Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog lelaboratoire
  • : Le blog du laboratoire anarchiste est un blog actif a propos de l'actualité sociale
  • Contact

Pour nous contacter

Le laboratoire Anarchiste
8 Place st Jean
26000 Valence

envoyer vos suggestion

sur:

new:c.l-v@hotmail.fr

rappel envoie aucun message à

le laboratoire@no-log.org


 


Bibliothéque  de prêt

infokiosques
le mercredi de  16h30 - 19h

Accueil/infos SIAD-AIT
vendredi toutes les deux semaines

de  17h30à19h

Emission radio Labo
sur radio Mega
99.2FM
lundi en direct
18h15 - 19h
rediffusion:
jeudi de 9h à  9h 45
http://radio-mega.com
04 75 44 16 15

Recherche

Texte Libre

La tyrannie la plus redoutable n'est pas celle qui prend figure d'arbitraire, c'est celle qui nous vient couverte du masque de la légalité." Albert Libertad

Archives

le blog du laboratoire anarchiste

File:Wooden Shoe.svg
29 octobre 2006 7 29 /10 /octobre /2006 09:54
Le Clandé est avant tout un squat politique ouvert depuis 1996 sur Toulouse.
"Qui somme nous ?
Des gens qui s’habillent mal, mais pas que ça :
Nous sommes en lutte contre le capitalisme et sa logique mortifère.
Nous réagissons aux violences policières avec nos grandes gueules et notre détermination.
Nous refusons d’être des vivants morts, nous voulons rester libre et pouvoir vivre nos rêves."
Le Clandé

Suite à l’expulsion du Clandé jeudi matin et à sa reprise (provisoire) dans la soirée, une mobilisation s’est créée. Un appel à toutes les bonnes volontés est lancé pour venir soutenir les occupants de la rue Queven. Des concerts sont organisés le soir afin de maintenir la mobilisation, venez nombreux !

Une manifestation est prévue samedi 28 octobre à 14 heures place du Capitole Toulouse.

- Samedi 28 octobre Chorale au Clandé à partir de 18h.

- Dimanche 29 octobre à 13 heures : grande bouffe au 9 rue de Queven, amenez vos "victuailles" à partager...

- Lundi 30 octobre AG ouverte à partir de 20h au Clandé.

Samedi 4 Novembre Rassemblement soutien pour le Clandé à 18h place Arnaud Bernard.

- Et, c’est important : tous les matins à 6h appel à soutien et p’tit dej ! Amenez vos croissants

Le Clandé

voir aussi l’article d’Indymedia

et celui des motive-e-s

Infos par Tv Bruits sur le Clandé : Zalea Tv dimanche à 19 heures canal 79 de la Freebox et reportage Tv Bruits sur le même canal avec les dernières infos sur le Clandé : jeudi prochain à l’actu par derrière de Zalea vers 19 heures...
Repost 0
29 octobre 2006 7 29 /10 /octobre /2006 09:34
Nous profitons de ce reportage pris sur Zalea TV pour saluer les personnes de l'association Survie Drôme et nous lui adressons un chaleureux bonjour


émission et vidéos sur la françafrique
Une émission intéressante sur ZaleaTV à propos de la politique française en Afrique. Un entretien avec plusieurs personnes de survie et des documents vidéos.
Les vidéos de l'émission sont librement disponibles ici..
Repost 0
29 octobre 2006 7 29 /10 /octobre /2006 09:14
lu sur marseille indymedia

Vers 21h ce soir dans le XIIIème arrondissement, plusieurs adolescents ont allumé un liquide inflammable dans un bus transportant plusieurs personnes.

Une jeune femme de 26 ans a été brulé et a été transporté à l'hopital pour recevoir des soins, ses brulures sont importantes.

Ce communiqué publié hier, un an après les émeutes de Novembre évoque des pistes de réflexions pour ne pas s'attaquer aux personnes, ni aux biens de transports.

Faite passer le mot

Un an après Novembre 2005 en France

Communiqué LA RAGE DU PEUPLE

Un an après les plus importantes émeutes urbaines de ce début de 21ème siècle, les banlieues française brûlent encore.

Depuis Septembre, 3 attaques contre la police ont été commises à coup de pierres, barres de fer et cockail Molotov. La nuit dernière, le feu persistait autour de Paris, 2 bus ont été brûlé et le combat contre la police et les autorités continue. Ce ne sont pas les écoles qui sont pris pour cible, malgré un système éducatif qui exclue dans les territoires périphériques. Ce sont principalement l'uniforme et les transports. Malgré l'esprit de vengeance, derrière l'uniforme ce trouve des hommes et s'attaquer à eux, c'est se tromper d'ennemi. S'attaquer aux transports ne résoudra pas l'immobilité. . Construire des ponts par dessus les périphériques est urgent.

Depuis l'année dernière, rien n'a été réalisé par les autorités pour changer la situation. Les banlieusards sont une première génération qui grandi dans le système économique de la mondialisation . Des symboles de la résistance sont utilisés sans revendication. Comme si les mots manquaient à définir une situation invivable.

Pour nous, le gouvernement Français est illégitime depuis le NON contre la constitution néo libéral de l'Union Européenne. Quelques mois après, les étudiants français ont dit NON contre la libéralisation des contrats de travail. Souviens-toi de Novembre 2005 et voit la situation des pays du Sud. Qui confisques l'eau dans le monde ? Suez, Vivendi and les compagnies françaises. Qui discute avec le dictateur Poutine au sommet du G8 ?

Ne penses pas que dans les banlieues française, nous sommes ignorant sur comment le monde tourne. Nous avons une histoire, souviens toi des Blacks Panther, Malcom et Fela Kuti. Nous sommes conscients de notre vie, de notre situation, de ton hypocrisie et de ta police qui protège tes compagnies. Nous connaissons l'esclavage, et le nouvel âge du colonialisme. Nous savons ce qui c'est passé à Ceuta et Melilla, dans le nord de l'Afrique avec l'agence européenne Frontex. Nous sommes migrant-e-s et la circulation pour tous, partout, est un droit fondamental. Ici ça brûle parce que vous avez construit vos quartiers avec la misère du Sud.

Chirac est en Chine, la France brûle et tu regardes ailleurs. Après la corruption et l'alliance avec de nombreux dictateurs tu veux apprendre les droits de l'homme et l'écologie aux autres pays. Hypocrite ! Ce n'est pas Sarkozy et sa police qui va changer quelque chose.

Jeunes du monde : vie et système capitaliste est incompatible, croissance et développement rime avec destruction.

Ce n'est pas les lendemains qui chantent, c'est aujourd'hui.

Sous les paves ce n'est pas la plage, c'est la RAGE.

PS : il y a un an, le communiqué du 5 Novembre a appelé pour un Forum social des Banlieues. Nous pensons toujours qu'ouvrir des espaces de discussion avec la société civile est un premier pas pour avancer. http://www.laragedupeuple.org larage_dupeuple@yahoo.fr

 

 

Note:

Les commentaires doivent devenir important car ne pas en discuter c'est laisser le champ à la propagande pour faire son sale boulot. Depuis ce matin elle s'en donne à coeur joie, sur Rance inter, les propagandistes sont en train de valider la loi sur la prévention de la délinquance. ILS appellent même la population à descendre dans la rue pour manifester son soutien à la politique du baton contre les voyoux.

"un fait divers permet de justifier les lois" 

Repost 0
28 octobre 2006 6 28 /10 /octobre /2006 22:36
Bien le bonjour d’Oaxaca,
Cette journée d’arrêt de toute activité a été particulièrement meurtrière, quatre morts et un grand nombre de blessés par balles, ou comment se défend la dignité de tout un peuple. Les barricades dans les colonies et sur toutes les voies d’accès au
centre ville ont bien tenu malgré les escadrons de la mort et surtout les troupes de choc de policiers municipaux en civil fortement armés face à des gens qui les affrontaient avec des pierres. Ce sont les municipalités des environs, encore contrôlées par le PRI, le parti révolutionnaire institutionnel d’Ulises Ruiz, qui ont recruté et armés ces tueurs et qui sont directement responsables des violences et des assassinats. La municipalité de Santa Lucía del Camino où un jeune journaliste nord américain d’Indymédia a trouvé la mort, et la municipalité de Santa María Coyotepec où il y eut deux morts et dix huit blessés ont joué un rôle déterminant dans cet affrontement contre les membres de l’Assemblée populaire.
L’ambassadeur des États-Unis ment en parlant d’un échange de coups de feu. Rueda Pacheco, dirigeant du syndicat enseignant, ment en parlant de groupes violents et en se gardant bien de dire d’où viennent les tueurs. L’État a désormais le prétexte
qu’il attendait pour rétablir l’ordre et l’État de droit comme il dit si bien.
Ulises Ruiz joue-t-il son va tout dans une ultime confrontation meurtrière ou a-t-il l’aval de l’État pour provoquer des morts en vue de l’intervention de l’armée et de la police préventive fédérale ?

L’Assemblée populaire des peuples d’Oaxaca n’a pas jusqu’à présent répondu à la provocation en s’armant, ce qui justifierait l’envoi des troupes, et c’est les mains nues qu’elle garde les barricades et qu’elle fait face, avec une vaillance admirable, aux escadrons de la mort et aux sbires du PRI. Les familles ou les amis restent auprès des blessés et veillent à ce qu’ils soient soignés par des médecins et transportés par les ambulances rouges de l’APPO, les ambulances de la protection civile sont fliquées et l’hôpital n’est pas sûr. La croix rouge, nous dit-on,
refuse d’intervenir sur ordre du gouverneur déchu. Les disparitions sont nombreuses, la personne qui avait été enlevée ce matin a été retrouvée en prison.
Heureusement la radio université fonctionne, ce qui permet de coordonner les mouvements, de renforcer une barricade qui montre des signes de faiblesse par exemple, de prévenir de la venue des troupes de choc, ainsi s’est organisé tout un
réseau d’entraides, les habitants de Saachila, une commune en résistance, se sont regroupés pour envoyer des équipes afin de prêter main forte aux habitants d’Oaxaca, à San Bartolo Coyotepec les habitants se sont retrouvés pour venir en
aide à leurs voisins de Santa María Coyotepec.

La nouvelle s’est répandue rapidement et la capitale réagit, des barricades ont été élevées à proximité de l’hémicycle Benito Juárez, nous dit-on. Le bruit court que le ministère de l’intérieur est occupé par ceux qui se trouvaient devant le Sénat.
C’est le matin, j’apprends qu’Abascal, le ministre de l’intérieur, vient de donner l’ordre à la troupe d’intervenir. La complicité entre le gouverneur tueur et le gouvernement fédéral est donc bien une complicité objective, l’assassin avait l’aval de l’État pour lancer ses troupes de choc contre les habitants. La ville est
bien décidée à résister et toutes les voies d’accès sont hermétiquement fermées par des barricades.

Oaxaca, le 28 octobre 2006.
Repost 0
28 octobre 2006 6 28 /10 /octobre /2006 19:36
http://www.grainvert.com/breve.php3?id_breve=24
Projectiles à uranium "appauvri" en Irak : quel avenir pour nos poumons


-  Un texte de Maurice-Eugène ANDRE, Professeur Honoraire en Ecologie Générale, Auteur certifié en protection NBCR. Université de Mons-Hainaut, Belgique.

-  Nous avons décidé de suivre l’actualité au jour le jour suite à la guerre des USA contre l’IRAK. Vu l’urgence, suite à l’utilisation massive de ces armes en Irak par les armées des envahisseurs Etasuniens et anglais.

Un métal perçant tous les blindages
Un métal perçant tous les blindages
Cette situation pourra se constater dans les faits, pendant une période probable que nous estimons devoir se situer dans une fourchette allant des 1 à 20 prochaines années.

-  Lire aussi la position du Syndicat de la Magistrature (française) à propos de la légitimité de la guerre déclarée par les Etats-Unis à l’Irak et des opérations de guerre qui s’y déroulent.

-  TOXICITE DE L’URANIUM METALLIQUE INJECTE ACTUELLEMENT DANS L’AIR PAR LES USA EN IRAK.

-  « Extraits d’aujourd’hui » du 17 au 27 mars 2003. Page 1. Supplément journalier de la revue TEXTES D’ANTIPAS - TAHAT KÔL news.

-  "Situation pulmonaire mondiale prochaine, suite à l’utilisation d’uranium métallique dans les projectiles américains en Irak".

-  La santé mondiale au niveau pulmonaire va aller en s’affaiblissant : telle est l’opinion de plusieurs scientifiques dénonçant la présence de tonnes d’uranium dans les obus, missiles et bombes américaines qui vont exploser, et bientôt pénétrer sous forme de fines poussières radioactives insolubles, dans l’atmosphère mondiale.

-  On sait que la croûte terrestre contient de l’uranium et que cet uranium qui est radioactif est tenu éloigné des humains par la distance des gisements et aussi par les écrans des sols situés entre les gisements et les humains. Ces dernières décennies, de nombreuses industries se sont mises à extraire l’uranium du sous-sol pour différentes raisons, et tant que l’uranium était tenu à distance des hommes, ou stocké derrière des écrans, - silos en bétons notamment, ou fûts solides - , cette composante radioactive du sol restait inoffensive.

Magique !
Magique !
Les ingénieurs militaires américains ont pensé à exploiter la forte densité de l’uranium quand il est obtenu sous forme métallique, (+ de 2 fois plus lourd que l’acier), pour l’utiliser comme perforateur de bunkers et de chars, dans les projectiles. Et effectivement les dards en uranium mis dans les projectiles, perforaient les chars et les roches, avec une facilité étonnante, dotant ainsi les Américains d’armes redoutables.

-  Il semble cependant que l’armée américaine a volontairement ou pas, occulté des données qui se sont avérées très nocives pour leurs propres troupes et les populations « à conquérir ».

-  Effectivement, en passant aux essais grandeur nature, on s’est aperçu que l’uranium contenu dans les projectiles, avait une propriété à laquelle personne ne semblait avoir songé : l’uranium métallique a la propriété de prendre spontanément feu quand il est divisé en très petites particules, et cette particularité se nomme "métal pyrophore". A première vue, les premiers experts constatèrent le fait, mais n’y prirent pas garde. Ceci ne semblait pas contrarier les projets initiaux.

-  Mais, dans la Nature, les choses changèrent. En effet les chocs des impacts divisaient l’uranium des projectiles, et on constata la présence de milliards de particules d’uranium flottant (aérosols) dans l’atmosphère près des explosions et impacts. Les particules brûlées examinées montraient qu’elles étaient malheureusement insolubles à près de 90% du total. Comme elles flottaient aisément dans l’air, il suffisait d’un vent contraire, pour que ces particules reviennent vers les canons "alliés" et empoisonnent les tireurs par invasion pulmonaire.

-  En fait, on constata que 90% de la masse d’uranium mise dans les projectiles utilisés, se transformait lors des explosions en milliards de milliards de particules radioactives flottantes. Par après on constata que plus les particules flottantes étaient petites, plus elles flottaient longtemps, et qu’en dessous de la taille du micromètre ou millième de mm de diamètre,

elles restaient pratiquement en suspension permanente pendant des mois, ce qui les entraînaient à des milliers de km de l’endroit où elles avaient pris naissance.

-  SITUATION PULMONAIRE MONDIALE PROCHAINE .../...

-  Par ailleurs, il fut constaté que des militaires engagés dans les opérations deviennent malades après leur retour à domicile, parfois après des années (Note : ce qu’on appela pudiquement le syndrome de la guerre du golfe).

-  Ceci alarma plusieurs chercheurs, dont le Professeur américain DURAKOVITCH parmi les médecins militaires qui constatèrent une surcharge d’uranium dans le corps des victimes, et même la présence de métaux radioactifs qui n’étaient pas destinés à être mis dans les projectiles. L’Amérique s’opposa dès lors à DURAKOVITCH.

-  Le système pulmonaire des victimes montre un affaiblissement comparable à ceux provenant de l’effondrement des défenses immunitaires. Les particules flottantes d’uranium « céramisé » par les explosions ont approché ces victimes et se sont introduites directement dans leurs poumons, les irradiant de l’intérieur par les émissions ALPHA de l’uranium : c’est l’effet interne de proximité avec irradiation directe à très courte distance des cellules pulmonaires.

-  Suite à l’adoption des projectiles américains, il se fait que de l’uranium métallique divisé en très petits fragments sous forme de poussières, est dorénavant apte à approcher les hommes directement par voie interne, au gré des courants aériens de l’hémisphère Nord, et ainsi de nous contaminer tous progressivement, à des moments inattendus, moments pendant lesquels ces poussières uranifères flottantes strictement invisibles à l’œil pénètrent l’organisme via la respiration.

-  Les globules blancs, et spécialement les lymphocytes B et T, jouent un rôle essentiel dans la défense immunitaire et sont soumis aux radiations lors de leur passage dans la lymphe et les poumons. Ces leucocytes sont extrêmement sensibles aux radiations ionisantes ; des doses de 0,1 gray (10 rad) peuvent déjà bloquer la phagocytose et induire la prolifération de bactéries infectieuses. D’une façon générale, suite à une irradiation, on observe une diminution importante du nombre des globules blancs (leucopénie) et particulièrement des lymphocytes T auxiliaires.

-  Dès que les explosions des armes américaines à UA (uranium appauvri) parleront, la charge aérienne des poussières radioactives augmentera et il est probable que l’immunité générale du genre humain diminuera encore, laissant la place à de nouvelles maladies pulmonaires...

-  Les récentes déclarations de l’OMS* : nous apprend que nous respirons maintenant tous de l’uranium en provenance de l’air, notamment de l’UA dans l’air.

-  En ce qui nous concerne tous, il serait plus clair de dire que depuis son apparition sur terre, l’homme était uniquement confronté aux rayons GAMMA en provenance de l’uranium dans la croûte terrestre, et aux rayons cosmiques. Mais que depuis une décennie environ, l’homme se trouve confronté aux rayons ALPHA de l’uranium, du fait de contacts directs de l’uranium métallique avec nos poumons. Ceci via les aérosols d’uranium métallique brûlés par les explosions des projectiles à UA sur les champs de bataille, aérosols, invisibles à l’œil, qui sont maintenant en suspension permanente dans notre atmosphère dans tout l’hémisphère nord.

-  Nous avons déjà démontré que l’UA brûlé donne des particules radioactives flottantes qui délivrent des doses importantes et ponctuelles à l’intérieur des poumons, et nous avons calculé et publié les doses infligées aux humains qui respirent des aérosols d’UA brûlé.

-  Comme l’OMS déclare que nous respirons maintenant tous de l’uranium y compris de l’UA, il faut trouver là, à notre avis, la source principale de la diminution de notre résistance naturelle aux maladies, via la perturbation permanente qu’infligent ces irradiations supplémentaires internes à notre ADN.

-  

Nous pensons que cette radioactivité supplémentaire interne, infligée à notre ADN, induira la diffusion de nouvelles maladies dans le monde, y compris des maladies franchissant la barrière des espèces.

A notre avis, seul l’abandon de l’utilisation des armes à UA, pourrait stabiliser la situation actuelle, car il est impossible de retirer de l’atmosphère terrestre, les particules radioactives flottantes qui y ont été introduites en masse, depuis quelques années seulement.

-  Maurice-Eugène ANDRE, Professeur Honoraire en Ecologie Générale, Université de Mons-Hainaut, Directeur des Textes d’Antipas - Tahat Kôl news. Pierre PIERART.

Note : les écrits de Maurice André sont très inquiétants, hélas véridiques, car recoupés avec de très nombreuses informations sicentifiques et de nombreux médecins ayant soignés les vétérans de la "guerre du golfe".

Par contre, ses déclarations concernant la justice divine, qui s’abattra prochainement sur tous les affreux n’engagent que lui et vous en serez seuls juges.

Mèl

Site Ouèbe d’Antipas :

-  Sur ce site : A lire ; « LA MALADIE DE LA GUERRE DU GOLFE ».*

-  Sur le site de l’OMS : Note sur l’uranium, une monstrueuse contre vérité scientifique

-  En savoir plus sur l’uranium appauvri, le syndrome de la guerre du golfe et le pourquoi de l’opposition des vétérans US à l’intervention de George Dabeliou Bush, sur le site de l’iacenter

-  Et nous ? Observatoire des armes nucléaires françaises CDRPC, 187 montée de Choulans, F-69005 LYON Contact : Jean-Marie Collin, 04-78-36-93-03 Mèl

-  le site du CADU, en anglais, Campain against Depleted Uranium, uranium appauvri

-  Le site Stop Nato, stoppons l’Otan, nous donne encore plus de précisions utiles, en anglais

Repost 0
28 octobre 2006 6 28 /10 /octobre /2006 18:19
Il faut rappeler que l'hexagone doit aussi participer à sa façon au processus de paix.
En effet une centaine (160 prisonnierEs) se trouvent actuellement dans les prisons. Les polices quadrillent le pays basques, la pression aussi de ce côté. Mais ce qui se passe depuis   la semaine dernière nous fait mal augurer de la suite.
Tout d'abord l'appel international
Des personnalités internationales s’unissent pour soutenir le processus
Des personnalités internationales ont manifesté leur soutien au processus par un communiqué, s’engageant à « impulser toutes les inititiatives dont le but est de protéger à de porter des solutions démocratiques pour l’obtention de la paix ».
GARA – traduit en français par les Solidaires du Peuple basque en lutte – Paris (SPBL-Paris)*DONOSTIA/SAINT SEBASTIEN-. Comme l’avait avancé GARA dans son édition d’hier, des personnalités internationales ont diffusé un document dans lequel elles montrent leur soutien au processus ouvert en Pays basque depuis le cessez-le-feu permanent déclaré par l’organisation armée ETA le 22 mars passé.

Francesco Cossiga (Italie), Mario Soares (Portugal), Gerry Adams (Irlande), Kgalema Motlante (Afrique du Sud), C. Cardenas (Mexique) et A. Pérez Esquivel (Argentine) ont été les signataires de la déclaration internationale de soutien au processus en Pays basque.

Les signataires ont qualifié de « très positifs » les pas accomplis dans le but de dépasser la confrontation.

Des médias internationaux, comme l’agence d’information italienne Ansa ou le quotidien mexicain La Jornada se sont fait échos du document ci-dessous:

DECLARATION INTERNATIONALE DE SOUTIEN AU PROCESSUS BASQUE

Les personnes signataires du document présent, considérant le nouveau contexte ouvert en Pays basque,

• Après l’ouverture d’une voie de communication officielle entre l’organisation basque ETA et le Gouvernement espagnol,

• Après la volonté manifestée par le Président espagnol, Monsieur Zapatero, de respecter la décision du Peuple Basque prise par de voies exclusivement démocratiques et en fonction des procédures légales,

• Et après les premiers pas et directives d’accord adoptés entre forces politiques, syndicales et sociales du Pays basque,

considérent:

1.- Très positifs les pas accomplis dans le but de dépasser la politique de confrontation qui existe jusqu’à maintenant et pour l’ouverture d’un chemin de reconnaissance et d’engagement civique, fruit de l’effort louable de volonté démocratique réalisé par les deux parties, la partie basque et la partie espagnole, durant les derniers mois.

2.- Nous saluons la nouvelle étape initiée, dans laquelle le triomphe de la culture de la parole tend à prendre le pas sur le silence et l’absence de raison, considérant le Dialogue et la Négociation comme l’unique instrument capable de dissoudre les problèmes politiques et de poser des ciments dans le but de construire une authentique Paix, basée tant sur la reconnaissance et les engagements mutuels que sur les droits démocratiques universels.

3.- Nous nous encourageons et exortons les deux parties engagées, la partie basque et la partie espagnole, à continuer sans repos, et en absence totale de la violence de chaque partie, le chemin emprunté, ardu mais gratifiant, mettant un terme aux vieilles blessures du long conflit avec le baume de la responsabilité politique, jusqu’à héradiquer définitivement ses causes et ses effets dans le cadre de la résolution et de la normalisation démocratique.

4.- Finalement, nous manifestons notre disposition à appuyer, dans tout ce qui est humainement possible, un processus tourné vers l’obtention de la Paix, nous nous engagons à impulser dès maintenant toutes les initiatives protégeant et portant les solutions démocratiques à cette obtention.


OCTOBRE 2006

Signataires du document:

Francesco Cossiga (Italie)
Mario Soares (Portugal)
Gerry Adams (Irlande)
Kgalema Motlante (Afrique du Sud)
C. Cardenas (Mexique)
A.Perez Esquivel (Argentine)


Le climat s'est alourdit cette semaine après la séance au parlement européen*
Cette semaine la guardia civil et la ertzaintza (police autonome basque) ont fait irruption dans plusieurs dizaines de "herriko taberna" ("bars du peuple") et locaux associatifs.
33650 - 41 ko
33650
(JPEG, 41 ko)

et bien sur : http://cspb.unblog.fr et www.radiopays.org

Repost 0
28 octobre 2006 6 28 /10 /octobre /2006 18:10
L'autre Afrique Résistance contre la guerre, la corruption et l'oppression.

Cinéma La Clef 21, rue de La Clef 75005 Paris M° Censier-Daubenton

((Projections)) : Petits Soldats de François Margolin ; Na Cidade Vazia de Maria João Ganga ; Un héros de Zézé Gamboa ; La nuit de la vérité de Regina Fanta Nacro…

((Débats)) : Cabinda (Angola), enfants soldats (Libéria) ; et autour des livres : . Elles font bouger l'Afrique en présence de Michèle Descater de l'AFASPA. . La privatisation de la violence : mercenaires & sociétés militaires privées au service du marché avec l'auteur Xavier Renou.

((Expos)) : Désobéissance civile, collages de Chari Goyeneche ; toiles de Zecarias Tedros déserteur érythréen ; cartes à gratterle 1 et encre de Chine d'Yves Chambon sur la guerre de 14-18.

((Lecture)) : portraits de femmes.

Tables de presse & buvette. PAF : 5 € la séance, 8 € les deux, 12 € les trois, 15 € les quatre.

De midi à minuit, samedi 11 et dimanche 12 novembre, journées organisées par l'Union pacifiste de France avec des antimilitaristes de la région parisienne, la participation de l'AFASPA, l'Union des Anarchistes, etc. Contact : UPF, BP 196, 75624 Paris cedex 13 - Tél : 01 45 86 08 75 http://www.unionpacifiste.org

anonyme article:71766 
Nous recevons le journal de l'union pacifiste est à l'info kiosque du Laboratoire ouvert le mercredi de 18h à 19h30
Repost 0
28 octobre 2006 6 28 /10 /octobre /2006 13:17
.:Oaxaca spari assassini:.

Attivista/cameramen ...
brad.jpg, image/jpeg, 347x192

Attivista/cameramen di Indymedia NYC ucciso in Oaxaca

Tué par une balle tiré à 30 métres, un photographe a aussi été touché aux pieds au même moment de l'attaque des pistoleros contre une barricade de défense de la population de la ville
Link approfondimenti

(((i))) Indymedia
(((i))) Mexico
(((i))) NYC- Ultimo scritto di Brad Will -

(((i))) Italia -Messico: repressione a Oaxaca-

Brad Will "a reçu une balle dans la poitrine", a déclaré Florentino Lopez, porte-parole de l’Assemblée Populaires des Peuples de Oaxaca (APPO) qui demande la démission du gouverneur de l’Etat Ulises Ruiz. "Un enseignant, blessé par balle, vient de mourir et une institutrice est grièvement blessée", a annoncé de son côté à la radio Flavio Sosa, un autre dirigeant de l’APPO.

Vendredi soir, le parquet de Oaxaca annonçait la mort d’une troisième personne, Esteban Zurita López, victime de tirs dans la localité de Santa Maria Coyotepec, sans plus de détails. Onze autres personnes ont également été blessées, dont un photographe du journal Milenio, Oswaldo Ramírez, au cours d’affrontements autour des barricades érigées par les manifestants de Oaxaca, qui ont fermé les quatre accès routiers de la ville, après les incidents.

Le conflit à Oaxaca, initialement pour une revalorisation salariale des enseignants, avait débuté le 22 mai, puis s’était radicalisé le 14 juin, avant de s’étendre à d’autres secteurs de la société lorsque le gouverneur avait envoyé en vain la police anti-émeute pour lever le blocus des instituteurs

 

L’Appo, qui regroupe les 70.000 instituteurs de l’Etat de Oaxaca, un des plus pauvres du Mexique, et des organisations sociales, occupe le centre de la ville depuis le 22 juin. Chaque nuit, des barricades sont dressées pour éviter une éventuelle intervention des forces de l’ordre pour les déloger

 

 

Repost 0
28 octobre 2006 6 28 /10 /octobre /2006 11:47
Le squatt Toulousain du Clandé a été expulsé très violement hier. Mais il a été
réoccupé en soirée par les squatteurs et les soutiens !


La solidarité s'organise. Une manif est prévue cet apr`s midi à 14 heures place du
Capitole à Toulouse.

Comme par hasard, la veille de l'expulsion, Indymedia Toulouse était piraté et
inactivé ...

Plus d'infos sur le Forum de la CNT AIT de Caen :
http://cnt.ait.caen.free.fr/forum/viewtopic.php?t=1593

==========================

Squatt Le Clande Toulouse ecacué reoccupe
27/28 Octobre 2006

Le Squatt Le Clandé évacué par la milice Sarkozienne Le Squatt Le Clandé réoccupé

27/10/06 : Les flics évacuent à Toulouse le squatt historique Le Clandé. Journée de
blocages et de manifs, charge de CRS...puis...

"Le Clandé a été bafoué, Le Clandé a été expulsé, mais Le Clandé a été libéré. Hier soir sur le coup des 21 h, juste après l'AG, 200 et quelques personnes sont partis en manif. Une fois devant LE Clandé, un coup de pied audacieux a été envoyé dans la porte. Qui s'est aussitôt ouverte en grand... A l'intérieur un vigile et son chien.
On ne sait plus lequel des deux a eu le plus peur. Ils sont sortis sans encombre laissant une émotion populaire reprendre possession des lieux. Une belle nike à la Préf, à La Ligue, à la Mairie... Un moment historique. Un de plus dans cette sacrée
baraque. C'est donc à nouveau ouvert et il faut vite y passer..."

Indymedia Toulouse aurait aussi été touché par l'évacuation. Plus d'infos sous
peu...

Vendredi soir au clandé a eu lieu un concert, Enormément de monde. Aujourd'hui doit avoir lieu une manifestation qui doit regrouper le plus de monde possible.


Répondre en citant







Sur le site CNT AIT caen nous avons pu lire:
Indymedia toulouse ne fonctionnait plus avant l'expulsion (la tentative)

2) Les médias locaux relaient les institutions en évoquant un fait divers dramatique (un jeune étudiant d'ailleurs aux sympathies libertaires tué par trois SDF qui l'ont jeté par dessus la garonne )

3) Ce fait divers a servi pour mettre en place une politique "antimarginalité" destinée a masquer les problémes sociaux (loyers trop chers , précarité...) et pour laisser penser au pouvoir qu'il pouvait passer a l'attaque .

4) L'état a perdu la premiére manche car sur la ville il y a un fonctionnement en réseau des jeunes du milieu révolutionnaire et libertaire . Leur trés bonne réaction est dûe a un travail en commun depuis le collectif ni cpe-ni cdi , festival atypik, affaire de loic.....

5) Le pouvoir a été surpris Cette réaction des jeunes autonomes n'était pas attendue cela montre que le pouvoir ne saisit pas tout ce qui se passe et en particulier que les orgas (y compris anarchistes) qui sont les relais du pouvoir sont défaillantes parceque exangues tant sur le plan du nombre (débordées) que sur celui des idées (débordées aussi)

5) A noter les médias toulousains nomment extremistes (dans le soutien a la mére de LOIC) ou SDF (clande) tous les anarchistes qui ne marchent pas dans le réformisme et la représentation des orgas dites libertaires ou non . Ce faisant il nous rendent service sans le vouloir .
Repost 0
28 octobre 2006 6 28 /10 /octobre /2006 10:48
Note/ Ce matin il y a eu un parrainage républicain à Romans, celui ci s'est effectué dans la mairie, qui au mois de juin a expulsé manu militari le squat des moutons. D'un côté un parrainage, donc une revendication républicaine qui a bon compte organise l'image de cette république qui tous les jours, enferment, exclus, cautionent la paupérisation,  qui fait croire que les élections résoudront les problèmes, alors que d'un autre ces élus chassent, que cela soit à Romans  où à Grenoble où à Lyon, à Paris, pour ne parler que de la "gauche" et dernièrement à Toulouse au Clandé,  les squats qui veulent s'organiser  pour une vie  collective, politique et axé sur la recherche d'une conception autonme de nos vies . Le laboratoire, solidaire  de nos amis du squat des moutons  trouvent un peu fort du café que des  personnes informées de l'attitude de ces  élus  ( verts PS MRG)  aillent leur apporter une caution.

