Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog lelaboratoire
  • : Le blog du laboratoire anarchiste est un blog actif a propos de l'actualité sociale
  • Contact

Pour nous contacter

Le laboratoire Anarchiste
8 Place st Jean
26000 Valence

envoyer vos suggestion

sur:

new:c.l-v@hotmail.fr

rappel envoie aucun message à

le laboratoire@no-log.org


 


Bibliothéque  de prêt

infokiosques
le mercredi de  16h30 - 19h

Accueil/infos SIAD-AIT
vendredi toutes les deux semaines

de  17h30à19h

Emission radio Labo
sur radio Mega
99.2FM
lundi en direct
18h15 - 19h
rediffusion:
jeudi de 9h à  9h 45
http://radio-mega.com
04 75 44 16 15

Recherche

Texte Libre

La tyrannie la plus redoutable n'est pas celle qui prend figure d'arbitraire, c'est celle qui nous vient couverte du masque de la légalité." Albert Libertad

Archives

le blog du laboratoire anarchiste

File:Wooden Shoe.svg
23 février 2013 6 23 /02 /février /2013 09:05
Enric Duran (le Robin des Banques Catalans) écrit aux camarades de la ZAD.
En lien avec l'appel du Sous Commandant Insurgé Marcos, El tiempo del Si/
Le Temps du Oui

 une réponse venue d'un coin de la ZAD
Asile Politique pour Enric Duran sur la ZAD
Enric,
Nous vous saluons depuis Notre Dame Des Luttes, toi et les camarades de la
Cooperative Intégrale Catalane, autant que celles et ceux du monde entier
qui se reconnaissent dans la Révolution Intégrale.
Nous avons connaissance de cette action d'expropriation massive et de ce
qu'elle te vaut aujourd'hui... Une mascarade judiciaire: Tu risques 8 ans de
prison pour avoir repris 492 000 € aux banques. De l'argent qu'elles volent
aux peuples! Le fsc te poursuit pour que tu paies des impôts sur de l'argent
que tu as entièrement redistribué aux mouvements sociaux catalans. Cette
somme représente 0,0012% de ce que l'Etat Espagnol a dépensé pour sauver
les banques, le tout aux frais du contribuable...
Alors Enric, si l'Etat Espagnol décide de voler ta liberté, ta vie, nous serons
heureuses et heureux de t'ofrir l'hospitalité et l'asile politique sur la ZAD*!
Nous avons en commun cette volonté de voir le système mortifère qui régit
nos sociétés, laisser enfn la place à une autre conception du monde. Que
nous résistions frontalement au rouleau compresseur du système ou
construisions une autre façon de vivre ensemble, nous participons à un même
mouvement. Nous réagissons à un problème d'ordre intégral et mondial.
L'urgence est partout, humaine, écologique, sociale... Sur l'autel du proft, on
exploite l'humain et on orchestre un saccage environnemental labellisé "HQE
". Les inégalités sont criantes, on restreint sans cesse notre liberté, jusqu'à
nous isoler les unEs des autres. Où que l'on vive, les institutions des Etats,
leurs polices, leurs lois, servent les intérêts des grandes multinationales. Dans
ces conditions, comment ne pas désobéir? La désobéissance aux lois des
Etats -- tous corrompus -- est vitale, en France, en Espagne au Mexique et
partout dans le monde.
La soufrance que génère le capitalisme est le pain quotidien d'une grande
partie de l'humanité. Mercredi 13 février, un Nantais, Djamal Chaâr,
s'immolait par le feu devant le Pôle Emploi dont il dépendait. Ce geste terrible
n'est pas un acte isolé: ces dernières années en France, une quinzaine de
personnes désespérées par leurs conditions de vie, se sont immolées par le
feu. Il aura fallu le sacrifce de Mohammed Bouazizi pour que la Révolution du
Jasmin embrase les pays arabes. Plutôt que de nous sacrifer pour cette
dictature économique qui consume même nos vies, oeuvrons pour que la
Révolution Intégrale soit celle du savoir vivre.
La ZAD, c'est 1650 hectares de terres vivaces et des dizaines de milliers
d'hectares autour, menacés d'urbanisation stérile. Depuis la fn des années
60, cette zone de bocage a été défendue et préservée d'un projet d'aéroport
inutile, couteux et dévastateur, dont les profts auraient dû enrichir un peu
plus la multinationale VINCI, et ce au détriment de la biodiversité, de la
population locale et environnante. Ce lieu qu'un élan populaire a sauvé de la
destruction, nous le voyons comme un terreau pour que d'autres façons de
vivre collectivement puissent s'épanouir.
Pour cela nous démontrons
chaque jour notre détermination à ne rien lâcher,
en continuant à nous enraciner sur place et en cultivant des liens aves l
es
comités de soutien
qui
feurissent partout
et avec
d'autres luttes
en France et
dans le monde
d'autres
grands projets nuisibles
menacent le vivant
: Anti

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Agenda

    dimanche 30 juin

15h à 16 h

accueil de familles de prionnier-e-s

discussion , infos et peites recettes

pour les proches de détenu(E)s...

- aides juridique

-participation à l'émission de radio Mega

du 22 juillet