Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog lelaboratoire
  • : Le blog du laboratoire anarchiste est un blog actif a propos de l'actualité sociale
  • Contact

Pour nous contacter

Le laboratoire Anarchiste
8 Place st Jean
26000 Valence

envoyer vos suggestion

sur:

new:c.l-v@hotmail.fr

rappel envoie aucun message à

le laboratoire@no-log.org


 


Bibliothéque  de prêt

infokiosques
le mercredi de  16h30 - 19h

Accueil/infos SIAD-AIT
vendredi toutes les deux semaines

de  17h30à19h

Emission radio Labo
sur radio Mega
99.2FM
lundi en direct
18h15 - 19h
rediffusion:
jeudi de 9h à  9h 45
http://radio-mega.com
04 75 44 16 15

Recherche

Texte Libre

La tyrannie la plus redoutable n'est pas celle qui prend figure d'arbitraire, c'est celle qui nous vient couverte du masque de la légalité." Albert Libertad

Archives

le blog du laboratoire anarchiste

File:Wooden Shoe.svg
26 août 2007 7 26 /08 /août /2007 19:08
 JEUDI 19h REUNION publique du comité persichetti  au laboratoire
MArina libre comme tous qu'elle soit extra communautaire et autre Personne n'est illégal.
Depuis des mois la police de l'hexagone fait la chasse aux réfugiés économiques et politiques.
Qu'ils soient de la communauté européenne et extérieure à celle ci la bourgeoisie reigne par la terreur. Terreur idéologique et physique. Ils nous semble après la réunion de travail du collectif
PerSichetti qui a défini les modalités de la prochaine réunion de  jeudi 29 aout à 19h au laboratoire avec petite projection et discussion à plusieurs voix.
Exploitation c'est leur maître mot et  les terroristes c'est eux. Le nombre de personnes tués sur leur lieux de travail . La pression énorme  exercé contre les exploités pour extraire le maximum de sueur sociale. Les terroristes c'est eux!!!
Ecrivez à MARINA UNE simple carte postale lui énormément plaisir.

Marina PETRELLA
n° d'écrou 9612
maison d'arrêt de Versailles
28, av. de Paris
78OO0 VERSAILLES
Partager cet article
Repost0
25 août 2007 6 25 /08 /août /2007 06:44
Nous refusons les expulsions qu'elles soient des extra communautaires aussi bien que ceux appartenant de la communauté européenne. Ces traités d'extradition sont activés pour l'hexagone pour les militants révolutionnaires basques  et comme pratique devenu habituel pour les anciens militants italiens ( liés au conflit armé de basse intensité des années 70 en italie).
Pour nous personne n'est illégal.
Le Laboratoire accueille le 25 dès 15h une réunion intitulé non aux expulsion. Que celà concerne les militants politique originaire de communauté européenne où les personne réfugiées économique n’a que peu d’importance pour nous dise le texte d’appel de la réunion. Samedi 25 aout dans l’après midi au laboratoire 8 place St jean à Valence non aux expulsions et soutien à MARINA PETRELLA ancienne des BR. Le collectif le Laboratoire réactive le collectif de soutien à PAOLO PerSichetti. Enormément sollicité actuellement , c’est important de crier haut et fort "personne n’est illégal.
En ce jour historique qui a vu l'expulsion des grévistes de la faim de l'église St bernard en 1996 Pendant le temps de la réunion se déroule à Paris la manifestation pour marquer l' anniversaire 11 ans L'intitulé de la manifestation c'est De MODELUX, de Métal Color à BUFFALO GRILL , les sans papiers acculés dans une situation de non droit sont servis sur un plateau par la politique du nouveau Président de la République à un patronat véreux et raciste qui n'hésitera pas un seul moment à en tiré le plus grand profit, malgré leur pleine participation au développement économique de ce pays aujourd'hui les sans-papiers se retrouvent dans leur ligne de mire et se voient accablés de tous les maux et affublés d'une capacité de nuisance que le diable en personne leur envierait, exemple : Indifférence à Massy (91) et Répression à LILLE :les sans papiers du CSP 59 mènent un combat rude contre le Mépris du Préfet du Nord et son indifférence par rapport aux grévistes de la faim.

Modifier cet article
Partager cet article
Repost0
21 août 2007 2 21 /08 /août /2007 06:11

Photo : un sans papier est porté par les policiers vers un panier à salade
23 aout 1996 : évacuation de l'Eglise Saint-Bernard


(on était pas au courant, mea culpa).

Resf.burot] resf 38 un jeune homme saute par la fenêtre du 2ème étage rassemblement lundi 13
FACE à la traque et au harcèlement systématiques et honteux dont sont victimes les demandeurs d’asile et les sans papiers et qui les terrorisent au point de les amener à des gestes désespérés ( à Vienne, à Amiens et partout en France…)  Le Réseau Education sans frontières 38 et la Coordination iséroise de soutien aux sans papiers organisent un

R A S S E M B L E M E N T
Ce lundi 13 août 2007 à 17H30
Place de Verdun  à Grenoble devant la Préfecture

 Le 4 août dernier, un jeune adulte originaire de la République démocratique du Congo, en quête de papiers, est l’objet en plein jour d’un contrôle d’identité alors qu’il se rendait à la Plate forme d’accueil des étrangers de Vienne ( Isère), où les contrôles d’identité deviennent monnaie courante, comme à proximité des restos du cœur ou des centres d’hébergement d’urgence…Il est emmené sans explication dans les locaux de la PAF ( Police de l’Air et des Frontières) de Lyon pour être, lui dit-on, expulsé bientôt ! Affolé et désespéré, face à la perspective d’un retour forcé dans son pays où sa vie est menacée, il saute par la fenêtre depuis le 2ème étage. Blessé, il est emmené à l’hôpital… sous le contrôle permanent des forces de police. L’équipe de soins a dû imposer, non sans mal, la priorité impérative des soins et le respect des exigences déontologiques.
Comment ne pas s’inquiéter et ne pas se révolter face à une politique ultra répressive et policière qui criminalise des personnes en quête de papier présentées comme dangereuses, alors que ce sont elles qui sont en danger !

Comment ne pas dénoncer cette politique inhumaine indigne de la « patrie des droits de l’Homme », ces contrôles au faciès, ces traques indignes, cet enfermement y compris d’enfants de 2 ou 3 ans !, dans des centres de rétention, ces dizaines de milliers d’expulsions annuelles.
 Se taire ferait de nous des complices ! Nous ne laisserons pas faire sans rien dire, sans réagir, nous continuerons à révéler la traque honteuse dont sont victimes des personnes déjà fragilisées et traumatisées par ce qu’elles ont subi dans leur pays et la galère souvent extrême à laquelle elles doivent faire face ici en France.
FACE à la traque et au harcèlement systématiques et honteux dont sont victimes les demandeurs d’asile et les sans papiers et qui les terrorisent au point de les amener à des gestes désespérés ( à Vienne, à Amiens et partout en France…)

 Le Réseau Education sans frontières 38 et la Coordination iséroise de soutien aux sans papiers
Partager cet article
Repost0
20 août 2007 1 20 /08 /août /2007 15:26







http://atols.info/Comitez%20Liberez-les/v%B2/img/210707.gif
>
Appel urgent à solidarité
>

> Notre camarade Nathalie Ménigon est en régime de semi-liberté
> depuis le 2 août. Même si les restrictions sont multiples
> ( expression publique, déplacements, nuits et week-ends à la
> prison de Seysses en Haute-Garonne…), une porte est enfin
> entrouverte pour une liberté complète : c’est donc une très
> bonne chose.
> Le collectif et Nathalie remercient vivement toutes celles et
> tous ceux qui, par leur soutien , ont permis de l’arracher à
> l’enfermement et à l’oubli.
>
> Pratiquement, il va falloir faire face à différents problèmes
> matériels donc financiers :
> -frais pour les trajets journaliers entre la prison et son lieu de
> travail (deux aller-retour pour les accompagnateurs = 240 kms par
> jour)
> -nécessaire pour le quotidien et pour le travail à l’extérieur.
> -pécule pour cantiner à la prison.
> -frais médicaux non remboursés…
>
> C’est pourquoi nous lançons cet appel à solidarité. Un compte
> postal a été ouvert pour cela :
> -Les chèques de soutien sont à libeller à l’ordre de Fontagua
> et à envoyer à Alain Mantin, « Peyrelade », 32410 Cézan
> ou par virement direct à l’ordre de Fontagua , CCP : 1084235 H
> Toulouse.
> -Toute autre forme d’aide à votre portée sera également
> bienvenue ( notamment une petite voiture en état de marche pour  les trajets).
Vous pouvez également faire passer votre soutien par
> l’intermédiaire de membres des collectifs de soutien.
> Merci d’avance
>
> Collectif Sud-Ouest pour la libération des prisonniers
> d’Action Directe

____________________
Partager cet article
Repost0
18 août 2007 6 18 /08 /août /2007 06:27
Leave comments below the photos and videos if you need.

 Comme nous étions solidaire de la lutte des populations contre le barrage d' ITOIZ au Pays basque
 Piqure de rappel:
.Le barrage d'Itoiz a été construit contre les manifestations des paysans basques qui avaient averti du danger, les autorités "démocratiques" n'ont rien entendu . Après des grandes luttes populaires les industriels et les scientifique ont réusi à briser la résistance.
 Nous publions cette nouvelle allarmante
Cette phrase profondément lucide  de Théodore Kaczynski illustre notre prpos "La justification par l'amélioration du sort de l'humanité" ne fonctionne pas mieux.Une part  du travail scientifique n'a aucun rapport concevable avec le bien du genre humain."
Partager cet article
Repost0
19 juillet 2007 4 19 /07 /juillet /2007 17:54

La chambre d'application des peines de la cour d'appel de Paris a accordé jeudi à...

PARIS (AFP) - La chambre d'application des peines de la cour d'appel de Paris a accordé jeudi à Nathalie Ménigon, ancienne membre du groupe armé Action directe (AD), un régime de semi-liberté qui commencera le 2 août, a annoncé à l'AFP le parquet général de la cour d'appel

Cette juridiction d'appel a confirmé la décision rendue le 10 mai par le tribunal d'application des peines et qui avait fait l'objet d'un appel du parquet.

Comme le prévoyait le projet avalisé en première instance, la semi-liberté accordée à Mme Ménigon lui impose de "retourner en détention après avoir fini ses activité journalières", a-t-on souligné au parquet général en précisant que ce régime était "un préalable à une mesure de libération conditionnelle".

Selon son avocat, Me Jean-Louis Chalanset, l'ancienne d'Action Directe, actuellement détenue à Bapaume (Pas-de-Calais) "sera transférée le 2 août" au centre de détention pour femmes de Toulouse-Seysses, afin de pouvoir travailler la journée come agent d'espace vert dans un centre de réinsertion de cette région.

"Elle travaillera de 9H00 à 17H00, pourra prendre son repas de midi librement, et devra être de retour dans le centre vers 18H00", a expliqué l'avocat.

Comme les autres membres du noyau dur d'AD Jean-Marc Rouillan, Georges Cipriani et Joëlle Aubron (décédée en 2006), Nathalie Ménigon, âgée de 50 ans, a été condamnée deux fois à la réclusion criminelle à perpétuité assortie d'une période de sûreté de 18 ans, notamment pour les assassinats du PDG de Renault, Georges Besse, en 1986 et de l'ingénieur général de l'armement, René Audran, un an plus tôt
Partager cet article
Repost0
18 juillet 2007 3 18 /07 /juillet /2007 08:40

Usager(e)s, ce qu’on veut, c’est le service maximum tous les jours !

Sarkozy et son gouvernement annoncent avec tapage vouloir instaurer un « service minimum » dans les transports les jours de grève. Que savent-ils de nos problèmes d’usagers, eux qui, justement, ne prennent jamais les transports publics, notamment les trains de banlieue, et ne s’intéressent démagogiquement au sort des usager(e)s et à la réalité du service public que les jours de grève ?

Ce sont quoi, les vrais problèmes de ceux et celles qui prennent le train pour aller bosser, pour tenter de trouver un boulot, pour aller voir leur famille ? C’est avant tout les retards, les trains supprimés, les trains surchargés, les trains mal nettoyés, les gares désertées !

Et ça, ce que nous vivons tous les jours, ce n’est pas dû aux grèves, mais bien aux choix de la direction de la SNCF, obnubilée par le « tout TGV » et qui oublie sa mission de service public pour le plus grand nombre.

La SNCF économise sur tout !

- Avant, les trains étaient envoyés à la « grande révision » tous les 500 000 km. Maintenant, ils sont révisés tous les millions de km. Qui pourra s’étonner alors que les pannes soient plus nombreuses ?

- La durée qui sépare deux révisions des installations fixes (voies, signaux, réseau électrique) a également été doublée, ce qui produit exactement le même résultat !

- Le nombre de cheminot(e)s de réserve a été diminué. Résultat, quand un cheminot est indisponible (maladie, accident, retard), trop souvent il n’est pas remplacé, et comme son train ne roule pas tout seul, il reste au garage !

- Alors qu’elle communique sans limite sur le nouveau « TGV est », dont la mise en place s’est d’ailleurs accompagnée d’une hausse des tarifs de près de 30%, la SNCF et les autorités régionales se font plus discrètes sur l’état du matériel et le refus opposé aux demandes de renouvellement du matériel, et refusent de chiffrer ce que coûterait une généralisation de la réfrigération des trains de banlieue !

Ce sont bien de meilleures conditions de transport, au quotidien, que réclament les usager(e)s et leurs associations !

Salarié(e)s des transports publics et usager(e)s veulent un service public maximum !

Le gouvernement se moque éperdument des besoins des usagers. S’il met en avant le « service minimum », c’est pour s’attaquer au droit de grève et tenter de casser les secteurs professionnels qui résistent pour ensuite s’en prendre aux salarié(e)s dans leur ensemble !

Le patronat, la droite, les financiers qui nous gouvernent ne font aucune différence entre les salarié(e)s. Lorsque Balladur s’en est pris aux seules retraites du privé en 1993, c’était pour que Juppé (déjà) s’attaque à celles de la fonction publique en 1995, et que Fillon (déjà aussi) isole les régimes spéciaux en 2003, dans l’espoir d'en finir avec les cheminot(e)s en 2007/2008…

Monter les salarié(e)s les un(e)s contre les autres, instaurer des divisons qui ne servent que ceux qui nous gouvernent, désigner des boucs émissaires qui changent selon les sujets (fonctionnaires, chômeurs-euses, immigré-e-s,) cela n’a pour but que de masquer les vrais problèmes ! La politique menée par ce gouvernement, dans la lignée des précédents, ne l’est que pour les besoins des plus riches et du MEDEF !

Nous ne sommes pas dupes !

Usager(e)s, nous pensons que les fédérations syndicales de cheminot(e)s ont raison d’annoncer vouloir réagir immédiatement et durement en cas de remise en cause du droit de grève dans les transports publics.

Usager(e)s et salarié(e)s des transports, nous devons travailler en commun pour que les pouvoirs publics répondent aux vrais besoins de la population en matière de transport collectif.

Oui, nous voulons plus de trains, plus régulièrement, plus propres ! Oui, cela a un coût, et doit être financé ! Mais la plupart des déplacements quotidiens sont liés aux déplacements pour aller travailler, c’est donc bien aux employeurs de payer la facture.

Pour financer des transports publics de qualité, de l’argent il y en a : dans les poches du patronat !


Partager cet article
Repost0
15 juillet 2007 7 15 /07 /juillet /2007 23:24
Horreur ! Ils ont osé raser la Piche !
De la part des copains du sud ardèche , diffusons l'infos et faites la circuler pour que ces cranes d'oeufs arrêtent leurs sales boulots
 
La Piche revit...


Ce mercredi 11 juillet, la Picharlerié a été expulsée et totalement rasée. Depuis de nombreuses années, combien de personnes de Lyon, du coin ou d’ailleurs ont passé de temps, de sueur et d’amour à retaper et à faire s’épanouir ce hameau en ruines à l’abandon dans les Cévennes ? Qui sont les casseurs ? Qui sont les voleurs ? Dans quelle effrayante société sommes-nous ? Au nom de la soi-disant propriété, elle préfère fabriquer des déserts de mort, plutôt que ne revivent des endroits laissés à l’abandon...

Les forces de l’ordre, en grand nombre, ont encerclé les différents points d’accès à la Piche (Moissac, Saint-Etienne, Saint-Martin de Lansuscle), contrôlant toute personne et tout véhicule dans un large périmètre (nombreux contrôles à Sainte-Croix dès 7h du matin et durant toute la journée). Par ailleurs, 7 fourgonnettes de gendarmes, des motards et un engin de destruction massive (pelleteuse) sont montés à la Piche, et ont littéralement tout rasé. Il ne reste plus qu’un tas de pierres de 50 mètres sur long sur 5 mètres de large. Rien n’a été épargné, il ne reste pas une pierre debout, c’est désormais un terrain vague. De nombreux matériels sont actuellemnt sous les décombres. Une personne s’est fait contrôler sur les lieux, qu’ils ont laissée partir.

Il semblerait que l’ordre de raser soit venu du préfet, sans forcément l’assentiment du propriétaire...

Un chantier "Gratte les décombres" s’est fait vendredi toute la journée et a permis de récupérer les ruches. Les casseurs ayant peur de se faire piquer, il n’y a que ça qui n’a pas été détruit.



JPEG - 36.3 ko
Une charpente à la Piche

Pour que les ruines changent de camp!!!!

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2007 7 15 /07 /juillet /2007 05:56
lutter_cest_vivre.jpg
 
Repost0
7 juillet 2007 6 07 /07 /juillet /2007 23:48
06_thumb.jpg

Nous passons ce message contre  la politique spéculative des agences et les groupes financiers qui soutiennent l'organisation (actuellement en place à la mairie de Valence) qui a mis en coupe réglé la population locale.

Durant la nuit du 3 au 4 Juillet, à La Rochelle, ont été fermées plus d'une vingtaine d'agence immobilière, leurs serrures sabotées.

Durant la nuit du 5 au 6 Juillet le service d'urbanisme de la mairie a été fermé, la serrure sabotée et la porte cellée avec du mastic.

Ces actions répondent aux violences quotidiennes exercées par les capitalistes de l'immobilier. Dans cette ville, la gentrification fait des ravages : l'explosion du prix des loyers, le manque de logement sociaux, la spéculation immobilière, forcent les habitants à se loger dans des conditions de plus en plus précaires.

Ces difficultés affectent surtout les travailleuses et les travailleurs. Par ailleurs, nous rappelons que 100 000 jugement d'expulsion sont rendus chaque année. Par cette campagne symbolique nous entendons protester contre ce racket quotidien.

Ils ferment nos maisons, fermons les leurs

Partager cet article
Repost0

Articles RÉCents

Agenda

    dimanche 30 juin

15h à 16 h

accueil de familles de prionnier-e-s

discussion , infos et peites recettes

pour les proches de détenu(E)s...

- aides juridique

-participation à l'émission de radio Mega

du 22 juillet