Présentation

  • : le blog lelaboratoire
  • : Le blog du laboratoire anarchiste est un blog actif a propos de l'actualité sociale
  • Contact

Pour nous contacter

Le laboratoire Anarchiste
8 Place st Jean
26000 Valence

envoyer vos suggestion

sur:

new:c.l-v@hotmail.fr

rappel envoie aucun message à

le laboratoire@no-log.org


 


Bibliothéque  de prêt

infokiosques
le mercredi de  16h30 - 19h

Accueil/infos SIAD-AIT
vendredi toutes les deux semaines

de  17h30à19h

Emission radio Labo
sur radio Mega
99.2FM
lundi en direct
18h15 - 19h
rediffusion:
jeudi de 9h à  9h 45
http://radio-mega.com
04 75 44 16 15

Recherche

Texte Libre

La tyrannie la plus redoutable n'est pas celle qui prend figure d'arbitraire, c'est celle qui nous vient couverte du masque de la légalité." Albert Libertad

le blog du laboratoire anarchiste

File:Wooden Shoe.svg
30 mars 2007 5 30 /03 /mars /2007 07:52

paru dans



GlobalMeeting

[ ita ] | [ eng ] | [esp]

(((((((Make multitude, make autonomy, make worlds
Hacer multitud, construir autonomia, crear mundos))))

Venice- ITALIE - 30, 31 Mars et 1 avril | 2007
Centro Sociale Rivolta - Piazzale Carlo Giuliani -
Marghera

Organisateur: Globalproject en collaboration avec Ya Basta et Uninomade

Trois jours de rencontre et débat pour construire collectivement connaissance, pensée et réflexion à l'intérieur et contre l'Empire.

Presentation

L'espace productif, social et politique dans lequel nous vivons, nous bougeons et nous luttons, a aujourd'hui un caractère immédiatement global. Aussi bien l'organisation planétaire et interdépendante des réseaux d'exploitation du travail, le cours de la bourse et des marchés financiers, et le déploiement de la communication, confirment cette idée. Mais, de fait, avec un langage compréhensible, rebel, de libération aux quatre coins du monde, d'autres évènements nous ont aussi convaincu de cette première analyse: le soulevement zapatiste du premier janvier 1994, la révolte de décembre 1999 ou les journées de luttes à Genèves en 2001, les mobilisations contre la guerre de février 2003 ou les multiples conflits traversés actuellement. Depuis nos territoire du Noreste de l'Italie, c'est le même air de révolte que nous respirons aujourd'hui, et qui s'exprime contre la nouvelle base militaire étatunienne dans la ville de Vicenza, de la défense de nos biens communs à la lutte collective contre la guerre global.

La défaite du Coup d'Etat. De l'unilatéralisme à la gouvernance

La forme de commandement de l'unilatéralisme etatuniens, théorisé par les Néo-Cons et incarné par l'admnistration Bush, doctrine mise en pratique avec « la guerre préventive », est arrivé à son terme. Ce vrai coup d'Etat dans l'Empire a été mis en déroute par de multiples résistances: du mouvement de lutte contre le modèle néolibéral jusqu'aux insurrections, parfois armées, des populations qui vivent les attaques et l'occupation militaire.

Toutefois, cela ne signifie pas que la plus grande puissance politico-militaire de la planète ne poursuit pas des actes de guerre à caractère unilatéral: autant l'escalade guerrière en Irak que les interventions en Afrique le prouvent. Mais, de nos jours la stratégie « bushiste » se trouvent isolés, aussi des autres élites mondiales.

C'est à partir de cela que se développe le concept de « gouvernance », une nouvelle forme d'autorité plus articulé et flexible: un système de relations de pouvoir de nature multilatéral et multipolaire. La crises des mécanismes de la souverainté impérial et sa légitimité se transforme dans ce contexte de manière irreversible et permanent, posant sur la table les nouveaux dispositifs destinés à affronter et contrôler l' irréductible désir de liberté des multitudes.

Nous ne parlons pas de l'actualisation et de l'illusion des nouvelles propositions réformistes , au moment où dans l'actuel niveau de dévellopement capitaliste les espaces matériels de médiations sont minimes, sinon d'un modèle dans lequel nous rencontrons les mêmes éléments des cycles précédents, recylcés de manières différentes: politiques redistributives et répression, compromis et guerre présentée comme opérations de police internationale, « intervention humanitaire », y compris, « mission de paix »
.
Continents, zones stratégiques, territoires: des espaces de la géopolitique du commandement aux laboratoires de la lutte pour la libération.

La « gouvernance » multilatéral s'articule en grandes zones regionales qui correspondent aux vieille et nouvelles puissance économiques, politiques et militaires qui se déploient sur la scène impériale: Europe et Russie, Chine et Inde, Amérique du Nord et Amérique Latine. D'autres lieux sur la planète représentent aussi des zones stratégiques, les terrains d'affrontement et de conflit pour la conquète des ressources et des pouvoirs, particulièrement visibles au Moyen Orien, Asie Central et certaines parties de l'Afrique. Les contradictions ouvertes dans chacune de ces différentes zones reposent les thèmes et les problèmes d'importance et aux valences complexe.

Le premier objectif du Global Meeting, à partir du cadre de référence que nous avons esquissé, est de reconstruir collectivement cette cartographie des luttes et de la domination. Cependant nous ne voulons pas nous conformer à une simple « photographie de l'existant »: nous pensons que nous pouvons rechercher et identifier également les caractéristiques qui peuvent être articulé à partir des multiples formes de conflit social qui se développent à l'échelle planétaire. Chaque résistances aux formes vieilles et nouvelles du pouvoir contenue en soi-même évoqués collectivement, dessinent un horizon possible de libération et de transformation radicale, de manière embrionnaire ou pleinement déployée, construisant des relations sociales au delà de l'existant.

Certains de nous résumons tout ce bagage politique et analitique dans la relation entre « rupture » et  « exode constant », d'autres préfèrons faire référence à ce que les zapatistes ont définis comme « l'autre Campagne »: le rapport entre le refus de l'exploitation et la pratique matériel du droit de résistance, pour une partie armée, avec le développement d'expériences d'autonomie locale, la croissance des réseaux chaque fois plus importante de coopération entre égaux et l'affirmation de l'irreductible autonomie des lutte de la multitude au sujet d'une dimension politico-institutionnel que essaye en permanence de les reconduire à la jaule du pouvoir souverain.

C'est précisement dans cet espace d'investigation sur les nouvelles formes d'organisation des multitudes à l'intérieur et contre le système de domination impérial de la « gouvernance », que peut prendre corps un nouveau projet de démocratie radicale et absolue.
Cette perspective ne peut pas reprendre vie avec des formules de synthèses politique générale qui se situent aujourd'hui en dehors de l'histoire, mais peut et doit marcher pour tracer une voie concrète et précise de lutte et d'organisation.

Pour cela, avec l'esprit de discussion ouverte qui le caractérise, nous proposons que le Global Meeting se transforme en lieu d'élaboration de propositions et de partage, par et pour tous ceux et toutes celles qui le traversent et le construisent. Dans cela, nous pensons autant à la discussion des initiatives de lutte qui pourront être activé avec l'occasion de la rencontre du G8 qui sera célébré en Allemagne le prochain mois de juin, que la construction d'un réseau d'études militant sur la composition sociale et politique des multitudes des migrants en Europe et au sein de ses frontières.

Ces propostions sont directement reliés avec la nécessité de repenser radicalement l'espace politique européen, pour nous autres qui vivons et luttons dans les territoires de ce continent, à partir d'une dynamique constitutive sur le pouvoir d'agir au centre de la scène continental sur la question de la guerre et de la paix, de la défense des biens communs, de la dette et des conditions de vie de nos communautés, le combat des femmes et des hommes de Vicenza, la pratique des multitudes mouvements et luttes sociales qui seront la tension et l'expression du désir d'autonomie, d'autodetermination et d'autogestion.

C'est sur cela et d'autres proposition que nous nous rencontrerons pour construir à partir de la constribution de tous et de toutes.


Partager cet article

commentaires

Articles Récents

Agenda

    dimanche 30 juin

15h à 16 h

accueil de familles de prionnier-e-s

discussion , infos et peites recettes

pour les proches de détenu(E)s...

- aides juridique

-participation à l'émission de radio Mega

du 22 juillet



Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog