Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog lelaboratoire
  • : Le blog du laboratoire anarchiste est un blog actif a propos de l'actualité sociale
  • Contact

Pour nous contacter

Le laboratoire Anarchiste
8 Place st Jean
26000 Valence

envoyer vos suggestion

sur:

new:c.l-v@hotmail.fr

rappel envoie aucun message à

le laboratoire@no-log.org


 


Bibliothéque  de prêt

infokiosques
le mercredi de  16h30 - 19h

Accueil/infos SIAD-AIT
vendredi toutes les deux semaines

de  17h30à19h

Emission radio Labo
sur radio Mega
99.2FM
lundi en direct
18h15 - 19h
rediffusion:
jeudi de 9h à  9h 45
http://radio-mega.com
04 75 44 16 15

Recherche

Texte Libre

La tyrannie la plus redoutable n'est pas celle qui prend figure d'arbitraire, c'est celle qui nous vient couverte du masque de la légalité." Albert Libertad

Archives

le blog du laboratoire anarchiste

File:Wooden Shoe.svg
8 mai 2013 3 08 /05 /mai /2013 08:18

Article publié le 6 mai sur Squat!net:
https://fr.squat.net/2013/05/07/turin-arrestations-expulsions/

>> Turin: Arrestations et expulsions ces dernières semaines…

>

16 avril. Deux jeunes sont surpris par la Digos en train de masquer les
caméras de surveillance et d’écrire “larbins des patrons” sur les murs
du local du syndicat Uil, via Bologna, et réussissent à en agripper un.
L’arrivée immédiate de plusieurs compagnons évite l’arrestation, et
lorsque d’autres flics arrivent, ils sont chassés. Humiliés, ils iront
faire une visite à l’hôpital. Le député du PD [gauche] Esposito se
solidarise avec la police et demande l’expulsion du squat l’Asilo,
tandis que le syndicat Uil encaisse le compliment et se tait.

[Traduit de l’italien de Macerie par Cette Semaine.]

> Une signature ne suffit pas – Basta sfratti

Lundi 11 mars, une quarantaine de sfrattandi et solidaires occupent le
siège des huissiers (Unep) pour empêcher l’exécution d’un sfratto. La
police décide d’intervenir avec la force et au terme de l’occupation
trois “compagnonnes” sont arrêtées, accusées d’avoir agressé les flics.
Elles sont libérées quelques jours après, et deux doivent signer
quotidiennement.

Samedi 4 mai, l’une d’entre elles, Marianna, est de nouveau arrêtée
tandis qu’elle se rendait au commissariat pour signer. Quelque semaines
plus tôt, notre “compagnonne” avait reçu une plainte qui l’accusait
d’avoir empêché l’arrestation d’une de ses amies. Pour cela le juge a
décidé de transformer l’obligation de signer en incarcération.

La police et les juges ne veulent pas punir une seule personne, mais
avec ces arrestations ils espèrent aussi décourager et apeurer toutes
les personnes qui continuent à lutter.

Avec Marianna il n’y arriveront pas, vers elle va toute notre solidarité
et un cri fort :

Basta sfratti, basta arrestations, basta police !
Marianna libera !

Samedi matin, la police a de nouveau arrêté Marianna, une des trois
“compagnonnes” qui a été emprisonnée suite à l’occupation de l’Unep du
11 mars. Le juge a substitué l’obligation d’une signature quotidienne –
mesure à laquelle Marianna était soumise depuis qu’elle a été “libérée”
– à l’incarcération en préventive. Selon le procureur et la police, à ce
qu’il semble, une plainte pour résistance et blessures datant d’il y a
deux semaines démontrerait qu’une signature par jour n’est pas
suffisante pour la tenir à distance.

Pour lui écrire :
Marianna Valenti
c/o Casa Circondariale “Lorusso e Cotugno”
via Pianezza 300
10151 Torino, Italie

Macerie, 5 mai 2013.

> Charges à Porta Palazzo

Après une assemblée spontanée pour discuter de l’arrestation de Marianna
et pour organiser la solidarité, un petit cortège commence à parcourir
les rues de Barriera de Milano. Il y avait une soixantaine de personnes,
parmi lesquelles des compagnons, des personnes des maisons occupés dans
le quartier et des sfrattati (expulsés de leur logement). Toujours les
mêmes places, les discours habituels sur la résistance aux sfratti,
beaucoup de slogans et affiches sur les murs ; Barriera a vu des
cortèges plus ambiancés que celui-là, des cortèges plus petits, d’autres
plus ou moins vivaces et bruyants. Une situation tranquille en somme,
avec des gens autour qui s’ajoutent et d’autres qui t’accompagnent un
moment et puis s’en vont. Après on va vers Porta Palazzo, on traverse
rapidement la place et on tourne vers le commissariat de Porte Palatine.
Une quarantaine de personnes s’approchent du commissariat, sur lequel
quelqu’un essaye de coller une affiche, d’autres de faire un tag ; il y
a des petits accros avec les fonctionnaires en civil qui sont très
énervés et essayent d’embarquer les personnes à la volée, les menaçant
de mort et… appelant les CRS qui arrivent en moins d’une minute. La
première charge est immédiate et pousse les gens jusqu’au bout de la
place ; la seconde jusqu’au Corso Regina. Huit interpellations.

Dans l’après-midi sont d’abord relâchés trois compagnons, puis trois
autres. Quelqu’un s’est pris quelques coups de matraques, mais personne
ne sort avec une plainte en poche. Il reste deux personnes dans les
mains des flics, qui aujourd’hui sont en prison.

Macerie, 6 mai 2013.

> La Rincorsa

Dans la foulée des charges à piazza della Repubblica d’hier après-midi,
la police a expulsé ce matin la maison occupée de via Aosta, la plus
petite des occupations du quartier. Pour le moment, une “compagnonne”
est encore détenue au commissariat.

Ensuite, la police a assiégé le tronçon de route où se trouve le squat
“la Miccia” et une autre occupation du quartier. Pour l’instant, nous
savons que les flics ont pu entrer dans la maison occupée, en revanche
on ne sait rien sur la situation à la Miccia.

L’incarcération des deux interpellés d’hier est confirmée.

Macerie, 7 mai 2013.

* * *

Les trois squats attaqués ce matin ont été expulsés et une vingtaine de
personnes seraient au commissariat pour être identifiés. Une plainte
pourrait être déposée pour certains d’entre eux pour “invasion d’immeuble”.

À suivre…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Agenda

    dimanche 30 juin

15h à 16 h

accueil de familles de prionnier-e-s

discussion , infos et peites recettes

pour les proches de détenu(E)s...

- aides juridique

-participation à l'émission de radio Mega

du 22 juillet