Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog lelaboratoire
  • : Le blog du laboratoire anarchiste est un blog actif a propos de l'actualité sociale
  • Contact

Pour nous contacter

Le laboratoire Anarchiste
8 Place st Jean
26000 Valence

envoyer vos suggestion

sur:

new:c.l-v@hotmail.fr

rappel envoie aucun message à

le laboratoire@no-log.org


 


Bibliothéque  de prêt

infokiosques
le mercredi de  16h30 - 19h

Accueil/infos SIAD-AIT
vendredi toutes les deux semaines

de  17h30à19h

Emission radio Labo
sur radio Mega
99.2FM
lundi en direct
18h15 - 19h
rediffusion:
jeudi de 9h à  9h 45
http://radio-mega.com
04 75 44 16 15

Recherche

Texte Libre

La tyrannie la plus redoutable n'est pas celle qui prend figure d'arbitraire, c'est celle qui nous vient couverte du masque de la légalité." Albert Libertad

Archives

le blog du laboratoire anarchiste

File:Wooden Shoe.svg
7 mars 2010 7 07 /03 /mars /2010 18:05
Pour notre part il s'agit sans doute une nouvelle histoire Ben Barka, pourquoi:
1)Jon Anza a pris le train en gare de Bayonne le 17 avril 2009 les  enregistrements video de ce jour  là en  gare de Bayonne ont été affacés. Toutes les gares traversées par le train dans lequel se trouvait jon Anza aucune video qui montre l'enlévement de Jon anza. Ce n'est pas les fonctionnaires SNCF qui éffacent toutes les traces vidéo.
2)E t la procureure du tribunal de Bayonne déclarait len octobre 2009, suite à cet article paru dans Gara, nous avons joint par téléphone la procureur du Tribunal de Bayonne Anne Kayanakis, en lui demandant s'il était possible que les services policiers ou secrets français ne soient pas au courant, si un tel événement intervenait sur le territoire français.Anne Kayanakis nous a déclaré «avoir toute confiance aux services de police judiciaire et en leur loyauté. Je n'accorde aucun crédit à ce type d'allégations, tel que le principe de la caution silencieuse. A plus forte raison, une collaboration".

La police espagnole aurait enterré Jon Anza


Dans le livre de Jacques Massey "Etat  histioire secréte d'une guerre de cent ans"semble accréditer l’hypothèse d’un enlèvement de Jon Anza par des policiers espagnols ?

En octobre dernier, c’est le journal basque Gara qui a, le premier, avancé qu’Anza avait pu disparaître à la suite de son «interception» par un organisme policier espagnol qui voulait l’interroger. Ces renseignements semblent provenir des milieux basques modérés, et de certains éléments de l’Ertzaintza (la police basque) pour qui cette affaire est très grave. Des enregistrements administratifs, internes à la police espagnole, évoqueraient un «incident» survenu lors de «l’interception» d’Anza.

Selon vos informations, les services de renseignement français ont réagi de manière prudente, voire équivoque à cette éventualité…

L’hypothèse d’une implication de policiers espagnols dans la disparition d’Anza met les enquêteurs français dans l’embarras. Les informations de Gara n’ont pas été démenties. Il y a plus d’une centaine de fonctionnaires espagnols qui opèrent en France en vertu des accords de coopération avec l’Espagne. Certains appartiennent à la Garde civile, d’autres au CGI (Cuerpo general de informacion), rattaché à la police. Leur activité sur le territoire est chapeautée par la DCRI (Direction centrale du renseignement intérieur) pour la Garde civile, ou par la sous-direction antiterroriste de la PJ pour le CGI. Actuellement, il y a huit équipes d’enquête conjointes. A la DCRI, on assure que les choses sont «sous contrôle» avec la Garde civile, mais qu’on ne garantit pas l’action du CGI. Il faut ajouter qu’il y a une sorte de guerre des polices espagnoles contre ETA. Il n’y a jamais eu de vraie coordination d’enquête entre les différents services, notamment parce que leur travail repose sur leur capacité à infiltrer la mouvance nationaliste.

lire la suite

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Agenda

    dimanche 30 juin

15h à 16 h

accueil de familles de prionnier-e-s

discussion , infos et peites recettes

pour les proches de détenu(E)s...

- aides juridique

-participation à l'émission de radio Mega

du 22 juillet