Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 08:15

Le texte qui suit est un extrait du livre de Roland Simon, "Le démocratisme radical", paru en 2001 et édité par les éditions Senonevero (pages 54 à 59).

 

Cette partie de l'ouvrage concerne une des "solutions" avancées par AC! (Agir contre le Chômage !) et analysées par l'auteur, afin de "remettre le capitalisme dans le droit chemin de son intérêt et, par là même, de l'intérêt général." (Le démocratisme radical", p. 51). L'intérêt (si je puis dire ...!), de cet extrait, est de participer à démontrer l'absurdité qu'il y a à croire et faire croire que la "finance" serait une pieuvre suçant la vitalité d'une production considérée comme "naturelle" et transhistorique, et que donc, comme le titrait récemment la revue Marianne, "un autre capitalisme est possible". Pourtant, la production n'est ni "naturelle" ni victime d'actes de prédations émanant de financiers sans scrupules et arrogants. Elle est tout le ressort de cette dynamique d'accumulation du capital, basée sur l'exploitation, dont la financiarisation et la spéculation n'en sont que des expressions dans le cours de son procès . Le "démocratisme radical" pense que l'universel est en péril face à la voracité des intérêts particuliers, c'est au contraire cet "universel" qui met en péril l'humanité en isolant chaque être humain (en tant qu'individu) et en affirmant sa faiblesse par une sublimation d'entités diffusant leur propre moralité (la production, le droit, la politique, etc).

Voir le Fichier : texte-Le_dem_radical.pdf

 

Partager cet article

commentaires