Présentation

  • : le blog lelaboratoire
  • : Le blog du laboratoire anarchiste est un blog actif a propos de l'actualité sociale
  • Contact

Pour nous contacter

Le laboratoire Anarchiste
8 Place st Jean
26000 Valence

envoyer vos suggestion

sur:

new:c.l-v@hotmail.fr

rappel envoie aucun message à

le laboratoire@no-log.org


 


Bibliothéque  de prêt

infokiosques
le mercredi de  16h30 - 19h

Accueil/infos SIAD-AIT
vendredi toutes les deux semaines

de  17h30à19h

Emission radio Labo
sur radio Mega
99.2FM
lundi en direct
18h15 - 19h
rediffusion:
jeudi de 9h à  9h 45
http://radio-mega.com
04 75 44 16 15

Recherche

Texte Libre

La tyrannie la plus redoutable n'est pas celle qui prend figure d'arbitraire, c'est celle qui nous vient couverte du masque de la légalité." Albert Libertad

le blog du laboratoire anarchiste

File:Wooden Shoe.svg
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 10:03


lu sur bellaciao

Le porte-parole du gouvernement François Baroin a annoncé aussi que la France participerait à ces frappes. Une annonce qui fait suite au vote de l’ONU en faveur d’une intervention.

Les frappes militaires contre la Libye après la résolution de l’Onu interviendront «rapidement», «dans quelques heures» et les Français y «participeront», a déclaré vendredi matin sur RTL le porte-parole du gouvernement François Baroin.

Une déclaration qui fait suite au vote jeudi soir du Conseil de sécurité de l’ONU, après trois jours de négociations, en faveur d’un recours à la force contre les troupes du colonel Mouammar Kadhafi.

La résolution autorise à prendre «toutes les mesures nécessaires» pour protéger les civils et imposer un cessez-le-feu à l’armée libyenne, y compris des frappes aériennes, mais précise qu’il n’est pas question d’occupation militaire. Elle prévoit aussi une zone d’exclusion aérienne pour empêcher l’aviation du colonel Kadhafi de pilonner ses opposants.

Le vice-ministre libyen des Affaires étrangères, Khaled Kaaim, a réagi en estimant que la résolution de l’ONU constituait un «appel aux Libyens à s’entretuer». «Cette résolution traduit une attitude agressive de la communauté internationale, qui menace l’unité de la Libye et sa stabilité», a-t-il dit, dénonçant un «complot» de la communauté internationale et «une volonté de pays comme la France, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis de diviser le pays».

Le vice-ministre a également affirmé que son pays était prêt à un cessez-le-feu : «Nous sommes prêts pour cette décision (de cessez-le-feu) mais nous avons besoin d’un interlocuteur bien précis pour discuter de sa mise en oeuvre», a-t-il assuré lors d’une conférence de presse à Tripoli.

Et pourtant, les forces fidèles au dirigeant libyen pilonnaient vendredi la ville de Misrata (200 km à l’est de Tripoli) contrôlée par la rébellion, après une nuit de tirs à l’arme lourde, selon le porte-parole des rebelles. La Chine, la Russie, l’Allemagne, le Brésil et l’Inde s’abstiennent

Le texte a été adopté par 10 voix sur les 15 membres du Conseil de sécurité. La Chine et la Russie se sont abstenues mais n’ont pas utilisé leur veto pour bloquer le texte. L’Allemagne, le Brésil et l’Inde se sont aussi abstenus.

Au moment où Mouammar Kadhafi venait d’annoncer son intention d’attaquer la ville de Benghazi, tenue par les rebelles, le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé, avait averti, avant le vote, qu’il restait peu de temps pour intervenir. La France avait auparavant annoncé des frappes aériennes dès l’adoption de la résolution. «Chaque jour, chaque heure qui passe alourdit le poids de la responsabilité qui pèse sur nos épaules. Prenons garde d’arriver trop tard. Ce sera l’honneur du Conseil de sécurité d’avoir fait prévaloir en Libye la loi sur la force, la démocratie sur la dictature, la liberté sur l’oppression», a plaidé Juppé, qui avait fait spécialement le déplacement à New York (voir en vidéo l’intervention de Juppé).

Après le vote, l’ambassadeur britannique à l’ONU Mark Lyall Grant a souligné que la Grande-Bretagne était «prête à prendre ses responsabilités pour mettre fin aux violences, protéger les civils».

L’ambassadrice américaine à l’ONU Susan Rice a déclaré que les Etats-Unis «se tenaient du côté du peuple libyen et (soutenaient) leurs besoins en matière de droits de l’Homme». «Le Conseil de sécurité a répondu à l’appel à l’aide du peuple libyen», s’est-elle réjouie, estimant que «ce vote est une puissante réponse au besoin urgent sur le terrain». «Les soldats allemands ne participeront pas à une intervention militaire en Libye»

Le ministre allemand des Affaires étrangères Guido Westerwelle, a lui justifié l’abstention de son pays en relevant qu’une intervention militaire en Libye comporte des «risques et des dangers considérables». «Les soldats allemands ne participeront pas à une intervention militaire en Libye», a ajouté le vice-chancelier d’Angela Merkel.

Maria Luiza Ribeiro Viotti, ambassadrice du Brésil, a expliqué que son pays «n’était pas convaincu par le fait que l’usage de la force conduirait à la fin de la violence». «Cela pourrait causer plus de mal que de bien pour le peuple libyen».

L’ambassadeur russe, Vitali Tchourkine, a jugé «regrettable» que «la passion pour l’usage de la force ait prévalu». Il a rappelé que son pays avait proposé une résolution appelant à un cessez-le-feu.

L’ambassadeur chinois Li Baodong, qui assure la présidence du Conseil de sécurité en mars, a expliqué que son pays avait «toujours été contre l’usage de la force dans les relations internationales».

Des tirs de joie ont retenti à Benghazi, fief des insurgés en Libye, peu après l’adoption de la résolution du Conseil de sécurité de l’ONU.

http://www.liberation.fr/monde/01012326304-l-onu-approuve-le-recours-a-la-force-en-libye


De : Paris
vendredi 18 mars 2011

Partager cet article

commentaires

Articles Récents

Agenda

    dimanche 30 juin

15h à 16 h

accueil de familles de prionnier-e-s

discussion , infos et peites recettes

pour les proches de détenu(E)s...

- aides juridique

-participation à l'émission de radio Mega

du 22 juillet



Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog