Présentation

  • : le blog lelaboratoire
  • : Le blog du laboratoire anarchiste est un blog actif a propos de l'actualité sociale
  • Contact

Pour nous contacter

Le laboratoire Anarchiste
8 Place st Jean
26000 Valence

envoyer vos suggestion

sur:

new:c.l-v@hotmail.fr

rappel envoie aucun message à

le laboratoire@no-log.org


 


Bibliothéque  de prêt

infokiosques
le mercredi de  16h30 - 19h

Accueil/infos SIAD-AIT
vendredi toutes les deux semaines

de  17h30à19h

Emission radio Labo
sur radio Mega
99.2FM
lundi en direct
18h15 - 19h
rediffusion:
jeudi de 9h à  9h 45
http://radio-mega.com
04 75 44 16 15

Recherche

Texte Libre

La tyrannie la plus redoutable n'est pas celle qui prend figure d'arbitraire, c'est celle qui nous vient couverte du masque de la légalité." Albert Libertad

le blog du laboratoire anarchiste

File:Wooden Shoe.svg
12 juillet 2010 1 12 /07 /juillet /2010 06:46
  Suite à la réunion du collectif hier soir, voici des éléments pour 
faire un tract à distribuer le 13 juillet:


Merci de transmettre à tous les membres du collectif de soutien aux sans
papiers de Valence



Avec ou sans papiers, tous jetables !

Alors que le gouvernement remet en cause tous les acquis sociaux et les
services publics (sécu, retraites, santé, enseignement ...), il
s'apprête également, par un projet de loi inique, à discriminer
davantage encore les sans papiers et tous les sans droits, qui ne sont
en rien responsables de la crise. Encore moins quand on sait que les
plus riches s'enrichissent sans vergogne. (un chèque de 30 millions
d'euros au titre du bouclier fiscal pour Mme Bettancourt qui gagnerait
quelque chose comme un Smic toutes les 2 ou 3 minutes)
Il est urgent de rassembler nos forces et de faire converger toutes nos
luttes !


Pour distribuer le 13 juillet à 12 h devant la préfecture lors du
"pique nique"
organisé par les syndicats.

on se prpose de distribuer ceci:


Stop à la ségrégation!



« Il faut peut- être que tout finisse, pour que
tout recommence autrement... »1




La loi CESEDA organise minutieusement le non-droit pour les
humains dits de nationalité étrangère

qui vivent et
travaillent en France. C’est elle qui organise la persécution
et la traque policière contre tous celles et ceux
(ouvrier-e-s, étudiant-e-s, malades,exilé-e-s,
enfants…) à qui l’État
refuse ou enlève les papiers. C’est la loi qui organise les
30 000 expulsions annuelles. Qui gère et développe les
« centres de rétention administrative ». Qui
permet à une police spéciale, une policede surveillance
des étrangers, la PAF (Police aux frontières) d’entrer
sur les chantiers pour contrôler, arrêter, menotter des
ouvriers en plein travail ou qui rode aux abords des facs et des
écoles, pour traquer les étudiants ou les parents venus
chercher leurs écoliers ou encore qui surveille les gens aux
arrêts de bus pour des contrôles « au faciès
»… c’est la loi qui fait de l’absence de papiers un délit
et qui permet de pénaliser (arrêter,enfermer, expulser)
les gens à qui l’État
refuse ou enlève les papiers. C’est une loi d’exception
qui différencie en France, sur le même territoire, les
gens en fonction de leur origine, de leur nationalité, de leur
façon de vivre : c’est une loi de ségrégation.
La loi CESEDA vient d’être une fois de plus modifiée.
En pire, bien sûr : enfermement sans aucun contrôle
pendant 5 à 6 jours (avant passage devant un juge), zones
d’attente étendues, rétention portée à
45 jours, bannissement de 3 à 5 ans après une
expulsion. Ajoutons à cela la volonté affichée
d’introduire de nouvelles modalités de déchéance
de la nationalité française ; et la volonté de
l’État
de séparer les
vrais
français
(par la filiation) des «
faux »
(par
l’acquisition) devient absolument évidente !

Que ce soit sur
la question de la ségrégation des femmes doublement
victimes de la ségrégation, dans les quartiers
populaires,celle de l’école pour tous les élèves,
ou encore celle du CESEDA, nous savons que quand les gens se donnent
la peine de se rencontrer, de réfléchir ensemble et
d’élaborer une pensée, alors la situation change et
l’État
et ses représentant-e-s sont obligé-e-s de le prendre
en compte. C’est ce que nous proposons de développer dans la
campagne que nous menons actuellement contre le CESEDA. Cette loi
contre les gens de nationalité étrangère est au
centre d’une véritable politique de guerre contre la
population tout entière. Il est crucial de mener la bataille
avec persévérance. Pour arriver à cela, nous
nous appuyons sur une conviction essentielle : les gens, ceux qui le
veulent, ceux qui le décident, sont capables de tenir face à
l’État,
de proposer et de mettre en oeuvre « des principes pour tous »
(et non pas des traitements individualisés, au cas par cas).
Des possibilités existent qui servent de point d'appui pour
intervenir dans des situations différentes (papiers,
prostitution, école, travail clandestins, quartiers
populaires, police…). Chacun-e a sa place dans cette lutte
!La
question de l'allongement de la durée de cotisation touchera aussi
les chibanis comme tous les autres La plupart ont des retraites de
misère car leur vie de travail précaire, a été
souvent faite de travaux non déclarés
.

Tou-t-es celles et ceux qui veulent participer à
l'organisation des journées ou être tenus au courant des
initiatives du« Rassemblement » sont invités à

prendre contact
:cnt-ait_valence @no-log.org et aussi l'Astiv astiv@laposte.net2

I






valence le 12 juillet 2010




collectif le laboratoire 8 place St jean
26000

1Phrase
extraite du Roman de Vctor Serge les derniers jours


2Adresse
internet de l'asociation de soutien aux travailleurs immigré-e-s





Partager cet article

commentaires

Articles Récents

Agenda

    dimanche 30 juin

15h à 16 h

accueil de familles de prionnier-e-s

discussion , infos et peites recettes

pour les proches de détenu(E)s...

- aides juridique

-participation à l'émission de radio Mega

du 22 juillet



Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog