Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog lelaboratoire
  • : Le blog du laboratoire anarchiste est un blog actif a propos de l'actualité sociale
  • Contact

Pour nous contacter

Le laboratoire Anarchiste
8 Place st Jean
26000 Valence

envoyer vos suggestion

sur:

new:c.l-v@hotmail.fr

rappel envoie aucun message à

le laboratoire@no-log.org


 


Bibliothéque  de prêt

infokiosques
le mercredi de  16h30 - 19h

Accueil/infos SIAD-AIT
vendredi toutes les deux semaines

de  17h30à19h

Emission radio Labo
sur radio Mega
99.2FM
lundi en direct
18h15 - 19h
rediffusion:
jeudi de 9h à  9h 45
http://radio-mega.com
04 75 44 16 15

Recherche

Texte Libre

La tyrannie la plus redoutable n'est pas celle qui prend figure d'arbitraire, c'est celle qui nous vient couverte du masque de la légalité." Albert Libertad

Archives

le blog du laboratoire anarchiste

File:Wooden Shoe.svg
2 mars 2010 2 02 /03 /mars /2010 16:37

Trivella a Rosta

No Tav No Sondaggi No Tav No Sondaggi

Depuis des mois les collectifs populaire no TAV de la vallée de Susa s'enhardissent pour résister aux sondages. Les deux blessés graves sont sorti de l'hopital

le 2/03/2010

Deux nouveaux engins de carotage  installé  aussitot deux nouvelles manifestations par les comités populaires no Tav à Turin et  dans la vallée de Suse, par conséquent,  les comité populaire poursuivent  leur combat contre les études géologiques préparatoire à la mise en œuvre de chemin de fer à grande vitesse Turin-Lyon. Toujours la même dynamique: les autorités ont déployé massivement  des forces de police  pour réaliser les carottages, les militants ont répondu avec leur aplomb habituel

Ce que disent les représentants politique régionaux

2 /03 /2010 Bernard Soulage (PS) «Je n'ai qu'un seul regret, que le projet de ligne ferroviaire Lyon-Turin soit au point mort. Les collectivités ont mis un milliard d'euros sur la table, mais le gouvernement n'a pas su débloquer la situation.»

 

30/05/2006Danielle Persico Pour aller plus loin, Gérard Leras et Benoît Leclair viennent d’écrire un article de 13 pages (« contribution sur le Lyon-Turin : les tenants et les aboutissants d’un projet complexe ») disponible sur http://listes.lesverts.fr/wws/d_read/rhone-alpes.crinfos/bulletin21/Dossier_Lyon_Turin.pdf


31/05/ 2006 Benoit Leclair, Pour le groupe des Verts conseiller régional vert

Le Lyon Turin est nécessaire mais cette infrastructure n’est qu’un outil au service d’un report modal politiquement soutenu : elle doit s’accompagner de mesures réglementaires et fiscales ainsi que d’une politique de recherche développement permettant de rétablir l’avantage global du fer sur la route. C’est pourquoi les Verts français et italiens ont à nouveau interpellé leurs gouvernements respectifs hier afin qu’ils mettent en place les actions nécessaires à une politique durable de transports de marchandises

et chez les décroissants:

"Tout cela était écrit dans un livre (la fracture ferroviaire/édition de l’atelier/2007) présenté par son auteur, Vincent Doumayrou, présent lui aussi lors de cette journée mémorable d’Hendaye. lien

En Rhône-Alpes, au sujet du Lyon-Turin, les associations contestent le projet lgv mais aussi celui de fret ferroviaire, faisant valoir que la création d’une ligne nouvelle de fret n’est pas de nature à relancer celui-ci, et affirment, chiffres à l’appui que la solution passe par une nouvelle technologie, et non pas par une nouvelle ligne.

Pour réussir le fret ferroviaire et prendre des parts de marché à la route, sans l’aide d’écotaxes, il faut répondre à trois critères :

Franchir des pentes de 3% et plus, se déplacer à 130 km, et surtout pouvoir charger et décharger les marchandises en moins de 6 minutes.

C’est ce que permet le procédé r-shift-r. lien

Les associations présentes à Hendaye contestent la mondialisation actuelle du transport des marchandises, qui permet par exemple à une pomme de terre, cultivée en Belgique, lavée et coupée en Italie, cuite en Espagne, d’être finalement mangée en France, au nom des lois du marché.

Ils entendent lutter contre les trafics inutiles, et veulent favoriser la consommation sur place des produits fabriqués, ou cultivés.

Et surtout, ils préfèrent aller un peu moins vite, en préservant leur environnement, évitant ainsi de creuser un peu plus la dette française.

Car comme disait un vieil ami africain :

« Les hommes blancs ont tous une montre, mais ils n’ont jamais le temps ».

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Agenda

    dimanche 30 juin

15h à 16 h

accueil de familles de prionnier-e-s

discussion , infos et peites recettes

pour les proches de détenu(E)s...

- aides juridique

-participation à l'émission de radio Mega

du 22 juillet