Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog lelaboratoire
  • : Le blog du laboratoire anarchiste est un blog actif a propos de l'actualité sociale
  • Contact

Pour nous contacter

Le laboratoire Anarchiste
8 Place st Jean
26000 Valence

envoyer vos suggestion

sur:

new:c.l-v@hotmail.fr

rappel envoie aucun message à

le laboratoire@no-log.org


 


Bibliothéque  de prêt

infokiosques
le mercredi de  16h30 - 19h

Accueil/infos SIAD-AIT
vendredi toutes les deux semaines

de  17h30à19h

Emission radio Labo
sur radio Mega
99.2FM
lundi en direct
18h15 - 19h
rediffusion:
jeudi de 9h à  9h 45
http://radio-mega.com
04 75 44 16 15

Recherche

Texte Libre

La tyrannie la plus redoutable n'est pas celle qui prend figure d'arbitraire, c'est celle qui nous vient couverte du masque de la légalité." Albert Libertad

Archives

le blog du laboratoire anarchiste

File:Wooden Shoe.svg
26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 08:56

- Ici aussi, les jeunes s'indignent et veulent que ça change

ISRAËL - Ici aussi, les jeunes s'indignent et veulent que ça change

Plusieurs dizaines de milliers d’Israéliens ont manifesté dans la soirée du 23 juillet à Tel-Aviv contre l’aggravation des disparités sociales. Lancés depuis quelques semaines par de jeunes étudiants, les mouvements de protestation populaires se multiplient.

A Tel-Aviv, le mouvement de contestation lancé il y a plus d’une semaine sur le boulevard Rothschild a atteint son paroxysme le samedi 23 juillet, avec une manifestation organisée dans la ville. S’il existait un doute quelconque sur son importance, il s’est envolé avec le revirement du Premier ministre Benjamin Nétanyahou et de ses proches. En effet, ces derniers avaient commencé par qualifier les manifestants d’”extrémistes gauchistes” et de “radicaux financés par l’étranger”, avant de leur donner publiquement l’accolade le 24 juillet.  Les réactions des personnalités politiques de tous bords, qui se sont empressées d’élaborer des propositions de loi et des réglementations visant à réformer le système du logement, prouvent qu’on ne se trouve pas en présence d’un simple caprice d’enfants gâtés refusant de vivre ailleurs que dans la région de Tel-Aviv, comme l’a prétendu le ministre du Logement.

A l’instar de la révolte contre la flambée des prix des carburants et de l’appel au boycott du fromage blanc Cottage [aliment symbolique quasi emblématique des couches défavorisées] lancé en juin, les tentes dressées en signe de protestation contre la politique du gouvernement en matière de logement [depuis la mi juillet des centaines d'étudiants ont installé des villages de tentes dans tout le pays] traduisent le malaise de la classe moyenne. Ce pilier de la société israélienne porte l‘essentiel du fardeau des obligations citoyennes vis-à-vis de l’Etat – travaillant, payant les impôts et servant dans l’armée.

Depuis quelques années, la grogne grandit chez les membres de la classe moyenne, qui s’estiment, à juste titre, grands oubliés dans la distribution des ressources. Le Premier ministre et le ministre des Finances se targuent des succès économiques engrangés par Israël pendant que l’Europe et les Etats-Unis s’enfoncent dans la crise financière. Mais ce sont les segments de la société placés tout en haut des priorités politiques qui en recueillent les fruits, accédant, sans pratiquement mettre la main à la poche, aux logements et à l’éducation ainsi qu’à l’aide sociale. D’un autre côté, les richesses se concentrent de plus en pus entre les mains d’un tout petit groupe, qui exerce une influence politique toujours plus grande.

Les dizaines de milliers de personnes qui sont descendues dans la rue samedi 23 juillet ne dénonçaient donc pas seulement la crise du logement. A l’image de leurs homologues en Espagne, au Portugal et en Grèce, et des courageux révolutionnaires qui ont renversé les régimes tunisien et égyptien, ces jeunes, expriment également leur colère face aux priorités biaisées de leur gouvernement. Eux aussi exigent davantage de justice dans la distribution des ressources, un engagement de l’Etat pour le bien-être de ses citoyens, et même le rétablissement  de l’Etat-providence.

Même si les représentants de la droite ont multiplié les attaques verbales contre les occupants du boulevard Rothschild, et même si le gouvernement s’est dépêché de se réunir pour tenter de trouver des solutions et éteindre l’incendie, il est inutile de se voiler la face. Le mouvement de contestation constitue un réveil salutaire. Il ne doit pas rester confiné sur la voie publique, mais recevoir un écho dans le système politique.

 

nouvelles économiques de Palestine:

 

D'après un récent rapport du Fonds monétaire international (FMI), Nétanyahou a montré beaucoup de précipitation pour vanter le succès de son programme de paix économique. Selon les données des responsables du FMI dans les Territoires palestiniens, 2009 se terminera sur une croissance annuelle de 7 % (et non pas de 10 %), un chiffre qui, pour la première fois depuis trois ans, représente une amélioration substantielle de la qualité de vie. Cependant, le FMI souligne que si Israël mettait un arrêt à sa politique d'assouplissement des restrictions sur le commerce intérieur, le produit intérieur brut (PIB) par habitant risquerait de décliner plus tard cette année. D'ailleurs, d'après le rapport, le taux de chômage est toujours extrêmement élevé en Cisjordanie, avec 20 % (il est de 34 % à Gaza).

Courrier International

La source

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles RÉCents

Agenda

    dimanche 30 juin

15h à 16 h

accueil de familles de prionnier-e-s

discussion , infos et peites recettes

pour les proches de détenu(E)s...

- aides juridique

-participation à l'émission de radio Mega

du 22 juillet