Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog lelaboratoire
  • : Le blog du laboratoire anarchiste est un blog actif a propos de l'actualité sociale
  • Contact

Pour nous contacter

Le laboratoire Anarchiste
8 Place st Jean
26000 Valence

envoyer vos suggestion

sur:

new:c.l-v@hotmail.fr

rappel envoie aucun message à

le laboratoire@no-log.org


 


Bibliothéque  de prêt

infokiosques
le mercredi de  16h30 - 19h

Accueil/infos SIAD-AIT
vendredi toutes les deux semaines

de  17h30à19h

Emission radio Labo
sur radio Mega
99.2FM
lundi en direct
18h15 - 19h
rediffusion:
jeudi de 9h à  9h 45
http://radio-mega.com
04 75 44 16 15

Recherche

Texte Libre

La tyrannie la plus redoutable n'est pas celle qui prend figure d'arbitraire, c'est celle qui nous vient couverte du masque de la légalité." Albert Libertad

Archives

le blog du laboratoire anarchiste

File:Wooden Shoe.svg
23 septembre 2012 7 23 /09 /septembre /2012 21:11

on publie ceci car le combat pour la libération de christian et sonja est important avec tout celà induit.Un an après leur expulsion de l'hexagonele procés a  commencé le 20 septembre

  Pour consulter le blog: linter.over-blog.com

 

  sur www.verdammtlangsquer.org

 

La mobilisation est au rendez-vous.


20 septembre, 8 heures du matin, devant le tribunal de Franfort: plusieurs banderoles, en français, en allemand, des ballons, des camarades de différentes villes d'Allemagne et de France, la mobilisation est au rendez-vous.

 

L'entrée dans la salle d'audience

 

Par une petite porte dérobée sur le côté, nous rentrons dans le tribunal.Nous savons qu'il n'y a qu'une vingtaine de places, donc nous convenons de faire un roulement.

 

Le contrôle à l'entrée: un peu de sexisme, ou un manque de personnel féminin (?) - on devrait présenter notre candidature - il n'y a qu'une femme pour assurer les fouilles contre deux hommes. Cela amène une peu d'animation supplémentaire.

 

Les journalistes même accrédités doivent attendre leur tour, pas de passe-droit, certains, peu habiles en profitent pour essayer de soutirer des informations.

 

On rentre donc à l'unité, on dépose, pour ceux qui en ont, ses affaires dans des consignes, n'est autorisé que de quoi écrire.

 

Fouille à corps, assez précise (mais assez tranquille ! Enfin, parce que nous restons zen). L'essentiel est d'entrer.

 

La salle d'audience est ultra-moderne. Mais le public" est séparé du tribunal par une vitre continue!!

 

Christian

 

9 heures, Christian rentre.

 

Ils le font bien entendu rentrer avant Sonja et ce sera donc à lui de devoir assumer ce premier moment, si délicat pour des accusés.

 

Des photographes de presse sont autorisés à oeuvrer de l'intérieur! Ils sont égaux à eux-même, éminemment irrespectueux et atrocement intrusifs.


image-404040-galleryV9-uuqt.jpg

 

Christian s'en sort bien mais on a envie d'hurler de lui fiche la paix.

 

A l'entrée de Christian, nous nous levons comme à l'entrée de Sonja. Et  nous nous rasseyons quand le tribunal rentre. Des articles de presse citent le fait et parlent de désobéissance civile et volontaire.

 

Les requêtes en récusation contre les juges.

 

Le procès commence. La juge veut procéder aux interrogatoires de personnalité. L'avocat de Christian demande auparavant de pouvoir déposer une requête en récusation des juges.

 

Elle est donc obligée de surseoir. L'avocat de Christian puis celui de Sonja développent leur argumentation par rapport aux témoignages qui constituent de fait  le fondement quasiment unique de l'acte d'accusation.

 

Ils démontrent que les juges ont fait preuve de partialité en acceptant d'inscrire dans l'acte d'accusation ces témoignages sans même en examiner les conditions et le caractère peu fiable.

Celui de Hermann Feiling acquis dans des conditions inimaginables et contraires à la légalité et aux droits humains

Et celui de Klein, repenti, dont les déclarations lui ont valu une peine très réduite, qui s'est maintes fois contredit et dont le témoignage a déjà été reconnu, dans un autre procès, comme non fiable.

(L'article suivant reviendra sur le contenu de ces requêtes)

 

Ces requêtes prendront toute l'audience finalement, obligeant la juge à reporter les interrogatoires de personnalité et la lecture de l'acte d'accusation. Certains commentateurs y ont vu une volonté de faire traîner l'audience. En fait les raisons sont tout autres:

 

D'une part, il était indispensable que ces requêtes soient déposées avant le début du procès puisqu'elles remettent en cause la composition même de la cour. Si la requête est acceptée, ces juges ne sont donc pas habilités à mener le procès. Le procès ne pouvait donc commencer avant la décision sur ce point. C'est une autre instance qui décidera.

 

D'autre part, il était essentiel que soient indiquées dès le début du procès, les conditions dans lesquelles les témoignages, qui fondent l'accusation, ont été acquis et que ce soit fait avant lecture de  l'acte d'accusation.

 

Enfin, il était important que ces éléments concrets soient connus dans le détail de tous, et en particulier de la presse et de tous ceux qui sont amenés à suivre le procès.

 

Et les compte rendus dans la presse, même la plus conservatrice, montrent un réel malaise par rapport à un acte d'accusation fondé sur ces seuls témoignages et sur ces témoignages acquis de manière si discutable.

 

Une très belle solidarité durant l'audience

 

En dehors de cet acte de nous lever à l'arrivée des accusés, nous avons pu manifester d'une autre façon, particulièrement heureuse, notre attention et notre solidarité.

 

Deux courtes interruptions étant nécessaires à la fin de chacune des requêtes présentées par l'un des accusés pour savoir si l'autre accusé se joignait à la demande, nous avons lors de ces interruptions entonné des chants révolutionnaires: BellaCiao, les Moorsoldaten, Mackie Messer, un camarade a siffloté l'Internationale.

 

Et le sourire est revenu peu à peu sur le visage de Christian. Sonja a chanté avec nous.Beaucoup de chaleur ont rendu plus sensible et plus humaine cette première audience, nous l'espérons, pour les deux camarades.

 

Une de nos tâches essentielles maintenant: Etre présent à chacune des 38 audiences

 

Et c'est convaincu de l'importance d'être présent à chacune des 38 audiences déjà prévues que nous ressortons de cette audience.

 

Peu importe que nous comprenions ou non la langue.

Peu importe que nous soyons un ou beaucoup.

Nous devons être là pour qu'ils aient toujours des visages amis en face d'eux, de l'autre côté de la vitre.

 

Attention, danger

 

Pour les camarades, qui ont connu les procès politiques en Allemagne ou ailleurs, pour les camarades d'ailleurs qui ont été eux-mêmes accusés en Allemagne, il est vrai que ces chants, que ces contrôles relativement légers, que l'on ait autorisé sans évacuer la salle, que nous ne nous levions pas à l'entrée de la cour, comme cela se fait souvent en Allemagne, pourraient tromper.

 

La juge qui a autorisé tout cela est:

celle qui a accepté les témoignages sans même examiner de nouveau leur recevabilité,  

c'est elle qui n'a pas été ébranlée par les conditions dans lesquelles Hermann Feiling a été interrogé,

ce qui démontre une remarquable et terriblement inquiétante froideur.

 

Tout faire pour faire comprendre ce que sont ces témoignages qui fondent l'accusation

 

Aussi, attention danger, nous devons tout faire

 

pour faire comprendre ce que signifie d'accepter ces témoignages et ce que sont ces témoignages.

 

C'est avec la présence aux audiences, notre tâche la plus urgente et la plus indipensable. D'autant qu'il est possible qu'Hermann Feiling soit appelé dès le mois d'octobre. (Concernant Hermann Feiling, il ne s'agit en aucun cas et bien au contraire de demander à ce qu'il ne soit pas présent s'il est convoqué comme témoin, mais bien de se mobiliser pour que ses déclarations ne soient pas jugées comme recevables). Nous n'avons aucune minute à perdre.

 

Concernant les accusation de Klein, de même, la presse allemande a bien entendu et comme on pouvait le craindre insisté tout particulièrement sur l'action contre l'OPEC. Or celle-ci vaut à Sonja Suder une accusation pour meurtre à trois reprises. On mesure donc l'importance, la gravité des accusatrions de Klein pour Sonja, et là encore l'importance de remettre en cause la décision de la juge de reprendre dans l'acte d'accusation ses déclarations.

 

linter, le 22 septembre 2012

 


Pour lire en allemand les requêtes déposées par les avocats. La traduction sera disponible rapidement. 

Befangenheitsantrag der Verteidigung: “Wie kann jemand überhaupt noch auf die Idee kommen, eine Beschuldigung gegen die Angeklagte Suder allein auf die Angaben des Kronzeugen zu stützen?”

Befangenheitsantrag der Verteidigung: “Sie nehmen damit die Gefahr einer gravierenden körperlichen Beeinträchtigung von Herrn Feiling bewusst in Kauf.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles RÉCents

Agenda

    dimanche 30 juin

15h à 16 h

accueil de familles de prionnier-e-s

discussion , infos et peites recettes

pour les proches de détenu(E)s...

- aides juridique

-participation à l'émission de radio Mega

du 22 juillet