Présentation

  • : le blog lelaboratoire
  • : Le blog du laboratoire anarchiste est un blog actif a propos de l'actualité sociale
  • Contact

Pour nous contacter

Le laboratoire Anarchiste
8 Place st Jean
26000 Valence

envoyer vos suggestion

sur:

new:c.l-v@hotmail.fr

rappel envoie aucun message à

le laboratoire@no-log.org


 


Bibliothéque  de prêt

infokiosques
le mercredi de  16h30 - 19h

Accueil/infos SIAD-AIT
vendredi toutes les deux semaines

de  17h30à19h

Emission radio Labo
sur radio Mega
99.2FM
lundi en direct
18h15 - 19h
rediffusion:
jeudi de 9h à  9h 45
http://radio-mega.com
04 75 44 16 15

Recherche

Texte Libre

La tyrannie la plus redoutable n'est pas celle qui prend figure d'arbitraire, c'est celle qui nous vient couverte du masque de la légalité." Albert Libertad

le blog du laboratoire anarchiste

File:Wooden Shoe.svg
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 09:05

Patrick Ollier, ancien président de l'Assemblée nationale, ancien président de sa commission économique également, est familier du pays dirigé d'une main de fer par le colonel Kadhafi. Président, durant ses longues années de parlementaire, du groupe d'amitié franco-libyen, qu'il a fondé, il a effectué nombre de voyages dans ce pays, le dernier datant du 23 octobre 2010, selon l'ambassade de France en Libye.

Il fut le vice-président de l'association France-Libye. Fondée par l'archéologue spécialiste de ce pays, André Laronde, décédé le 1er février, elle se veut"l'instrument d’un partenariat renforcé entre nos deux pays dans tous les domaines de coopération, culturel, économique et scientifique".

Il est aussi souvent cité pour sa participation à des conférences et autres activités de la Chambre de commerce franco-libyenne, qui regroupe de nombreuses grandes entreprises françaises désireuses d'investir dans ce pays et dont le siège est situé à Rueil-Malmaison, commune dont le maire n'est autre que M. Ollier .

En 2003, selon Jeune Afrique, Patrick Ollier est chargé par Jacques Chirac d'aller porter auprès de Mouammar Kadhafi un message sur la nécessité de soutenir la France dans la lutte contre la guerre en Irak. Il accompagnera le chef de l'Etat lors d'un voyage dans le pays l'année suivante.

 LES SOUPÇONS DE RONDOT

En 2004, le général Rondot commence à enquêter sur les amitiés libyennes de M. Ollier. "Compromission de POL. Irak, Libye, Syrie", note l'espion dans ses fameux petits carnets. POL est son code pour le compagnon de Michèle Alliot-Marie, alors ministre de la défense. Pour le général, il est soupçonné d'avoir avec certains pays arabes des "accointances excessives".

Un article de France Soir, en mars 2005, insinue que M. Ollier est soupçonné d'avoir proposé à Thales, entreprise travaillant notamment pour le ministère de la défense, de l'aider à négocier un gros contrat avec le régime libyen. Il est également dit que Thales aurait alors enquêté sur lui. Furieux, M. Ollier somme Denis Ranque, président du groupe, de démentir, ce que ce dernier fait sans rechigner. Il affirme par la suite qu'un ancien de Thalès, membre de la DGSE, alimente le général Rondot en rumeurs contre lui.

A partir de 2006, Patrick Ollier fut l'artisan d'une tentative de rapprochement avec la Libye, dont le point d'orgue fut le projet de vendre un réacteur nucléaire civil au pays. M. Ollier explique alors que "Tripoli veut retrouver sa place dans le concert des nations et a engagé l'ouverture de son économie à l'Occident".

Celui qui n'est alors que parlementaire regrette, dans Le Nouvel Observateur, que d'autres pays fassent des affaires en Libye tandis que "la France ne récolte que des miettes". La raison, selon lui : "Les Anglo-Saxons savent mettre leur diplomatie au service de leurs entreprises. Nos fonctionnaires en sont loin".

 

Le "guide suprême" libyen en compagnie de Nicolas Sarkozy lors d'un voyage de ce dernier en Libye, le 25 juillet 2007.

Le "guide suprême" libyen en compagnie de Nicolas Sarkozy lors d'un voyage de ce dernier en Libye, le 25 juillet 2007. AFP/PATRICK KOVARIK

LA TORTURE EN LIBYE, "RELIQUAT DE PRATIQUES ANCIENNES"

En juillet 2007, suite à la libération des infirmières bulgares condamnées à mort par la Libye, Patrick Ollier promettait à L'Express.fr une "normalisation rapide" des relations avec le pays de Kadhafi.

Le "guide suprême" libyen, dont la visite en France, à l'automne, provoque polémique sur polémique, trouve en M. Ollier un indéfectible soutien : "Le colonel Kadhafi est un homme surprenant. Quand vous lui parlez, vous avez l'impression qu'il est ailleurs mais en réalité il vous écoute et possède des capacités d'analyse et de décision qui sont stupéfiantes. Contrairement à ce que l'on croit, ce n'est pas un personnage fantasque", explique-t-il au Journal du Dimanche. Avant d'ajouter qu'il "doit peut être exister quelques reliquats de pratiques anciennes comme la torture" en Libye.

Dans les colonnes du Monde, le 16 décembre 2007, M. Ollier assure que "Kadhafi n'est plus le même qu'il y a vingt ans et a soif de respectabilité. Il lit d'ailleurs Montesquieu".

Partager cet article

commentaires

Articles Récents

Agenda

    dimanche 30 juin

15h à 16 h

accueil de familles de prionnier-e-s

discussion , infos et peites recettes

pour les proches de détenu(E)s...

- aides juridique

-participation à l'émission de radio Mega

du 22 juillet



Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog