Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog lelaboratoire
  • : Le blog du laboratoire anarchiste est un blog actif a propos de l'actualité sociale
  • Contact

Pour nous contacter

Le laboratoire Anarchiste
8 Place st Jean
26000 Valence

envoyer vos suggestion

sur:

new:c.l-v@hotmail.fr

rappel envoie aucun message à

le laboratoire@no-log.org


 


Bibliothéque  de prêt

infokiosques
le mercredi de  16h30 - 19h

Accueil/infos SIAD-AIT
vendredi toutes les deux semaines

de  17h30à19h

Emission radio Labo
sur radio Mega
99.2FM
lundi en direct
18h15 - 19h
rediffusion:
jeudi de 9h à  9h 45
http://radio-mega.com
04 75 44 16 15

Recherche

Texte Libre

La tyrannie la plus redoutable n'est pas celle qui prend figure d'arbitraire, c'est celle qui nous vient couverte du masque de la légalité." Albert Libertad

Archives

le blog du laboratoire anarchiste

File:Wooden Shoe.svg
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 09:01

 


antirazzista


Ce matin, 23 février 2010, la Digos de Turin, par ordre du Procureur Paladino, a affectué des dizaines de perquisitions dans la ville de Turin et dans d’autres localités du nord de l’Italie.

Six camarades onrt été arrêtés (dont trois sont en cellule et trois aux arrêts domiciliaires) et des dizaines d’autres camarades ont subi l’irruption, à l’aube, des agents de police qui ont enlevé ordinateurs, téléphones, tracts, et des tas de papiers.

L’accusation, à la base de cette mega opération de police est, comme d’habitude, un, delit d’association qui donne lieu à l’arrestation et aux contraintes de sécurité de camarades accusés de rien d’autre que de leur engagement anti raciste!

Oui, c’est cela, car, quand on lit les délits contestés, on ne trouve qu' initiatives publiques, rassemblements, action de rue, distribution de tracts…des actions qui dans les derniers mois ont cherché à rompre le silence autour de la déferlante raciste et du délire de securité qui est en train de défigurer le visage des nos villes.

En effet, pour ceux qui ne s'en sont pas encore aperçus, dans nos villes se répandent des camps de concentration à l’intérieur desquels on enferme hommes et femmes dont le seul délit est celui d’avoir réussi à s’enfuir de leurs pays sans se noyer dans la Méditerranée comme des centaines de leurs frères. Chaque jour, ratissages et déportations obigent les habitants des quartiers pauvres à la clandestinité et, surtout, à la résignation, à accepter des conditions de vie et de travail toujours plus misérables. Les “Italiens”, de leur côté, semblent ne faire rien d’autre que s’accrocher aux privilèges dans un capitalisme en agonie qui ne les a pas encore privés, abrutis par la propagande raciste qui jour après jour alimente la guerre des pauvres entre eux et la peur.

Cette opération de police n’est que l’énième tentative, cette fois en grande pompe, de faire taire ceux qui ne se sont pas résignés à la peur, ceux qui ont le courage de pratiquer la solidarité entre opprimés et la hurler, à tête haute, dans le silence…les chefs d’accusation, en effet, ne parlent que de solidarité, celle que les personnes inculpés sont accusées d’avoir offert aux immigrés en lutte, une lutte acharnée dans les CIE de toute l’Italie et, dans le cas précis, dans le centre de rétention du Corso Brunelleschi.

Ce n’est pas part hasard, donc,que dans le cadre de cette enquête, ce matin la police ait fait irruption également au siège de Radio Black (105.250 fm), la seule radio libre dans l’éther de Turin, dont les micros diffusaient d’habitude la voix des antiracistes arrêtés, en particuliers dans les derniers mois. Une Radio qui c’est fait porte voix des nombreuses batailles qui portent atteinte à la passivité de Turin, des immigrés aux étudiants, des travailleurs aux no tav, etc.

Ne soyons pas étonnés donc de la gêne, de la peur des puissants turinois et de leurs sbires qui, face aux bruits de bataille cherchent à frapper ceux qui n’ont jamais caché de vouloir souffler sur le feu pour alimenter les rares brindilles, mais ce sont des fiers signaux de vie dans une ville qui se meurt…

Ce ne sera pas un Magistrat et sa bande qui va arrêter la solidarité, l’antiracisme et l’envie de donner bataille…

Antirazzisti senza patria

f.i.p. v.s.Ottavio 20 - 23 febb. 2010 – Torino

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Agenda

    dimanche 30 juin

15h à 16 h

accueil de familles de prionnier-e-s

discussion , infos et peites recettes

pour les proches de détenu(E)s...

- aides juridique

-participation à l'émission de radio Mega

du 22 juillet