

le laboratoire@no-log.org


 


Bibliothéque  de prêt

infokiosques
le mercredi de  16h30 - 19h

Accueil/infos SIAD-AIT
vendredi toutes les deux semaines

de  17h30à19h

Emission radio Labo
sur radio Mega
99.2FM
lundi en direct
18h15 - 19h
rediffusion:
jeudi de 9h à  9h 45
http://radio-mega.com
04 75 44 16 15

Recherche

Texte Libre

La tyrannie la plus redoutable n'est pas celle qui prend figure d'arbitraire, c'est celle qui nous vient couverte du masque de la légalité." Albert Libertad

le blog du laboratoire anarchiste

File:Wooden Shoe.svg
29 mars 2007 4 29 /03 /mars /2007 07:40

 

note vendredi 6 avril 2007 Volem rien foutre al pais  au cinéma le navire ( un tract et action pour ce soir là, rendez vous au laboratoire dés le samedi 1 avril et construisons une réflexion  anarchiste et anarco syndicaliste cnt-ait_valence@no-log.org


le 17 mars dans le journal le monde

Sylvie a du mal à y croire. Elle n'a reçu aucun courrier. Comment l'enquête peut-elle avoir abouti, puisqu'elle n'a pas commencé ? L'enquêteur de la CPAM a bien cherché à la contacter. En janvier, il est passé chez elle à l'improviste, avant de lui fixer un rendez-vous pour le 18. Sylvie avait alors hâte de lui raconter son drame. Depuis le 20 octobre 2006, date de la mort de son mari, les semaines avaient passé sans qu'elle ait été entendue sur les circonstances qui ont conduit cet ingénieur de 39 ans à se jeter, devant des dizaines de collègues, du 5e étage du bâtiment principal du Technocentre de Renault, à Guyancourt (Yvelines).

La jeune femme veut savoir. Pas pour l'argent. Si le suicide est classé comme accident du travail, l'employeur voit ses cotisations sociales augmenter et verse une rente aux ayants droit. Mais ce n'est pas ce qui la motive. "Si j'ai décidé de ne pas en rester là, dit-elle, c'est pour que mon fils de 11 ans connaisse les vraies raisons qui ont poussé son père à se donner la mort." Son avocate, Me Rachel Saada, prévient : "Nous sommes résolues à nous battre contre cette décision folle de la CPAM et à mettre en oeuvre une procédure de faute inexcusable contre Renault."

 

A lyon aussi


Isabelle Béal, Lyonnaise de 41 ans, mère d’un jeune homme de 19 ans et d’un garçon de 9 ans, qui avait disparu le mardi 27 février, a été retrouvée morte, une semaine plus tard, dans un étang près de Chazey-sur-Ain. Elle travaillait comme responsable à l’entreprise de restauration Sodexho, au sein de l’usine Renault Trucks (anciennement Berliet) de St-Priest. Elle a laissé une lettre où elle explique ne plus pouvoir supporter les conditions de travail et la pression à son poste, elle demande pardon à ses proches pour son geste...

L’ami d’Isabelle appelle, dans le tract ci-dessous, tous ceux et toutes celles qui sont contre la souffrance au travail à venir se rassembler en son souvenir :

Mercredi 4 avril à 11h

métro Parilly

pour aller jusque devant son ancien lieu de travail

Soyons nombreux à rendre hommage à Isabelle et à dénoncer la souffrance au travail qui peut conduire à l’irréparable !!!

Isabelle faisait partie de ses salariés courageux et fragiles. De son travail de chef de groupe à SODEXHO, elle disait à ses proches « trop de pression, trop de contraintes, trop, trop, trop ». Elle était travailleuse, appréciée de ses collègues mais elle ne voulait pas de "vagues", comme beaucoup. Elle était terrorisée de perdre son emploi si elle dénonçait ses conditions de travail oppressantes. Elle nous a temoigné de sa souffrance au travail dans sa lettre d’adieu. Comme les plus sensibles des salariés qui ne savent se protéger ou se défendre, elle a choisi le suicide comme issue, laissant ses deux enfants et son mari dans la tristesse et la colère

 !! Parce qu’il est inacceptable !!
  • Que le lieu de travail devienne le théatre de violences quotidiennes.
  • Que le harcèlement moral, le harcèllement physique, la surcharge de travail, l’exigence d’une performance toujours améliorée, soient devenus le lot commun des salariés.
  • Que cet état de pression, de stress, de peur, d’angoisse et de dépression soit désormais un fléau banal et un lieu commun.

REFUSONS LA BANALISATION DE CES MÉTHODES D’ENTREPRISE,
REFUSONS LA DÉVALORISATION ET LA CULPABILISATION DES SALARIÉS,
REFUSONS LA DÉSHUMANISATION DE L’ENTREPRISE.

- Pour que ce « phénomène de société » soit pris en compte,
- Pour que l’Entreprise s’interroge,
- Pour que les politiques se saisissent de la problématique,
- Pour que les médias ne négligent pas cette triste actualité,
- Pour que ses proches se sentent entourés et soutenus dans leur deuil

Rendez-vous Mercredi 4 avril à 11h Métro Parilly pour une marche qui nous conduira devant le restaurant SODEXHO Renault Trucks tertiaire Saint-Priest (en face du F1)

PAR SOLIDARITÉ, SOYONS NOMBREUX

Partager cet article

commentaires

Articles Récents

Agenda

    dimanche 30 juin

15h à 16 h

accueil de familles de prionnier-e-s

discussion , infos et peites recettes

pour les proches de détenu(E)s...

- aides juridique

-participation à l'émission de radio Mega

du 22 juillet