Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 février 2008 2 19 /02 /février /2008 23:55
Depuis 15 jours maintenant  La CNT , avec d'autres syndicats CGT et SNU   diffusent le 4 pages sur les marchés et ailleurs.
Des papiers pour tous,organisons la riposte face à la traque, des sans papiers  de la préfecture.

Victoire pour les cuisiniers sans papiers de la Grande Armée.

Mercredi 13 févier 2008, 9 cuisiniers "sans papiers" du restaurant de la Grande Armée (Paris 16éme) se mettent en grève avec la Cgt et l'association Droits devant ! ! pour exiger leur régularisation.

Dans ce mouvement, jour et nuit, ils ont pu bénéficier d'une large solidarité de militants syndicaux et associatifs de la région parisienne.

Lors des négociations à la Préfecture de Paris sous l'autorité de M Lambert, la direction de l'entreprise a affirmé à maintes reprises qu'elle était d'accord pour leur régularisation, pour la poursuite de leur contrat de travail, et payer sa contribution à l'Anaem.

Lundi 18 février à 20 heures, la Préfecture a fini par accepter la régularisation de 7 camarades. Pour les 2 camarades restants, leur contrat de travail étant postérieur au 1er juillet 2007 (date à partir de laquelle les employeurs sont tenus de faire vérifier les titres de séjour), la Préfecture a saisi ce prétexte pour ne pas les régulariser !

Nous réfutons totalement cet argument, qui, encore une fois fait du travailleur sans papier un coupable. Les 9 cuisiniers sans papiers de la Grande Armée doivent être régularisés. Nous continuons la lutte pour la régularisation d'Aboubakar et de Mahamadou.

La régularisation des cuisiniers sans papiers de la grande Armée, avec le syndicat et l'association met à mal la volonté affichée du gouvernement de laisser l'exclusive de la régularisation au cas par cas entre les mains du seul patronat.

Ce nouveau conflit du travail, montre encore une fois l'importance pour les travailleurs sans papiers de s'organiser.

La lutte victorieuse des cuisiniers de la grande Armée met le gouvernement et le patronat face à leurs responsabilités. Il faut que le gouvernement se rende à l'évidence. Tous les travailleurs-e-s sans papiers doivent être régularisés.

 


Partager cet article

commentaires

Amandine 20/02/2008 08:55

ah!
une bonne nouvelle pour commencer la journée; comme quoi il peut être gagnant de s'organiser et de se battre