Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog lelaboratoire
  • : Le blog du laboratoire anarchiste est un blog actif a propos de l'actualité sociale
  • Contact

Pour nous contacter

Le laboratoire Anarchiste
8 Place st Jean
26000 Valence

envoyer vos suggestion

sur:

new:c.l-v@hotmail.fr

rappel envoie aucun message à

le laboratoire@no-log.org


 


Bibliothéque  de prêt

infokiosques
le mercredi de  16h30 - 19h

Accueil/infos SIAD-AIT
vendredi toutes les deux semaines

de  17h30à19h

Emission radio Labo
sur radio Mega
99.2FM
lundi en direct
18h15 - 19h
rediffusion:
jeudi de 9h à  9h 45
http://radio-mega.com
04 75 44 16 15

Recherche

Texte Libre

La tyrannie la plus redoutable n'est pas celle qui prend figure d'arbitraire, c'est celle qui nous vient couverte du masque de la légalité." Albert Libertad

le blog du laboratoire anarchiste

File:Wooden Shoe.svg
26 avril 2010 1 26 /04 /avril /2010 08:43

 

Un peu d'histoire  pour expliquer notre insistance  sur ce débat   
sur la grève des sans papier, le 27 Mars 2010 nous étions invités:
au forum régional :""les droits des sans papier sont
aussi nos droits , quelles résistances?". Nous avions fait quelques rencontres
intéressantes en dehors des habituels politique ( vert , P S).
Ce jour là nous avons rencontré du soutien parmi des militants CGT
(CGT grenoble , et quelque militant-E-s syndicaux très proche
du mouvement de grève parisien ). L'horreur absolue a été atteint
lors de l'intervention d'une militante locale de L'Astiv qui a fait la
promo des alternatif rouge et vert ( appel à la journée nationale
de ce mouvement). Les chose localement s'est terminé là pour
nous . attendant que l'organisation syndicale CGT Drome ,
peut être l'U.L fasse preuve de solidarité pour les
sans papier en grève depuis 0ctobre 2010.
Alerté par un camarade syndicaliste de la CGT du sabotage
du mouvement par le NPA local ( Drôme, présent à l'Astiv),
nous avons décidé de publier l'intégralité de la réponse de
Raymond chauveau ( militant proche du PCOF)



UN PETIT EXEMPLE DE LA PRAUSE DE CHAUVEAU GRAND
MAITRE INCONTESTE DE LA GREVE DES
SANS PAPIERS



LE 15 AVRIL UN CERTAIN NOMBRE DE MEMBRES DU COMITE DE SOUTIEN DU
91 (des individus , des membres de solidaires, du NPA ) faisaient remarquer
que préparer un rassemblement pour le 17 avril , en 3 4 jours
c'était un peu cour .



D'AUTRE PART UN DEBAT A ETE LANCE PAR LES MEMES POUR ECHANGER SUR LES PERSPECTIVES
DU MOUVEMENT

GROSSO MODO SI ON VOULAIT GAGNER SUR LA CIRCULAIRE IL FALLAIT
ELEVER D'UN CRAN LA MOBILISATION PAR EXEMPLE EN ETENDANT
LA GREVE AU DELA DE LA REGION PARISIENNE.

DANS L'IMPOSSIBILITE DE MONTER D'UN CRAN FAIRE EN SORTE D'ARRACHER COLLECTIVEMENT
LES REGULARISATIONS DES GREVISTES PUISQU'AUJOURD HUI C'EST-CE
QU'ONT DECIDE CERTAINS D'ENTRE EUX .

LE RISQUE DE NE PAS DISCUTER DES PERSPECTIVES ET D'UN EVENTUEL
CHANGEMENT DE CAP C'EST QUE LA LUTTE PARTE EN LIVE ET
QU'INDIVIDUELLEMENT DES SANS PAPIERS TENTENT LA
REGULARISATION SANS AUCUN RAPPORT DE FORCE.



VOILA LE GENRE D'ARGUMENTS EN REPONSE



Le rassemblement du 17 a été décidé lors de la dernière réunion des Onze
à laquelle participait Solidaires. Que ceux de Solidaires 91 ne se sentent pas tenus par
les décisions des Onze, il faut qu'ils voient avec leurs représentants qui participent à
la réunion des Onze. Ce sont les camarades de Solidaires qui ont pris en charge la
rédaction du texte d'appel pour les Onze pour le rassemblement! De toute façon, ce
n'est jamais la bonne date. Et en quoi une manifestation plus éloignée tomberait
elle mieux? Une telle proposition est pour le moins paradoxale dans la bouche de
camarades qui ne cessent de spéculer sur la fatigue et le découragement des
grévistes. Mais les camarades sans papier ne partent pas en vacance,
à notre avis la date du 17 reste une bonne date de toute façon par rapport à la situation
là où nous en sommes.

