Présentation

  • : le blog lelaboratoire
  • : Le blog du laboratoire anarchiste est un blog actif a propos de l'actualité sociale
  • Contact

Pour nous contacter

Le laboratoire Anarchiste
8 Place st Jean
26000 Valence

envoyer vos suggestion

sur:

new:c.l-v@hotmail.fr

rappel envoie aucun message à

le laboratoire@no-log.org


 


Bibliothéque  de prêt

infokiosques
le mercredi de  16h30 - 19h

Accueil/infos SIAD-AIT
vendredi toutes les deux semaines

de  17h30à19h

Emission radio Labo
sur radio Mega
99.2FM
lundi en direct
18h15 - 19h
rediffusion:
jeudi de 9h à  9h 45
http://radio-mega.com
04 75 44 16 15

Recherche

Texte Libre

La tyrannie la plus redoutable n'est pas celle qui prend figure d'arbitraire, c'est celle qui nous vient couverte du masque de la légalité." Albert Libertad

le blog du laboratoire anarchiste

File:Wooden Shoe.svg
12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 09:46

On a reçu ce texte issus d'un blog http://claac-pyrenees-atlantiques.over-blog.com

Les stations touristiques des Pyrénées-Atlantiques et des Hautes-Pyrénées volent au secours d’A’liénor, concessionnaire de l’A 65 Bordeaux-Pau, un véritable gouffre financier et une plaie environnementale qui peine déjà à atteindre le taux de fréquentation nécessaire à sa rentabilité, en consentant des rabais sur les forfaits des usagers empruntant le nouvel axe autoroutier.

 Dans un article du 7 janvier 2011, qui ressemble à un coup de pub, consacré à cette initiative, le journal Sud Ouest, toujours aussi fervent défenseur de la dispendieuse A 65,  nous dévoile, presque à son insu, un des véritables objectifs, jamais clairement avoués par ses promoteurs, attribués à cette réalisation : la satisfaction des besoins d’un tourisme de classe bordelais qui exige d’aller toujours plus vite vers le lieu de ses loisirs. Nous découvrons aussi, sans surprise, le modèle de développement sous-tendu pour nos montagnes par ces choix : une réserve pour un tourisme destructeur de nos cadres de vie.

Lire l’article de Sud Ouest reproduit ci-dessous.

 

Le ski moins cher via l'A 65

L'initiative des opérateurs touristiques des Pyrénées-Atlantiques et des Hautes-Pyrénées, associés à A'liénor, concessionnaire de l'A 65, permet d'obtenir des prix sur les forfaits.

autoroute a65

   

 

   

Gagner du temps et de l'argent ! C'est à partir de ce postulat que les instances touristiques des départements des Pyrénées-Atlantiques et des Hautes-Pyrénées s'associent pour proposer pendant plus d'un mois des réductions sur les forfaits de 21 stations de ski. Jusqu'au 11 février, les amateurs de ski qui empruntent l'autoroute A 65 entre Bordeaux et Pau peuvent bénéficier de 10 euros de réduction sur tous les forfaits de ski en présentant le ticket de péage du jour ou de la veille.

Pour l'accès aux neuf espaces nordiques, la réduction atteint 50 % sur le pass journée (1). Une initiative appuyée par Gérard Cazalis, directeur du Comité départemental du tourisme du Béarn (2) : « Nous avons la volonté d'accélérer les relations entre Bordeaux et les Pyrénées grâce au confort et à la sécurité qu'offre l'A 65. Notre démarche s'inscrit dans la tendance du tourisme moderne qui a pour objectif de réduire les freins inutiles entre l'offre et la demande. Cette notion, dite "de convenience", s'appuie sur les nouveaux outils de communication, l'accessibilité à l'offre touristique et l'optimisation des moyens de transport. »

En réduisant de près de deux heures le trajet aller-retour entre la métropole d'Aquitaine et plus de la moitié de l'offre touristique hivernale pyrénéenne, ce nouveau lien autoroutier s'inscrit dans une véritable stratégie de développement économique que les Pyrénées ne sauront manquer de s'approprier. Avec Pau à une heure quarante-cinq et Tarbes à deux heures de Bordeaux, c'est une nouvelle page de l'histoire des relations entre l'Aquitaine et les montagnes du Sud qui s'ouvre. Pour la première fois, plusieurs stations sont accessibles de Bordeaux en moins de trois heures !

Quelques exemples

Isabelle Pelieu, directrice de Hautes-Pyrénées Tourisme Environnement (3), met en évidence la possibilité de découvrir en courts séjours une offre touristique diversifiée. « Au-delà de notre clientèle au profil familial, nous pensons séduire un public jeune grâce à des offres bien positionnées sur un marché concurrentiel. La station de Cauterets propose par exemple un séjour de 2 nuits et 3 jours de ski en résidence de tourisme 3 étoiles avec piscine au prix attractif de 107 € par personne sur une base de 4 personnes. À La Mongie, sur le domaine de Grand-Tourmalet, la petite semaine de 5 jours du dimanche au vendredi est proposée en résidence de tourisme avec piscine, sauna et jacuzzi au prix de 210 € par personne, incluant le forfait ski et un accès au pic du Midi. »

Hervé Mairal.

(1) www.jeskiea65.com

(2) CDT Béarn-Pays basque/www.tourisme64.com

(3) HPTE/www.tourisme.hautes-pyrenees.com

 

3 questions à Olivier de Guinaumont

Olivier de Guinaumont, président d'Aliénor :

1 Peut-on dès à présent parler de succès du nouvel axe entre Bordeaux et Pau ?

S'il est trop tôt pour dresser un bilan, on peut considérer que la fréquentation des véhicules légers est au rendez-vous. Ce qui peut paraître positif, à une période traditionnellement consacrée aux déplacements familiaux et touristiques. Quant aux poids lourds, il nous faudra un peu de temps pour leur rendre coutumier l'accès à notre réseau.

2 Le tarif élevé du péage est-il un frein à l'accès à l'A 65 ?

Notre métier de gestionnaires nous impose aujourd'hui des règles strictes après avoir investi dans l'outil 1,25 milliard d'euros. Sur le principe de l'utilisateur-payeur, nous apportons une réponse en termes de gain de temps, de confort de conduite, de fluidité et de sécurité. Le tarif global, de 22,50 €, représente le coût réel d'utilisation lié à l'investissement initial.

3 En plus des skieurs, à qui l'autoroute va-t-elle profiter ?

Si la saisonnalité facilite aujourd'hui l'accès aux stations pyrénéennes, on peut penser que les territoires landais et béarnais seront de grands bénéficiaires. Quand on sait que sur les dix dernières années l'axe Langon-Pau n'a connu aucun développement en fréquentation, on ne peut qu'imaginer les possibilités de progression du trafic et l'extension des zones de chalandise. H. M.

  

 

http://www.sudouest.fr/2011/01/07/le-ski-moins-cher-via-l-a-65-283764-2780.php

Partager cet article

commentaires

Articles Récents

Agenda

    dimanche 30 juin

15h à 16 h

accueil de familles de prionnier-e-s

discussion , infos et peites recettes

pour les proches de détenu(E)s...

- aides juridique

-participation à l'émission de radio Mega

du 22 juillet



Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog