Présentation

  • : le blog lelaboratoire
  • : Le blog du laboratoire anarchiste est un blog actif a propos de l'actualité sociale
  • Contact

Pour nous contacter

Le laboratoire Anarchiste
8 Place st Jean
26000 Valence

envoyer vos suggestion

sur:

new:c.l-v@hotmail.fr

rappel envoie aucun message à

le laboratoire@no-log.org


 


Bibliothéque  de prêt

infokiosques
le mercredi de  16h30 - 19h

Accueil/infos SIAD-AIT
vendredi toutes les deux semaines

de  17h30à19h

Emission radio Labo
sur radio Mega
99.2FM
lundi en direct
18h15 - 19h
rediffusion:
jeudi de 9h à  9h 45
http://radio-mega.com
04 75 44 16 15

Recherche

Texte Libre

La tyrannie la plus redoutable n'est pas celle qui prend figure d'arbitraire, c'est celle qui nous vient couverte du masque de la légalité." Albert Libertad

le blog du laboratoire anarchiste

File:Wooden Shoe.svg
12 avril 2010 1 12 /04 /avril /2010 07:59

Le JPB

09/04/2010

Béatrice MOLLE

Dans son édition d'hier le Nouvel Observateur consacre quatre pages à l'affaire Jon Anza. Titré «L'énigme Jon Anza» l'article reprend la chronologie de l'affaire et apporte un élément nouveau : le nom de l'hôtel à Toulouse où aurait séjourné, selon le Nouvel Obs, Jon Anza lorsqu'il débarque à Toulouse à la gare Matabiau, le 18 avril. L'article ne spécifie pas le jour. Extrait : «il s'installe à l'hôtel le Clocher de Rodez, dans une chambre à 70 euros la nuit. Le personnel se souvient d'un homme qui «n'a pas toute sa tête», installé dans une chambre au premier étage, «allongé toute la journée, les bras en croix, les yeux tournés vers le plafond». «Il avait payé pour une nuit, mais il ne voulait plus partir, précise une femme de ménage. Nous avons eu du mal à le déloger... Il était vraiment bizarre...».

Version démentie

Nous avons contacté la propriétaire de cet hôtel 2 étoiles de 44 chambres, situé au centre de Toulouse qui dément cette version : «je me rappelle très bien de cette période du 18 avril et des jours suivants, car je venais de reprendre l'affaire, et c'est moi qui faisais le ménage. Je me serais très bien rappelé d'une personne de cette caractéristique. Et a posteriori, je me rends compte que vous me parlez du monsieur qui est resté à la morgue plusieurs mois. Je trouve ces déclarations hallucinantes. D'abord d'un point de vue professionnel, nous n'avons pas le droit de rentrer dans les chambres. Comment peut-on savoir si un client passe sa journée les bras en croix dans sa chambre ?» s'exclame la propriétaire.

Par ailleurs, après avoir interrogé son mari, elle nous affirme qu'elle n'a jamais reçu la visite de la police, ce qui eût été logique si l'enquête démontre que Jon Anza avait séjourné à l'hôtel. Elle assure aussi n'avoir eu aucun contact avec l'hebdomadaire.

Joint par téléphone, le journaliste du Nouvel Observateur, Serge Raffy auteur de l'article nous a assurés quant à lui, de la véracité de cette version. Il la soutient, car étayée selon lui, par plusieurs sources dignes de foi.

Bref, une énigme de plus dans cette affaire que Le Canard enchaîné a également traitée dans ses colonnes, sous la plume de Sorj Chalandon. Extrait choisi : «Coïncidence ? Les limiers du garde des Sceaux débarquent pour une inspection générale. Main en l'air, fouille au corps, on va voir ce qu'on va voir ! Mais au fait quel tribunal est visé par la reprise en main ? Toulouse où rien n'a fonctionné ? Et bien non, c'est Bayonne...».

L'article fait référence à une inspection générale de routine prévue de longue date au Tribunal de Bayonne et qui n'a donc pas été diligentée après l'affaire Jon Anza. Un concours de circonstances, que le facétieux Canard n'a pas manqué de révéler.

Par ailleurs, concernant l'agenda des mobilisations liées à la disparition de Jon Anza, le Comité Jon Anza organise une manifestation le prochain samedi 17 avril à St-Jean-de-Luz. Ville où la garde des Sceaux Michèle Alliot-Marie occupe le poste de première adjointe à la municipalité.

Le comité Jon Anza souhaite connaître les circonstances de la mort du militant basque. Force est de constater que plus le temps passe, et plus le mystère semble s'épaissir.

 

 

 

Manifestation nationale samedi 17 avril à Donibane Lohitzune (Saint Jean de Luz) 17 h

NOUS VOULONS LA VERITE !

Partager cet article

commentaires

Articles Récents

Agenda

    dimanche 30 juin

15h à 16 h

accueil de familles de prionnier-e-s

discussion , infos et peites recettes

pour les proches de détenu(E)s...

- aides juridique

-participation à l'émission de radio Mega

du 22 juillet



Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog