Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 23:14

Depuis plusieurs jours dans la vallée de Suse, la lutte pour la libération des compagnons Guido et Arturo  séquestrés par l'etat italien pour leurs participations  au blocage du train de déchets nucléaires dans la nuit du 7 février2011

Cas anti-repressions  des Alpes occidentales exprime son entière solidarité

Dans la nuit du 6 et 7 Février, après une lourde charge de l'application de la loi, ont été arrêtés alors qu'ils Arturo Guido et, avec quarante autres personnes se sont opposés au passage d'un train Castor, dans la basse vallée de Suse , la charge directe des déchets nucléaires pour traiter  en France. Arturo Guido et ses amis sont parmi les fondateurs et dirigeants de l'affaire anti-répression de l'ouest des Alpes, un instrument qui aussi grâce à eux ces dernières années nous a permis de répondre aux manœuvres répressives tant repose à la fois sur la base des relations économiques entre le fait que créé à partir et l'intérieur des prisons ainsi que cesse cultiver de nouvelles relations entre les groupes ou les personnes sensibles à la prison de problème. À ce jour, Guido et Arturo sont dans la prison sur des accusations de Vallette du genre  résistance  à un agent public et  blessure pourGuido, et de la résistance et la possession d'une arme  (cela pourrait être une torche!)  pour Arturo. La charge après confirmation que la cible nucléaire dans toutes ses ramifications est une question très importante pour l'Etat et les industries de la mort. Leur détention, qui prolonge sur des accusations relativement trivial, témoigne de la ténacité avec laquelle, comme ailleurs, est soumis ceux qui n'ont jamais baissé la tête et a toujours lutté contre un système qui nie la liberté de ceux qui est le total de la recherche et diffuse largement sa domination par le biais de la nocivité de la société capitaliste.  Sûrement ces messieurs se vengent comme ils peuvent, d'avoir l'occasion cette fois de tenir entre leurs deux bars amoureux incurable de la lutte pour la liberté et l'auto-organisation. Malheureusement personne n'a pu les rencontrer, même des parents proches ne sont pas encore pour obtenir des interviews. Ils n'ont pas encore écrit quelque chose à quelqu'un, qui nous fait croire qu'ils sont encore dans les articulations nouvelles. Quelques jours après son arrestation à la fin de la première audience, le tribunal n'a pas envisager de reporter tous les avis qui sera toujours fermé dans Vallette vendredi,18 Février . En attendant d'entendre plus spécifique, nous exprimons notre totale solidarité, soucieux de les tenir bientôt et le récupérer gratuitement et avec nous dans les moments à venir de la lutte.

Monday, Février 14

Partager cet article

commentaires