Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog lelaboratoire
  • : Le blog du laboratoire anarchiste est un blog actif a propos de l'actualité sociale
  • Contact

Pour nous contacter

Le laboratoire Anarchiste
8 Place st Jean
26000 Valence

envoyer vos suggestion

sur:

new:c.l-v@hotmail.fr

rappel envoie aucun message à

le laboratoire@no-log.org


 


Bibliothéque  de prêt

infokiosques
le mercredi de  16h30 - 19h

Accueil/infos SIAD-AIT
vendredi toutes les deux semaines

de  17h30à19h

Emission radio Labo
sur radio Mega
99.2FM
lundi en direct
18h15 - 19h
rediffusion:
jeudi de 9h à  9h 45
http://radio-mega.com
04 75 44 16 15

Recherche

Texte Libre

La tyrannie la plus redoutable n'est pas celle qui prend figure d'arbitraire, c'est celle qui nous vient couverte du masque de la légalité." Albert Libertad

le blog du laboratoire anarchiste

File:Wooden Shoe.svg
10 juillet 2010 6 10 /07 /juillet /2010 13:01

Cette appel a été déjà publié par Bellaciao et le numero zero

Aux Philippines, le 6 février 2010, 43 personnels médicaux ont été arrêté par des militaires et des policiers, dans la ville de Morong (province de Rizal).
Ces 43 personnes sont devenues connues sous le nom des « 43 de Morong ». Parmi elles, figurent deux médecins, un infirmier et deux sages-femmes, et surtout des travailleurs et travailleuses de santé communautaire. La situation sanitaire est, dans l’archipel, déplorable et la population, dans les villes comme dans les campagnes, a largement recours à ces « personnels de santé communautaire », des bénévoles formés aux premiers soins et aux médecines traditionnelles (phytothérapie, massages et acupuncture notamment).
Lors de leur arrestation, les 43 suivaient une formation à l’intervention en l’absence d’équipements médicaux. Leur formation était sponsorisée par deux ONG, Community Medicine Foundation (COMMED) et Council for Health (CHD), deux ONG connues et reconnues pour leur engagement dans la santé communautaire. Les militaires ont accusé les 43 d’être des membres de la Nouvelle Armée Populaire (NPA) s’entrainant à la préparation d’explosifs. Ce n’est pas la première fois que des personnels de santé communautaire sont, aux Philippines, accusés d’être membres de la guérilla communiste et cette répression s’inscrit dans la logique de lutte contre-insurrectionnelle menée par l’État philippin dont sont victimes les communautés les plus pauvres.
L’arrestation des « 43 de Morong » a été entachée de nombreuses violations des droits humains : les 43 n’ont pas été informé-e-s des raisons de leur arrestation et, pendant cinq jours, ils et elles n’ont pas pu recevoir la visite d’avocats. Pendant leur détention dans le Camp de Capinpin à Tanay (province de Rizal) les militaires les ont soumis à des tortures psychiques, physiques et à caractère sexuel. Suite à cela, cinq des travailleurs de santé communautaire sont devenus des « témoins de l’Etat » (State witnesses), à charge contre leurs collègues.
Depuis l’arrestation des 43, de nombreuses manifestations ont, aux Philippines, demandé leur libération. Elles ont permis que leurs proches puissent les visiter. Maintenant, 38 des 43 sont détenu-e-s dans le Camp militaire de Bagong Diwa (« Nouvelle conscience ») et tou-te-s attendent une décision de la Cour Suprême des Philippines, car une bataille juridique pour leur remise en liberté a été lancée.
Les « 43 de Morong » font maintenant appel à la solidarité internationale afin que l’État philippin les libère et cesse ses poursuites. Ils demandent de :

Signer la pétition :http://www.petitiononline.com/FreeD43/petition.html

Protester auprès de l’ambassade des Philippines, par téléphone (01 44 14 57 00), fax (01 46 47 56 00) ou mail (ambaphilparis@wanadoo.fr) adresse du consulat honoraire à Marseille:  2, rue Mascaron
13006 Marseille

Tél: 04.91.75.72.98

Fax : 04.91.56.45.51

Courriel : jl.cordesse@free.fr


« Nous demandons à tous les secteurs de la société, à nos collègues des professions de santé, aux avocats, juristes, aux leaders politiques de tous bords, aux formations religieuses, aux défenseurs des droits humain, aux artistes, et aux défenseurs comme aux bénéficiaires des programmes de santé communautaire de se joindre à la campagne pour libérer les 43.
Nous avons besoin du soutien d’organisations nationales et internationales pour notre campagne, pour mener le travail juridique. » Campagne « Free the health workers »


Nous avons besoin du soutien d’organisations nationales et internationales pour notre campagne, pour mener le travail juridique.
"
C"
Plus d’infos (anglais) : http://freethehealthworkers.blogspot.com


Contact : solidaritesphilippines@yahoo.com

Partager cet article

commentaires

Articles Récents

Agenda

    dimanche 30 juin

15h à 16 h

accueil de familles de prionnier-e-s

discussion , infos et peites recettes

pour les proches de détenu(E)s...

- aides juridique

-participation à l'émission de radio Mega

du 22 juillet