Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog lelaboratoire
  • : Le blog du laboratoire anarchiste est un blog actif a propos de l'actualité sociale
  • Contact

Pour nous contacter

Le laboratoire Anarchiste
8 Place st Jean
26000 Valence

envoyer vos suggestion

sur:

new:c.l-v@hotmail.fr

rappel envoie aucun message à

le laboratoire@no-log.org


 


Bibliothéque  de prêt

infokiosques
le mercredi de  16h30 - 19h

Accueil/infos SIAD-AIT
vendredi toutes les deux semaines

de  17h30à19h

Emission radio Labo
sur radio Mega
99.2FM
lundi en direct
18h15 - 19h
rediffusion:
jeudi de 9h à  9h 45
http://radio-mega.com
04 75 44 16 15

Recherche

Texte Libre

La tyrannie la plus redoutable n'est pas celle qui prend figure d'arbitraire, c'est celle qui nous vient couverte du masque de la légalité." Albert Libertad

Archives

le blog du laboratoire anarchiste

File:Wooden Shoe.svg
10 mai 2013 5 10 /05 /mai /2013 22:01

Nouvelle barrière populaire face à la répression

 

p007_01.jpg

 

11/05/2013

Antton ROUGET

“Herri harresia” (“barrière populaire” en langue basque). L’expression n’a jamais pris autant de sens que ces dernières semaines. Pour empêcher les arrestations de militants basques, une nouvelle forme de résistance est en train de prendre forme. Après les mobilisations de Donostia ou Rome (cf. encadré), le modèle de désobéissance est à nouveau à l’épreuve. Plus de 200 personnes se sont réunies vendredi après-midi dans le village d’Ondarroa (Bizkaia) pour empêcher l’interpellation d’Urtza Alkorta par la police autonomique basque, l’ertzaintza.

Vendredi soir, à l’heure du bouclage, des dizaines de manifestants affluaient vers ce nouvel “Aske Gunea” (“espace libre”, en langue basque).

Urtza Alkorta, jeune femme condamnée en février dernier à cinq ans de prison ferme pour collaboration avec ETA, a reçu en avril l’ordre de se présenter aux autorités pénitentiaires.

Désobéissant à cet ordre, elle a déjà échappé à deux interpellations : l’ertzaintza s’est rendue à deux reprises chez elle, en vain.

Comme lors des épisodes de Donostia – qui ont vu des centaines de personnes protéger six jeunes condamnés à de la prison ferme pour leur appartenance au mouvement Segi –, les manifestants mobilisés dans l’Aske Gunea s’organisent pour passer plusieurs jours et nuits sur la place. À chaque “alerte” – sirène qui annonce l’arrivée des forces de l’ordre –, les manifestants s’assoient autour de la personne visée par l’interpellation. Dans la capitale du Gipuzkoa, le barrage humain composé de plus de 800 personnes a fonctionné pendant près d’une semaine malgré l’arrivée massive de renforts de police. Vendredi 19 avril, une centaine de policiers était finalement venue à bout de la “résistance” en interpellant les six jeunes ainsi protégés.

Bayonne, Ispoure, Donostia ou Rome

Les péripéties liées à l’interpellation d’Aurore Martin ont donné des idées. Le 21 juin 2011, la militante de Batasuna, sous le coup d’un mandat d’arrêt européen, échappe à une interpellation à Bayonne grâce à la mobilisation du voisinage. L’événement sera très médiatisé et donnera suite à une vaste campagne de soutien à la jeune femme.
Déjà, le 21 février 2011, ce sont huit jeunes militants de l’organisation Segi, eux aussi sous le coup d’un mandat d’arrêt européen, qui s’étaient présentés devant les médias à Ispoure. Ils seront par la suite hébergés et protégés par des élus du Pays Basque Nord avant leur interpellation et leur remise aux autorités espagnoles.
C’est le même principe de la barrière populaire qui est appliqué le 13 avril dernier avec la création de l’Aske Gunea de Donostia, qui connaîtra un vaste écho médiatique.
Hors des frontières du Pays Basque, “Herri harresia” commence aussi à se développer. Pour tenter d’empêcher l’interpellation à Rome du militant basque Lander Fernández, environ 90 manifestants italiens se sont opposés aux forces de sécurité le 27 avril dernier.

A Blois et montpellier la flicaille a pu faire l'arrestation des militants bsque sans opposition populaire?

S

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Agenda

    dimanche 30 juin

15h à 16 h

accueil de familles de prionnier-e-s

discussion , infos et peites recettes

pour les proches de détenu(E)s...

- aides juridique

-participation à l'émission de radio Mega

du 22 juillet