Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog lelaboratoire
  • : Le blog du laboratoire anarchiste est un blog actif a propos de l'actualité sociale
  • Contact

Pour nous contacter

Le laboratoire Anarchiste
8 Place st Jean
26000 Valence

envoyer vos suggestion

sur:

new:c.l-v@hotmail.fr

rappel envoie aucun message à

le laboratoire@no-log.org


 


Bibliothéque  de prêt

infokiosques
le mercredi de  16h30 - 19h

Accueil/infos SIAD-AIT
vendredi toutes les deux semaines

de  17h30à19h

Emission radio Labo
sur radio Mega
99.2FM
lundi en direct
18h15 - 19h
rediffusion:
jeudi de 9h à  9h 45
http://radio-mega.com
04 75 44 16 15

Recherche

Texte Libre

La tyrannie la plus redoutable n'est pas celle qui prend figure d'arbitraire, c'est celle qui nous vient couverte du masque de la légalité." Albert Libertad

Archives

le blog du laboratoire anarchiste

File:Wooden Shoe.svg
1 février 2007 4 01 /02 /février /2007 18:24
et mercredi 31 janvier 2007. La Cgt appelle à rassemblement devant la bourse (Métro Bourse) et l'immeuble occupé du "ministere de la crise du logement.

Union des syndicats CGT de Paris

85 rue Charlot 75140 PARIS cedex 03

Le projet de loi sur le droit au logement opposable est examiné au Sénat le mardi 30 et mercredi 31 janvier 2007.

Ce texte élaboré par le gouvernement dans la précipitation est loin de répondre à la crise du logement auxquels sont confrontés 9 millions de « mal-logés » en France.

A Paris, la CGT s'invite avec force dans le débat. Elle réaffirme qu'un droit au logement pour tous passe par la création d'un Service Public du Logement, seule véritable garantie d'un droit opposable effectif.

Les salariés subissent précarité et bas salaires, la moitié des chômeurs sont privés d'indemnités et 1,3 million n'ont que le RMI pour survivre. Notre bataille revendicative sur le plein emploi, la revalorisation des salaires et le développement des services publics rejoint celui du droit au logement.

A Paris, il faut répondre en urgence aux besoins des 20 000 « sans-abris ».

Au-delà de la mobilisation des SDF du canal St-Martin et des quelques relogements obtenus, des milliers d'hommes et de femmes survivent au quotidien avec, pour seule perspective, des propositions d'hébergements précaires.

A Paris, 103 000 habitants sont demandeurs d'un logement social et 2/3 des salariés, soit près de 1 million, ne vivent pas dans la capitale, chassés de plus en plus loin de leur lieu de travail.

La CGT exige :

la réquisition immédiate de milliers de logements vides appartenant aux institutionnels (banques, assurances, fonds d'investissements…) la non reprise des expulsions le 15 mars 2007 le gel des loyers et une quittance ne devant pas excéder 20 % des revenus des familles la production de 20 000 logements sociaux par an dès 2007 et l'application rigoureuse dans chaque arrondissement de la loi SRU (à minima 20 % de logements sociaux) le gel de la vente du patrimoine issu du 1 % logement et l'arrêt de la vente à la découpe…

Après notre conférence de presse du 19 janvier dans les locaux du ministère de la crise du logement (www.cgtparis.fr), la CGT appelle de nouveau le 30 janvier les syndiqués et les salariés parisiens à exiger ensemble une véritable politique du logement.

Partager cet article
Repost0
1 février 2007 4 01 /02 /février /2007 02:26

Le tribunal met les victimes sur le banc des accusés

·Malgré des témoignages irréfutables en leur faveur, le procureur a
demandé 500 euros d’amende à Xano Fourcade et Mikel Lapeyre

C’est pour le moins une procédure atypique que le Tribunal de Grande
Instance de Bayonne a dû juger hier après-midi. Le 12 juin 2003, à la
fin de la manifestation contre le projet de loi sur les retraites, deux
manifestants sont interpellés par la Police Nationale. Selon les
témoins de la scène Mikel Lapeyre (militant de la CGT) sera projeté à
terre, heurtant violemment le trottoir. Alors qu’il était à terre et
sans connaissance, le policier lui assénera un coup supplémentaire.
Emmené à l’hôpital, il écopera de 10 jours d’interruption de travail
temporaire (ITT) pour un traumatisme crânien.

Xano Fourcade (militant de LAB), sera également interpellé de façon
"très très brutale" selon une dame âgée qui a offert son témoignage
hier à la barre sur ce qu’elle a estimé être une scène
"cauchemardesque". Alors qu’il aurait été par terre, menotté au dos et
tenu par deux agents, l’un d’eux lui tordra le pouce jusqu’à lui
provoquer une entorse avec 10 jours d’ITT.

Les deux interpellés seront entendus pour le graffiti sur le mur de la
CCI de Bayonne, mais leur responsabilité n’étant pas établie, ils
seront remis en liberté. Ils reviendront au commissariat afin de porter
plainte pour coups et blessures contre les agents. Ce n’est que deux
jours plus tard, que les agents porteront plainte contre eux pour
"rébellion", alors que lors de la première audition il n’était pas
question de cela.

C’est l’inspection Générale de la Police Nationale qui mènera
l’enquête. Les policiers impliqués seront entendus, les témoins
également, mais pas les victimes. L’enquête déterminera que les
policiers avaient agi dans les règles, et la plainte sera classée sans
suite.

En revanche, la plainte à l’encontre des syndicalistes suivra son
cours, et les deux victimes étaient assises hier sur le banc des
accusés, et devaient répondre pour avoir résisté violemment à
l’autorité, risquant 6 mois de prison et 7 500 euros d’amende.

Le Procureur a requis 500 euros d’amende pour chacun des accusés.
Verdict le 13 février.

Source : Le Journal du Pays Basque (2007-01-31)




******

Ce qui tombe sous le sens rebondit ailleurs. (Jacques Prévert)
Partager cet article
Repost0
30 janvier 2007 2 30 /01 /janvier /2007 23:31




Hundreds protest Novartis' challenge to Indian law
v
v

v

Les centaines d'activistes indiens ont protesté à New Delhi hier contre un défi au droit concernant les brevets dans le pays par Suisses Novartis géant pharmaceutique, au dire du manifestant pourraient laisser des millions de personnes en dehors de la médecine accessible.

  Novartis, qui fait le médicament connu Gleevec pour la leucémie - connu en Europe et Inde comme Glivec - combat le rejet par le gouvernement indien de la tentative de faire breveter une nouvelle version de ce médicament

  Si Novartis gagne la procédure:- des sociétés indiennes seraient interdites de faire des versions génériques des médicaments. La crainte des activistes:- ceci pourrait permettre un précédent pour d'autres compagnies pharmaceutiques cherchant la protection de brevet pour les médecines essentielles - comprenant les drogues anti virale pour le SIDA - actuellement fabriquer à bon marché dans les endroits comme l'Inde.



Partager cet article
Repost0
29 janvier 2007 1 29 /01 /janvier /2007 06:55
 
  Le World Economic Forum WEF invite à sa rencontre annuelle du 24 au 28 janvier 2007 à Davos. Les invitéEs sont les mille multinationales les plus puissantes du globe, ainsi que les soi-disant "VIP" des milieux politiques et de la société. C'est à l'abri de portes closes que les"leaders globaux" auto-proclaméEs veulent planifier entre eux l'avenir du monde.
 
     
  Le World Economic Forum WEF invite à sa rencontre annuelle du 24 au 28 janvier 2007 à Davos. Les invitéEs sont les mille multinationales les plus puissantes du globe, ainsi que les soi-disant "VIP" des milieux politiques et de la société. C'est à l'abri de portes closes que les "leaders globaux" auto-proclaméEs veulent planifier entre eux l'avenir du monde.

Au sein de ce club choisi, derrière une façade qui voudrait faire
apparaître le capitalisme comme seule forme de société possible, ce sont le profit et le statut social qui font référence. L'exploitation fait partie de l'ordre des choses, les violations des droits de l'homme et la destruction effrenée de l'environnement sont des détails insignifiants. Une des conséquences sont les milliers d'êtres humains qui, à cause du
pillage des ressources de leurs pays et du soutien apporté aux régimes de terreur qui y règnent, risquent leur vie et s'exposent à des conditions inhumaines pour chercher un nouvel avenir au sein de la "forteresse Europe".

Le WEF est gardé par une véritable armée de policiers, de soldats et d'agents de sécurité privés. Des droits fondamentaux comme la liberté de mouvement et d'expression sont pratiquement suspendus dans la région de Davos pour la durée du WEF. Les actions de protestation font l'objet de stratégies policières et militaires de contrôle et de dissuasion et la militarisation de la "sécurité intérieure" se poursuit à l'insu de
nombreuses personnes. Nos actions ne s'opposent pas seulement au WEF, mais éhgalement à ces restrictions permanentes et croissantes aux libertés fondamentales.

Ne simplifions pas la tâche du WEF: Prenons nous-mêmes notre avenir enmains. Nous opposons au monde du WEF notre utopie d'une société deliberté, au sein de laquelle les rapports se fondent sur l'égalité des droits et la solidarité. Nous nous battons pour un monde où de nombreux univers trouvent leur place.

Au cours des dernières années, il est devenu de plus en plus difficile de résister à Davos-même. La répression permanente et la criminalisation du mouvement anti-WEF (nasse de Landquart) a repoussé l'opposition vers les villes. Cela a permis au WEF de se dérouler sans incidents et d'éviter toute confrontation avec la critique. C'est ce que nous ne sommes plus disposéEs à accepter et ce pourquoi nous voulons cette année exprimer notre opposition à Davos.

Nous appelons pour le 27 janvier 2007 à une journée d'action à Davos et dans la région. Avec cette journée d'action à Davos, nous voulons perturber le bon déroulement du WEF. Au lieu de manifester à des lieues de Davos, nous portons la critique là où les riches et les puissantEs se rencontrent. Pour éviter que la police ne puisse étouffer dans l'oeuf les actions critiques, nous n'appelons ni à un lieu défini de rassemblement, ni à une heure précise, ni non plus à un déplacement collectif. TouTEs se prépareront en petits ou en plus grands groupes et agiront de manière autonome. Des actions directes et créatives comme les
blocages décentralisés, les perturbations, les tables de presse, le
théâtre de rue, les interventions absurdes et les "flash mobs"
exprimeront notre résistance contre le WEF et la politique faite par les gens qui y participent.

"Wipe out WEF and what it stands for!"

De Davos à Heiligendamm en passant par Munich: Empêcher le WEF, l'OTAN et le G8!
Partager cet article
Repost0
28 janvier 2007 7 28 /01 /janvier /2007 02:21




lutte anticapitaliste et entre les propriétaires et leur  ouvriers agricoles, d'une part et les granes compagnies de l'agribuissness

Nandigram, Bengale occidental, Inde - les villageois ont bloqué toutes les routes et ponts effondrées menant à neuf villages dans un effort d'arréter le gouvernement et les entreprises privées anonymes de racheter leur terre pour établir deux zones spéciales. West Bengal Industrial Development Corporation est l'une des parties intéressées à saisir les champs du fermier afin de construire une usine de moteurs de Tata.

Les désaccords ont éclaté entre les ouvriers et les fermiers opposés aux défenseurs de la propriété privé et le gouvernement de coin en faveur de lui. Les rapports officieux indiquent quer neuf personnes sont mortes dans la violence qui a commencé dimanche matin. La région est connue comme bastion de sentiment d'anti-capitaliste. La police n'a pas été encore envoyée dans le secteur. On s'attend à ce que leur présence ait comme conséquence davantage de carnage.

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2007 5 26 /01 /janvier /2007 08:20

« La police GRECQUEantiémeute s'est opposée avec les jeunesses 'anarchiste à Athènes aujourd'hui, transformant le centre de la ville en champs de bataille de fumée se soulevante pendant des heures. des centaines lancées par la jeunesses des bombes d'essence à la police, brûlant quatre voitures et un magasin. La police a exercé des représailles avec plusieurs ronds du gaz lacrymogène qui a obstrué  des rues du capital » (la police s'oppose avec des anarchistes, des correspondants de `à Athènes'  janvier 2007).

« La police GRECQUEanti émeute s'est opposée avec les jeunesses élégantes d'anarchiste<s à Athènes aujourd'hui, transformant le centre de la ville en champs de bataille de  la fumée se soulevant pendant des heures. Les centaines  de bombes  incendiaires lancés par une centaines de jeunes contre la police, brûlant quatre voitures et un magasin. La police a exercé des représailles avec plusieurs tirs de gaz lacrymogène qui a obstrué  less rues de la capitaleal » (la police s'oppose avec des anarchistes, des correspondants de `à Athènes' a/k/a Reuters, l'Australien, 18 janvier 2007).

Selon un plus plein et - vraisemblablement - plus précis compte que Reuters rapporter que l'Australien (et la pression de Fairfax et de Murdoch généralement) ont compté au moment, l'agence indy média d'Athènes revendique :

… Des fenêtres de magasin, y compris un cafétéria et une banque, ont été cassées et quatre voitures ont été incendiées le long de la rue de Fillelinon pendant les collisions entre les protestateurs et la police d'émeute, alors que la police répondait avec l'utilisation du gas lacrymogène.

Les feux ont été attribués aux bombes incendiaires ont lancé à une voiture appartenant à l'ambassade de Bosnie-Herzégovine par l'anarchiste masqué et les éléments extrême-gauches, qui incitent fréquemment des confrontations et des désaccords avec la police aux protestations et aux démonstrations à Athènes. Le feu s'est alors écarté à trois véhicules adjacents et à un cafétéria voisin.

Les pompes à incendie ont posté tout près répondu immédiatement et rapidement eteint la flamme, alors que le trafic et la march de protestation étaient interrompus pendant l'opération de lutte contre l'incendie.

Les désaccords mineurs avec la police se sont également produits dans le corps principal du rassemblement en protestant des étudiants ont essayé de traverser un cordon de police autour du Parlement mais ont été repoussés avec l'utilisation limitée du gas lacrymogène.

Le rassemblement de mercredi avait été organisé à l'avance pour coïncider avec une deuxième discussion prévue sur l'article 16 au Parlement, qui n'a pas finalement eu lieu pendant que la discussion était enveloppée vers le haut le 10 janvier…

Les incidents violents, dans lesquels les dirigeants de police d'émeute ont brièvement attrapé le feu une fois attaqués par des bombes incendiaires, également produites en tant que protestateurs masqués se sont retirés de la place et du Panepistimiou de syntagme vers l'école d'enseignement technique d'Athènes Metsovian, où ils barricaded dans les au sol d'université et ont jeté des pierres et des bombes incendiaires à la police.

Des étudiants et les ouvriers dans le secteur grec d'éducation sont pissés au loin par les plans du gouvernement grec pour présenter les universités privées (tout à fait un contraste vers l'Australie hein ?), et organisé une démo - de quelque part entre 3.000 (BBC) et 9.000 (l'Australien/Reuters) personnes - à Athènes (et d'autres villes, y compris Thessaloniki) à la protestation. AP exprime des inquiétudes au-dessus de la possibilité de militantisme précédent ayant' l'excédent renversé' dans les démos d'étudiant, démontrant simultanément l'histoire politique grecque récente d'excédent massif d'ignorance - et non-ainsi-récent - (les voitures brûlées comme désaccords en Grèce font la protestation d'étudiant contre le sabotage d'éducation, International Herald Tribune, 17 janvier 2007).

Les les deux les réactionnaires de statist occupant actuellement le parlement grec, et leur opposition socialiste de `', soutiennent le sabotage proposé du secteur d'éducation plus élevée (tout à fait semblable en Australie hein ?); le `reforme' article 16 exige

… Des fenêtres de magasin, y compris un cafétéria et une banque, ont été cassées et quatre voitures ont été incendiées le long de la rue de Fillelinon pendant lesaffrontementsntre entre les protestateurs et la police d'émeute, alors que la police répondait avec l'utilisation du gas lacrymogène.

Les feux ont été attribués aux bombes incendiaires ont lancé sur une voiture appartenant à l'ambassade de Bosnie-Herzégovine par unanarchiste masqué et les éléments extrême-gauches, qui incitent fréquemment des confrontations et des désaccords avec la police aux protestations et aux démonstrations à Athènes. Le feu s'est alors mis à trois véhicules adjacents et à un cafétéria voisin.

Les pompes à incendie se trouvant tout près se met en service immédiatement et rapidement les flammes sont eteintes, alors que le trafic et la marche de protestation étaient interrompus pendant l'opération de lutte contre l'incendie.

des petites échaffourés avec la police se sont également produits sur le lieu principal du rassemblementde protestation des étudiants ont essayé de traverser un cordon de police placé autour du Parlement mais ont été repoussés avec l'utilisation limitée du gas lacrymogène.

Le rassemblement de mercredi avait été organisé à l'avance pour coïncider avec une deuxième discussion prévue sur l'article 16 au Parlement, qui n'a pas finalement eu lieu pendant que la discussion était enveloppée vers le haut le 10 janvier…

Les incidents violents, contre lesquels les dirigeants de police anti émeute ont brièvementpris feu une fois attaqués par des bombes incendiaires, également produites et lancés pardes manifestants masqués.  Ils se sont retirés de la place et du Panepistimiou  vers l'école d'enseignement technique d'Athènes Metsovian, et où ils ont construit desbarricades devant l'université et ont jeté des pierres et des bombes incendiaires à la police.

Des étudiants et les ouvriers dans le secteur grec d'éducation sont rejetté au loin par les plans du gouvernement grec pour présenter les universités privées in ?), et organisé une manif  de protestation- de quelque  entre 3.000 personnes selon la (BBC) et 9.000  personnes  selonReuters) personnes - à Athènes (et d'autres villes, y compris Thessaloniki) des manifestations de plus en plus nombreuses  où des voitures brûlées comme désaccords en Grèce font la manifestation d'étudiant contre le sabotage d'éducation,

  Les deux  réactionnaires dirigeant de l'état occupant actuellement le parlement grec, et leur opposition socialiste qui soutiennent le sabotage proposé du secteur d'éducation  (tout à fait  le `reforme' article 16 exigent ces dirigeants
Partager cet article
Repost0
24 janvier 2007 3 24 /01 /janvier /2007 23:07
images des panthers noires arrété par le FBI 35 ans après
Partager cet article
Repost0
23 janvier 2007 2 23 /01 /janvier /2007 12:04

Le Conseil d'Etat face à la circulaire sur la traque des sans-papiers

Mercredi 24 janvier 2007, le Conseil d'Etat va juger de la légalité de la circulaire du 21 février 2006 relative "aux conditions de l'interpellation d'un étranger en situation irrégulière ".

Elle met, en réalité, en place un véritable manuel pour traquer les sans-papiers . Les ministres de l'intérieur et de la justice, signataires du texte, demandent à la police, sans le dire évidemment, de procéder à des contrôles au faciès en lui donnant les outils juridiques pour couvrir et légitimer ses actions, avec la complicité en premier lieu des procureurs de la République. Jamais une circulaire n'avait fait preuve d'un tel cynisme ; jamais un tel degré n'avait été atteint dans l'échelle de la violation des droits fondamentaux, s'agissant d'étrangers ou de personnes présumées l'être.

Les procureurs doivent « organiser des opérations de contrôles ciblées, par exemple à proximité des logements foyers et des centres d'hébergement ou dans des quartiers connus pour abriter des personnes en situation irrégulière » ; les préfectures, avec le soutien des agents, doivent envisager des interpellations au guichet sur la base de convocations décrites comme « loyales » (modèles à l'appui) ; la police est invitée à se rendre au domicile des personnes et opérer différemment selon que celui ou celle qui ouvre la porte « n'est pas à l'évidence la personne recherchée » ou « est susceptible d'être concernée » ; les directeurs et gestionnaires de foyers ou de centres d'hébergement sont fortement incités à collaborer avec les préfectures et la police pour dénoncer les occupants sans papiers…

Depuis son entrée en vigueur, cette circulaire a suscité un regain des contrôles « ciblés » sur la base de réquisitions du procureur de la République, un développement des interpellations musclées au domicile des personnes et le renouveau, dans certaines préfectures, d'arrestations au guichet qui avaient pourtant disparu. Plusieurs organisations (Syndicat de la magistrature, Gisti, Ligue des droits de l'homme, FASTI et MRAP…) ont saisi en mars 2006 la haute juridiction administrative d'un recours aux fins d'annulation de la circulaire. Il revient au Conseil d'Etat de mettre en échec ce texte et ces pratiques discriminatoires qui mettent à mal l'Etat de droit.message d'urgence

Soyons nombreux mercredi 24 janvier 2007 (14 h) au Conseil d'Etat pour dire non à cette chasse organisée aux sans-papiers dans le mépris de la loi.

RENDEZ-VOUS A 13 H 30 DEVANT L'ENTREE DU CONSEIL D'ETAT

1, Place du Palais-Royal à Paris

Signataires : 9ème Collectif des Sans-Papiers - ACER - Association des Etudiants d'origine Malgache - ALIF - Les Alternatifs - ATMF - Autremonde - la Coordination 93 de lutte pour les Sans Papiers - la Coordination des Groupes de Femmes Egalité - Copaf - Droits devant - FASTI - FTCR - GISTI - Initiatives et Actions citoyennes pour la Démocratie et le développement - LCR - Ligue des Droits de l'Homme - MRAP - Le mondes des Cultures Dambe - PCF - PCOF - Ras l'Front - Réseau Education Sans Frontières - Sud Education - Syndicat de la Magistrature - UNEF - Union Syndicale Solidaires

le mardi 23 janvier 2007 à 02h27
Partager cet article
Repost0
22 janvier 2007 1 22 /01 /janvier /2007 07:53
message, cité ( voilà ce que les manifestants de mardi prévoit) qui circulesur une liste au sujet de la loi de prévention de la délinquance, pour augmenter cette question qui a longtemps agité, (augmenté parle  texteune deuxième chance pour votre avenir propectus dun ministère de cohésion sociale et du logement)ir les émissions de radio du lundi:radio Labo
on a cherché sur la piste cyitoyenne et du civisme qui est porté par de nombreuse organisations et même certain d'entre nous et surtout pas réduire le combat contre cette loi la question Sarkozy ce qui n'est pas une question interressante pour des anarchistes qui ont rien à foutre des élections.
je me permet de citer le livre sur la guerrre de la collection quasimodo
la formule de clausewwitch auquel procéde Foucault. Au lieu de la guerre, c'est la poliyique continuée par d'autre moyens.Cel signifie, dit foucaultque le "pouvoir politique réinscrit perpétuellement" le rapport de force qu'est la guerre dans les institutions, dans les inégalitéd économiques, dans le baglangage, jusque dans les corpsdes uns et des autres.
u fur àmesure que tout le monde s'est transformé,ce qu'il y avait à résoudresemblait ressortir à la policeplus qu'à la politique.La politique, même restant unlieu de décision, se retrouveassujetieà des cadres policiers.l'économique, quand à lui , ne pouvant pas être en reste , s'accorde tout à fait avec ces changements. Que la peuret la violence soient en toile de fond, néscessairesau marchéet à ses scénes imaginairesn'est pas en contradiction avec l'urgence sécuritaire.
la police
la formule devient : la police, c'est la guerre et la politique continués par d"autes moyens. ela ne veut pas dire qu'il n'y a plus ni guerre, ni politique mais que leurs débordements hors du cadre sont sans cesse un enjeu de normalisation qui leur réduit, voire même supprime l'autonomie. cela ne veut pas dire non plus que désormais , le progrés du monde repose sur un ordre policier dont la science fiction a déjà tracé les grandes lignes.
Voilà ce qu'on apprend , en lisant les guerres actuelles Irak et Afganistant
Voila ce que prévoient les manifestants pour mardi, 14h terreaux, contre
le contrôle social et la loi dite de "Prevention de la delinquance":



"A bas ! A bas !
Le contrôle social !

Pour la prévention !
Contre la délation !
Pour le travail social !
Pas de contrôle social !

Sarko ! Facho !
Respecte notre boulot !
Et pas qu’la France d’en haut !

Sar-ko-zy !
Arrêtes tes conneries,
T’es pas sous vichy !
Sar-ko-zy !
Ton plan pourri !
Partager cet article
Repost0
20 janvier 2007 6 20 /01 /janvier /2007 22:42
Logo NLPF
 
  Newsletter   Pétition   Communiqués   Bulletin   Mobilisations   Militants d'AD   Infos diverses  

Militants d’Action directe
Dernier ajout – jeudi 14 décembre 2006.
Militants et militantes d’Action directe emprisonnés : communiqués, récits, tracts, poèmes...

Accueil du site > Militants d’Action directe
     

 
Pétition
 
Les prisonniers d’Action Directe ont terminé la peine de sûreté de leur condamnation à perpétuité. Pour nous, leur peine est accomplie. Quoi que nous pensions de leurs activités passées, nous demandons leur libération dans les plus brefs délais.

Signez la pétition


 

Collectif NLPF c/o LPJ, 58, rue Gay-Lussac, 75005 Paris
Contact : ouaibprolo
  Site réalisé sous SPIP
Hébergement samizdat.net

Partager cet article
Repost0

Articles RÉCents

Agenda

    dimanche 30 juin

15h à 16 h

accueil de familles de prionnier-e-s

discussion , infos et peites recettes

pour les proches de détenu(E)s...

- aides juridique

-participation à l'émission de radio Mega

du 22 juillet