Présentation

  • : le blog lelaboratoire
  • : Le blog du laboratoire anarchiste est un blog actif a propos de l'actualité sociale
  • Contact

Pour nous contacter

Le laboratoire Anarchiste
8 Place st Jean
26000 Valence

envoyer vos suggestion

sur:

new:c.l-v@hotmail.fr

rappel envoie aucun message à

le laboratoire@no-log.org


 


Bibliothéque  de prêt

infokiosques
le mercredi de  16h30 - 19h

Accueil/infos SIAD-AIT
vendredi toutes les deux semaines

de  17h30à19h

Emission radio Labo
sur radio Mega
99.2FM
lundi en direct
18h15 - 19h
rediffusion:
jeudi de 9h à  9h 45
http://radio-mega.com
04 75 44 16 15

Recherche

Texte Libre

La tyrannie la plus redoutable n'est pas celle qui prend figure d'arbitraire, c'est celle qui nous vient couverte du masque de la légalité." Albert Libertad

le blog du laboratoire anarchiste

File:Wooden Shoe.svg
31 mars 2007 6 31 /03 /mars /2007 08:11

Le 31 mars 1888, mort de Jean-Marie GUYAU à Menton.
Poète et philosophe libertaire français.
Il naît le 29 octobre 1854, à Laval (Mayenne), dans une famille bourgeoise. Elevé par sa mère jusqu'à l'âge de 12 ans, il obtient une licence de philosophie à 17 ans. A dix-neuf ans, il est lauréat de l'Académie des Sciences morales et politiques, et à vingt ans, il donne à Paris ses premiers cours de philosophie au lycée Condorcet. A l'âge de trente ans, il a déjà écrit une dizaine d'ouvrages, fruits de son intense activité intellectuelle. Mais réfugié sur la Côte d'Azur, dans d'espoir de combattre par le soleil une maladie qui le minait, il succombe prématurément dans sa 34e année.
Il nous laisse sa poésie et ses ouvrages philosophiques : "Morale d'Epicure", "Philosophie d'Epictète" où encore "Problèmes de l'esthétique contemporaine" et "l'Art au point de vue sociologique", mais c'est surtout à ses derniers ouvrages "Esquisse d'une morale sans obligation ni sanction" (1884) et l'Irreligion de l'avenir" (1887) qu'il doit sa notoriété internationale et rejoint les préoccupations des anarchistes dans son approche d'une société libertaire et
d'une morale au service de l'individu.
"Aussi longtemps qu'un criminel reste vraiment tel, il se place par cela même au-dessus de toute sanction morale; il faudrait le convertir avant de le frapper, et, s'il est converti, pourquoi le frapper ?"
in : Esquisse...

Partager cet article

commentaires

Articles Récents

Agenda

    dimanche 30 juin

15h à 16 h

accueil de familles de prionnier-e-s

discussion , infos et peites recettes

pour les proches de détenu(E)s...

- aides juridique

-participation à l'émission de radio Mega

du 22 juillet



Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog