Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog lelaboratoire
  • : Le blog du laboratoire anarchiste est un blog actif a propos de l'actualité sociale
  • Contact

Pour nous contacter

Le laboratoire Anarchiste
8 Place st Jean
26000 Valence

envoyer vos suggestion

sur:

new:c.l-v@hotmail.fr

rappel envoie aucun message à

le laboratoire@no-log.org


 


Bibliothéque  de prêt

infokiosques
le mercredi de  16h30 - 19h

Accueil/infos SIAD-AIT
vendredi toutes les deux semaines

de  17h30à19h

Emission radio Labo
sur radio Mega
99.2FM
lundi en direct
18h15 - 19h
rediffusion:
jeudi de 9h à  9h 45
http://radio-mega.com
04 75 44 16 15

Recherche

Texte Libre

La tyrannie la plus redoutable n'est pas celle qui prend figure d'arbitraire, c'est celle qui nous vient couverte du masque de la légalité." Albert Libertad

le blog du laboratoire anarchiste

File:Wooden Shoe.svg
14 avril 2010 3 14 /04 /avril /2010 08:26

Cette homme de 35 ans a une histoire personnelle, la machine judiciaire dans son incroyable mécanisme condamne à mort pour avoir trop bu. Dans quel pays vit -on. Dans quel dictature bien pensante  Je conchie cette justice qui ose envoyer sans sourciller des hommes des femmes en prison , au risque que ceci déclenche un mécanisme dépressif.  que l'administration pénitentiaire soit en partie reponsable, c'est pas à moi de demander de respecter le réglement intérieur de la taule. Je laisse ça au bon soin de l'OIP oip-ra@samizdat.net,. Les tribunaux et ceux qui occupent leur locaux ne sont pas innocent du fonctionement de la machine judiciaire

Voilà ce que vous pouvez lire sur le post

 

Dimanche, un homme de 35 ans a été incarcéré à la maison d ‘arrêt de Valence, dans la Drôme, après avoir "enfreint son régime de semi-liberté", rapporte Le Dauphiné Libéré.

Dans la nuit de dimanche à lundi, alors qu’il était seul dans une cellule du quartier des arrivées, ce détenu s’est "pendu avec sa ceinture".

C’est un surveillant qui, au cours de sa ronde, a découvert le corps de la victime, lundi, vers 0h 30.

"C’était un détenu que nous connaissions très bien. Il avait fait plusieurs séjours dans l’établissement et il participait à la vie de la prison. Il avait notamment travaillé en cuisine" confie, Franck Rivière, le directeur de la maison d’arrêt de Valence, dans le Dauphiné Libéré.

Tout en ajoutant :

"Il n’était pas connu pour des problèmes dépressifs et nous n’avions rien décelé quand il est arrivé dimanche".

C’est la raison pour laquelle le détenu, à son arrivée à la maison d’arrêt, a conservé ses vêtements et sa ceinture.

Le directeur de la prison a expliqué que la confiscation de la ceinture n’intervenait que "quand on sent que le détenu pourrait être un danger pour lui-même ou quand il va en quartier d’isolement".

Les policiers du commissariat de Valence ont été chargés d’une enquête.

Lundi, le parquet de Valence a ordonné "l’autopsie du corps de la victime", indique Le Dauphiné Libéré.

 

Partager cet article

commentaires

Articles Récents

Agenda

    dimanche 30 juin

15h à 16 h

accueil de familles de prionnier-e-s

discussion , infos et peites recettes

pour les proches de détenu(E)s...

- aides juridique

-participation à l'émission de radio Mega

du 22 juillet