Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog lelaboratoire
  • : Le blog du laboratoire anarchiste est un blog actif a propos de l'actualité sociale
  • Contact

Pour nous contacter

Le laboratoire Anarchiste
8 Place st Jean
26000 Valence

envoyer vos suggestion

sur:

new:c.l-v@hotmail.fr

rappel envoie aucun message à

le laboratoire@no-log.org


 


Bibliothéque  de prêt

infokiosques
le mercredi de  16h30 - 19h

Accueil/infos SIAD-AIT
vendredi toutes les deux semaines

de  17h30à19h

Emission radio Labo
sur radio Mega
99.2FM
lundi en direct
18h15 - 19h
rediffusion:
jeudi de 9h à  9h 45
http://radio-mega.com
04 75 44 16 15

Recherche

Texte Libre

La tyrannie la plus redoutable n'est pas celle qui prend figure d'arbitraire, c'est celle qui nous vient couverte du masque de la légalité." Albert Libertad

Archives

le blog du laboratoire anarchiste

File:Wooden Shoe.svg
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 23:32

Et c'est comme celà que se termine peut être le blog du laboratoire. fin d'une histoire bien souvent solitaire. Si quelqu'une le désire , elle peut continuer. Pour moi en l'état c'est terminé, mais le local  laboratoire continue avec ses permanences . Une présence indéprendante des cogestionaires, et des parti politique qui organisent la dépossesion.

tchao à tous les lecteurs

luc

lu sur le blog le réveil

Refuser de trahir un idéal collectif d’émancipation pour une recherche personnelle d’ascension sociale : c’est ainsi que pourrait se définir le choix du « refus de parvenir », expression formulée au début du XXe siècle par Albert Thierry, enseignant proche du syndicalisme révolutionnaire. Ce principe doit alors s’appliquer aux divers domaines dans lesquels la réussite individuelle menace le prolétaire conscient : il s’agit de ne pas trahir sa classe en s’en extrayant par une éducation supérieure, en devenant fonctionnaire syndical ou en faisant une carrière politique. Mais ces refus définissent aussi un projet positif : comme le note Marcel Martinet, continuateur de Thierry, « le refus de parvenir du prolétaire capable de parvenir n’a de sens que doublé de la volonté de parvenir du prolétariat ».

Si de nos jours le contexte semble différent, les questions soulevées par le refus de parvenir n’en restent pas moins actuelles. Bien sûr, il faut garder à l’esprit que la possibilité même de parvenir n’est pas identique selon qu’on est homme ou femme, sans-papiers ou bourgeois local. Mais nombreux sont celles et ceux qui refusent aujourd’hui encore d’entrer dans la compétition de tous contre tous, et pour qui le respect d’une certaine ethique de vie implique une opposition plus ou moins consciente au monde tel qu’il est : travail à temps partiel pour limiter l’abrutissement de l’esclavage salarial, abaissement volontaire du train de vie et opposition à la société de consommation, refus d’occuper des postes de cadres et/ou socialement nuisibles, etc. Le refus de parvenir donne leur cohérence à ces positions, et rappelle qu’il est possible, face à la volonté de pouvoir, de préférer un engagement collectif, égalitaire et libertaire.

L’année 2013 marque les 50 ans d’activité de Marianne Enckell au CIRA (Centre International de Recherches sur l’Anarchisme) : une excellente occasion de faire la fête, mais aussi de réfléchir autour de la question de l’engagement et de sa durée. Le thème du refus de parvenir nous semble être un bon angle d’attaque sur ces questions, permettant de faire le lien entre histoire du mouvement ouvrier et questionnements actuels, ainsi que d’interroger les rapports entre engagement individuel et projets collectifs.

Mercredi 13 mars 2013 au CIRA

James Guillaume, présenté par Marc Vuillemier (pas le chef de la police, un autre) Biographie d’un enseignant neuchâtelois devenu imprimeur, de la Fédération jurassienne au syndicalisme révolutionnaire français

Mercredi 17 avril 2013 au CIRA

Louis Bertoni, présenté par Gianpiero Bottinelli et Marianne Enckell. A l’occasion de la publication en français de la biographie du rédacteur-typographe du Réveil anarchiste/Risveglio anarchico de 1900 à 1947.

Mercredi 1er mai 2013 au Zinéma

Charles mort ou vif, film d’Alain Tanner (1969). Chef d’entreprise, Charles Dée en a la nausée; il abandonne sa boîte, ses lunettes, sa voiture, pour retrouver la liberté, fidèle à ses aïeux aux prénoms d’anarchistes jurassiens. Ca finit mal.

Portes à 18h30 / Début à 19h00 / apéro ensuite

CIRA, Avenue de Belmont 24, 1012 Lausanne (www.cira.ch/info@cira.ch/ arrêt M2 CHUV)

ZINEMA, Rue du Maupas 4, 1004 Lausanne (www.zinema.ch/ arrêt CHAUDERON)

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Agenda

    dimanche 30 juin

15h à 16 h

accueil de familles de prionnier-e-s

discussion , infos et peites recettes

pour les proches de détenu(E)s...

- aides juridique

-participation à l'émission de radio Mega

du 22 juillet