Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog lelaboratoire
  • : Le blog du laboratoire anarchiste est un blog actif a propos de l'actualité sociale
  • Contact

Pour nous contacter

Le laboratoire Anarchiste
8 Place st Jean
26000 Valence

envoyer vos suggestion

sur:

new:c.l-v@hotmail.fr

rappel envoie aucun message à

le laboratoire@no-log.org


 


Bibliothéque  de prêt

infokiosques
le mercredi de  16h30 - 19h

Accueil/infos SIAD-AIT
vendredi toutes les deux semaines

de  17h30à19h

Emission radio Labo
sur radio Mega
99.2FM
lundi en direct
18h15 - 19h
rediffusion:
jeudi de 9h à  9h 45
http://radio-mega.com
04 75 44 16 15

Recherche

Texte Libre

La tyrannie la plus redoutable n'est pas celle qui prend figure d'arbitraire, c'est celle qui nous vient couverte du masque de la légalité." Albert Libertad

le blog du laboratoire anarchiste

File:Wooden Shoe.svg
23 mars 2010 2 23 /03 /mars /2010 12:53

 ci dessous  un article du journal du pays basque et une émission de radio fort intéressante réalisée par l'émission Egregore http://oclibertaire.free.fr/spip.php?article726

, vous pouvez  écouter l'émission de radio labo réalisée le 22 Mars sur Radio Mega rediffusion jeudi 25 à 9h-10h

Jon Anza : négligences et détails troublants

p005_01_anza_ONA.jpg

23/03/2010

C.R.J.

La procureure de Bayonne Anne Kayanakis n'a pas plutôt confié le dossier Anza à son homologue de Toulouse Michel Valet, que de nouveaux détails troublants viennent épaissir le mystère de la disparition du membre d'ETA.

Pour commencer, selon Libé Toulouse qui a pu consulter leur rapport, trois policiers municipaux ont découvert Jon Anza à 0 h 10, dans la nuit du 29 au 30 avril, «inanimé, la tête renversée dans l'une des jardinières placées devant l'entrée du restaurant Hippopotamus situé près de la place Wilson. Du sang coule de l'intérieur de sa bouche. Il n'a pas de papiers d'identité. Les pompiers présents sur les lieux vingt minutes plus tard concluent à une hémorragie interne et transportent le blessé à l'hôpital Purpan». Une information qui n'est pas pour rassurer les partisans de la thèse d'un interrogatoire illégal commis par des policiers espagnols.

Ensuite, les papiers d'identité du militant basque ont été déposés le 4 mai dernier au bureau des objets trouvés de Toulouse selon une radio locale. Pourquoi, alors que ces services effectuent des recherches et renvoient, en cas d'échec, les pièces d'identité aux Préfectures correspondant aux adresses indiquées sur les papiers dans un délai de deux mois, lesobjets trouvés de Toulouse n'ont-ils pas renvoyé les papiers de Jon Anza ? La procédure veut que les pièces d'identité étrangères soient transmises dans le même délai de deux mois au consulat du pays correspondant, rue Sainte Anne à Toulouse pour ce qui concerne celui d'Espagne. «On attend d'en avoir beaucoup. C'est pour ça qu'on ne les a pas renvoyées de suite» explique l'employé du service desobjets trouvés de Toulouse. «Ils sont venus les chercher il y a quelques jours. Elles étaient ici. Non, ils n'étaient pas venus avant».

Il appartient désormais à la juge d'instruction Myriam Viargues de reconstituer l'emploi du temps toulousain de Jon Anza, les causes de sa mort ainsi que les raisons pour lesquelles son corps a séjourné onze mois à la morgue de l'hôpital Purpan.

«Ce n'est pas le moment de communiquer sur l'affaire» estime le procureur Michel Valet. «La famille pouvant se constituer partie civile, il m'est difficile d'intervenir médiatiquement» ajoute-t-il, assurant que la première obligation de la juge vis-à-vis des proches est de garantir que «les investigations seront menées en toute transparence».

 

Partager cet article

commentaires

Articles Récents

Agenda

    dimanche 30 juin

15h à 16 h

accueil de familles de prionnier-e-s

discussion , infos et peites recettes

pour les proches de détenu(E)s...

- aides juridique

-participation à l'émission de radio Mega

du 22 juillet