Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 19:10

 

Collectif antinucléaire de Vaucluse / CAN84

06 60 76 04 03

Collectifantinucleaire84@hotmail.fr

www.coordination-antinucleaire-sudest.org

 

 

 

 

Communiqué de presse du 23 Novembre 2011

 

 

Alors que le Président de la République, porte-parole et VRP du lobby nucléaire, vient parader sur le site du Tricastin, le Collectif Antinucléaire de Vaucluse rappelle qu’il n’y a pas d’avenir pour la destruction atomique ni en Provence, ni en France ni dans le monde. L’avenir de la filière nucléaire et des emplois repose, sans attendre, sur le démantèlement des installations qui seul garantie la survie des provençaux, des territoires, de la santé.

 

7000 habitant-e-s de Provence ont signé une pétition exigeant la fermeture des 4 réacteurs nucléaires du Tricastin, tous ayant dépassés l’âge des 30ans fixé lors de leur mise en service. Situés sur une faille sismique ils menacent au quotidien la vie en Provence et donc toute possibilité d’existence et de développement. Tout comme les installations nucléaires civiles et militaires de Cadarache et de Marcoule.

 

La venue du Président de la République au cœur du « triangle de la mort » est une véritable provocation au moment ou le nucléaire craque de toute part, contamine au quotidien les citoyen-e-s, la chaîne alimentaire, le Rhône ; et l’hôpital d’Avignon n’a jamais accueilli autant d’habitant-e-s victimes de leucémies en hausse constante. Plus de 200 incidents nucléaires ont été recensés en 2010 en Provence, et les nucléocrates scientistes obscurantistes et dogmatiques ne pensent qu’à une chose : faire perdurer leur pompe à profit en précarisant l’emploi et licenciant les salariés.

 

L’appareil d’Etat, les administrations sont gangrénés par le lobby du nucléaire qui a placé à tous les postes clefs ses agents. Les élus locaux et régionaux intoxiqués et soudoyés refusent d’honorer leur responsabilités et la loi qui leur font obligation de protéger les populations. Leur irresponsabilité est inadmissible et coupable, complice d’un crime en bande organisée.

 

La santé, la survie et l’emploi passent par l’arrêt immédiat du nucléaire et le démantèlement des installations qui garantira la vie et procurera du travail au moins à deux générations, nécessitera des formations complémentaires de haut niveau, permettra de placer notre région et notre pays à la pointe de l’expertise mondiale en démantèlement et reconversion de sites.

Après avoir assumée un rôle de mort sur la planète avec la destruction atomique, il est grand temps que la France assure une mission de paix et de coopération au bénéfice de tous les peuples. Il y a urgence, il n'est pas envisageable et réaliste d'attendre 10, 20 ou 30 ans.

Nous refusons la terreur nucléaire, la sacralisation de la mort, les atteintes à notre santé et à celles de nos enfants, de servir de cobaye aux criminels de l’atome.

 

 

 

Tchernobyl – Fukushima – Provence – France : même ennemi, même combat !

Arrêt immédiat du nucléaire civil et militaire.

Partager cet article

commentaires