Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog lelaboratoire
  • : Le blog du laboratoire anarchiste est un blog actif a propos de l'actualité sociale
  • Contact

Pour nous contacter

Le laboratoire Anarchiste
8 Place st Jean
26000 Valence

envoyer vos suggestion

sur:

new:c.l-v@hotmail.fr

rappel envoie aucun message à

le laboratoire@no-log.org


 


Bibliothéque  de prêt

infokiosques
le mercredi de  16h30 - 19h

Accueil/infos SIAD-AIT
vendredi toutes les deux semaines

de  17h30à19h

Emission radio Labo
sur radio Mega
99.2FM
lundi en direct
18h15 - 19h
rediffusion:
jeudi de 9h à  9h 45
http://radio-mega.com
04 75 44 16 15

Recherche

Texte Libre

La tyrannie la plus redoutable n'est pas celle qui prend figure d'arbitraire, c'est celle qui nous vient couverte du masque de la légalité." Albert Libertad

le blog du laboratoire anarchiste

File:Wooden Shoe.svg
27 novembre 2007 2 27 /11 /novembre /2007 20:18


on commence a diffe ce tract cette semaine sur le jura ! des A.G lycennes sont prevu Mercredi

l









A Lyon Lundi la mobilisation continue
L’AG de 13 h à Bron a réuni plus de 2 000 personnes :
  • La poursuite de la grève a été votée massivement, à l’unanimité semble-t-il ;
  • la poursuite du blocage…a été décidée très majoritairement jusqu’à lundi 3 décembre ; on parle des 2/3 des présentEs...
  • Soirée festive et politique sur le campus de Bron : à partir de 19 h, grande bouffe collective et réflexion autour de la projection d’un film sur l’Université. (à compléter rapidement…).
  • Prochaine AG le 03/12 à 13h. La question du blocage se fera par bulletin secret directement après l’AG.

- Sur le campus des quais, la présidence ayant appelé à la reprise des cours à partir de 12 h malgré la décision de l’AG de jeudi dernier, la situation a été mouvementée, des personnes essayant de forcer le blocage. Finalement, la fac est restée fermée.

Il faudra certainement du monde demain matin pour faire respecter les décisions de l’AG. Car, non seulement des anti-grêvistes très remontés ont parlé de revenir en force avec des profs et des vigiles ( !) pour débloquer mardi à 9h30, juste avant la manif ; mais ils ont également évoqué d’organiser, si les cours n’ont pas repris, une manifestation sur les quais, mardi à 15h, soit devant l’entrée principale, soit devant l’entrée rue Chevreul. Mobilisez vous !

- Une Assemblée Générale d’Information et de Débat sur la LRU est enfin prévue à l’Université jean Moulin Lyon 3 : Mardi 27 novembre à 12h Amphi D (Manufacture des Tabacs)

Mardi 27 novembre, dans la matinée, quelques centaines de lycéens bougent en ville et tentent de débrayer des lycées. De l'énergie et de la spontanéité, enfin !

A 14h, manif étudiante et lycéenne à la gare. Manif très mal prévue puisque la veille encore presque personne ne savait où et à quelle heure elle aurait lieu. Alors y'a même pas 2 000 personnes, peut-être 1 500...

La manif s'arrête sur la place Hubert Dubedout et bloque le pont de la Porte de France pendant quelques minutes. Et ça repart. Il y a pas mal de lycéens, plus d'énergie que lors des précédentes manifs, même s'il y a moins de monde. Devant chaque lycée et établissement universitaire, on s'arrête et on gueule pour que tout le monde sorte. En vain, la plupart du temps.

Lors de cette manif, les deux seuls drapeaux de l'Unef et du MJS sont arrachés des bras de leurs militants: y'en a marre que ces orgas de merde se fassent leur pub dans ce genre de manif alors qu'il ne font rien dans ces manifs à part tenter de récupérer et endormir le mouvement. D'ailleurs, quelqu'un s'empare du micro de la voiture sono et gueule "Unef-majo casse-toi, casse-toi" et qu'il y en a marre des manifs déclarées (à savoir que Julliard, le chef de l'Unef, vient de sortir "très satisfait" des négociations avec Pécresse, ce qui est bien normal vu qu'il n'est même pas contre la LRU, ni pour aucune des autres revendications du mouvement étudiant - quand aux critiques plus vastes qui émanent du mouvement, il ne veut même pas en entendre parler).

La voiture sono a beau gueuler des slogans comme "tout est à nous, rien est à eux, tout ce qu'ils ont ils l'ont volé - partage des richesses, partage du temps de travail, ou alors ça va péter", on sait très bien qu'avec eux jamais rien ne pétera. Ils cherchent juste à se faire leur place "représentative" dans le petit monde des syndicats étudiants "reconnus" et "responsables": ceux qui veulent bien négocier.

Arrivée place de Verdun, la manif se termine et une certaine inertie se fait sentir. Personne ne semble "croire" au démarrage d'une manif sauvage. Deux ou trois fois quelques personnes essaient de lancer un mouvement, mais ça ne marche pas. Et un ultime essai est tenté, et ça marche !

100 à 200 personnes partent en direction du centre-ville, par la rue du Général Marchand. Plusieurs slogans sont lancés, notamment en référence aux émeutes de Villiers-le-Bel: "Ils tuent nos frères, c'est la guerre !".

Et pendant ce temps là dans Sarkoville, les affaires continuent à gros bouillon. Les élections municipales se prépare bien dans le calme, les tractations se font bien sur le dos  des Gogos;

travail_famine_patrouille_tag

Deux ans après, deux ados morts

Partager cet article

commentaires

Articles Récents

Agenda

    dimanche 30 juin

15h à 16 h

accueil de familles de prionnier-e-s

discussion , infos et peites recettes

pour les proches de détenu(E)s...

- aides juridique

-participation à l'émission de radio Mega

du 22 juillet