-comme nous l'avons dit lors de l'assemblée des délégués des piquets,
depuis l'évacuation du Faf Sab, le contact est maintenu avec le ministère du travail.
Encore tout dernièrement, il vient de répondre à la fédération Cgt du bâtiment qui s''était élevée contre l'évacuation.
Une rencontre est proposée à cette FD avec la direction générale du travail (DGT).
Certes ce n'est pas le ministère, mais c'est le ministère qui propose la rencontre.
De même en ce qui concerne l'Agence nationale de l'aide à la personne, des choses se
sont organisées dernièrement et sont en train de s'organiser prochainement...

-"l'approche commune" amène un certain nombre de patrons dans le dossier.
Comme je le disais au rassemblement, en 2008, ils étaient totalement absents.
Aujourd'hui, un bout du patronat est là et demande la régularisation de ces travailleurs
au motif qu'ils font partie de cette "réalité économique" que de plus en plus de monde - sauf
Besson - admet. D'ailleurs à ce propos, il faut lire ce que vient d'écrire le DRH de
Véolia! Si ce n'est pas une déclaration de guerre à Besson et son projet, ce n'est
plus rien à y comprendre. Au passage qui a été discuté avec ces patrons?
Et qui les a amené à s'engager dans "l'approche commune"? La lecture de cet entretien
devrait rassurer ces camarades qui ont encore l'air de douter de l'impact de
la grève et de l'impact de futures grèves. Ils devraient apprécier, ceux qui ne sont pas connus
comme des syndicalistes "timorés"!

- Que des camarades veulent déposer leur dossier! refrain connu. Mais
qu'est ce qui va changer pour ces camarades une fois leur dossier déposé? Incroyable:
en quoi déposer les dossiers est une solution? Une solution à quoi? A la grève?
Pour la régularisation? Je suppose que ce qui vient de se passer à la préfecture du 91 est
par contre connu. Cette femme de l'entreprise de nettoyage ISS qui se fait arrêter
au guichet parce qu'elle avait une OQTF.
Combien de camarades dans ce cas en grève?

En 2008, nous avions eu l'assurance que celle est ceux qui avaient des OQTF
pouvaient être régularisés même sur le 91. Aujourd'hui quel engagement?

- "la porte de sortie"! Incroyable. Il est donc impossible que le mouvement
puisse gagner? Le fond du problème est là. Pour eux c'est impossible de gagner
alors que le mouvement de grève globalement tient, qu'une partie significative des
patrons s'engagent et montent au créneau vis à vis de Besson, quand une partie du
monde du spectacle soutient la grève et font ce film, quand une partie de la droite
(certesquelques députés) est d'accord avec nous (pas forcément sur tout,
mais sur l'essentiel) et s'engage publiquement pour évaluer la politique de
l'immigration, quand toute la gauche est d'accord sur la régularisation des travailleurs sans
papiers et que la grande majorité des associations également et pour
finir que l'opinion en France à 88% est pour...

Franchement je ne sais pas qu'est ce qu'il faut de plus. Si et je le répète,
il faut aider les grévistes à tenir, à tenir, à tenir...Toutes ces contradictions sous la
pression de la grève vont finir par faire craquer le camp d'en face et nous
aurons les négociations pour des critères objectifs de régularisation. Quand?
Je ne suis pas devin. Mais dans pas longtemps. A condition de faire taire les capitulards
et tous ceux qui dans la période travaillent à saper le moral des grévistes.
-nécessité d'une manif avec RESF, sans papiers...Nous y voilà! En fait depuis
longtemps, ces camarades ne sont pas d'accord avec la stratégie développée
autour des travailleurs sans papiers en grève. Tout en disant qu'ils sont d'accord
avec les grèves, ils entendent "sans papiers" et sont pour la régularisation globale.
Ils essayent par petites touches d'amener les grévistes à se débarrasser de leur
habit de travailleur pour qu'ils se présentent en préfecture "sans papier".
Et ce sont les mêmes qui nous parlent de "porte de sortie"? Mais dans ce cas, il faut être clair, nous régressons dans le rapport de force: exit la grève, exit l'engagement
des patrons, exit une partie du mouvement syndical et des associations,
comme ce petit bout de la droite, comme du soutien d'une partie de l'opinion.

Tous ces arguments ne sont pas sérieux. Au mieux ils traduisent une
myopie politique grave. Au pire ils visent à casser le mouvement pour que les camarades
abandonnent la grève pour le chemin des préfectures.
Rappelez vous en 2008, nous avions déjà ce type de critique dans un autre registre,
puisqu'à l'époque nous étions accusés de pratiquer l'immigration choisie de
N.Sarkozy. Et rappelons nous ce qui a été dit au moment de la grève de Buffalo surle département.
La partie est ardue. Mais nous allons y arriver tous ensemble.

Salutations militantes.
Raymond Chauveau

 

Partager cet article

commentaires

Articles Récents

Agenda

    dimanche 30 juin

15h à 16 h

accueil de familles de prionnier-e-s

discussion , infos et peites recettes

pour les proches de détenu(E)s...

- aides juridique

-participation à l'émission de radio Mega

du 22 juillet