texte commun CGA 93, OLS-Paris et OCL RP
sans pap - 67.1 ko
sans pap
(PDF, 67.1 ko)

PAS DE TRI PARMI LES SANS-PAPIERS

DES ENFANTS ARRÊTÉS AU SEIN MÊME DE L'ÉCOLE, des familles cachées par leurs voisins... A Aubervilliers, après une descente de police dans un atelier, un travailleur tombe du toit en prenant la fuite dans la cour même de l'école... le tout faisant suite aux images de files d'attente des familles devant les préfectures cet été. Pourtant, la chasse aux sans papiers a bien commencé depuis plusieurs années déjà. Rappelons-nous les 23.000 reconduites à la frontière de l'année dernière, dont Sarkozy n'était pas peu fier. L'Etat a ainsi initié la fabrication massive de sans-papiers par le durcissement de la législation : l'immigrant légal d'hier devenant un immigrant clandestin aujourd'hui. La politique du gouvernement n'a pas changé de direction. Elle a juste continué un peu plus loin son chemin, profitant de la relative apathie de la société française (voire de la sympathie d'une partie d'elle) qui ne lui permettait sans doute pas de prévoir l'ampleur des réactions actuelles.

DES RÉSISTANCES LOCALES À LA CHASSE AUX CLANDESTINS
LA CLASSE POLITIQUE DANS SON ENSEMBLE, avec la complicité des médias, désigne les travailleur-se-s immigré-e-s arrêtés pour être expulsés comme des « clandestins », autant dire voyous ou délinquants. L'immigration est traitée comme un problème économique et statistique et non pas comme une question humaine. En réduisant les immigrés ayant des problèmes administratifs à des statistiques, le pouvoir leur a retiré leur qualité d'être humain. Mais à ne voir que des statistiques, des objets économiques et de la marchandise électorale, le gouvernement en a oublié une réalité simple : quand « le chiffre à atteindre » se trouve passer par le copain de votre fils ou la voisine qui rentre de l'école avec vous, derrière la statistique apparaît un être humain. La politique de répression des immigrés tacitement acceptée jusque-là apparaît pour ce qu'elle est : une politique inhumaine. Depuis les mots d'un premier Ministre socialiste, il y a vingt ans, xpliquant que « la France ne peut pas accueillir toute la misère du monde » jusqu'à aujourd'hui où la police arrache des enfants à la maternelle pour les expédier en avion, la traque devient toujours plus forte et plus fine. Les dernières propositions de Sarkozy s'attaquent désormais au regroupement familial. On pourrait croire qu'il s'agit d'empêcher un étranger de faire venir sa famille : pas du tout, ça, c'est déjà fait depuis longtemps. Nous sommes déjà à l'étape d'après : empêcher les familles franco-étrangères de s'installer en France. L'étranger est alors traqué au coeur même de la République, dans les écoles.

DES PAPIERS POUR TOUTES ET TOUS
LA REVENDICATION « DES PAPIERS POUR TOUS » prend alors tout son sens, bien qu'elle apparaisse irréaliste ou dangereuse à la majorité des militants qui luttent contre les expulsions de familles. Pourtant, l'irréalisme est bien de croire qu'on peut pourchasser des « clandestins » en épargnant les familles. Les clandestins ne sont jamais isolés. Ils ont tous une histoire, des attaches, sont venus pour se construire une vie, donc une famille. En même temps que se massifie la fabrication de clandestins par des lois toujours plus dures, que s'aggrave la chasse aux sans-papiers, s'est glissé un discours sur des populations qui seraient inassimilables. Et c'est maintenant des enfants français de ces immigrés dont on veut se débarrasser. En même temps que l'on traque les sans-papiers, en même temps que le pays proclame son hostilité aux étrangers, on se met à traquer la part d'étranger qui sommeille dans la majorité des citoyens français. Est aujourd'hui désigné comme bouc émissaire le « jeune sauvageon des banlieues » comme autrefois ses aieux étaient désignés comme « sauvages » (bons ou mauvais) à civiliser, et surtout à exploiter. Cette stigmatisation comme « jeunes de banlieue », « jeunes issus de l'immigration », sousentendu en échec scolaire, sur le chemin de la délinquance ou encore candidats potentiels à l'islamisme ouvre la voie à la même gestion statistique et policière que la gestion de l'immigration.

C'est dès le départ qu'il faut s'opposer à cette logique infernale, dès les premiers mots, en refusant de qualifier de célibataire un père de famille dont les siens sont restés au pays, en refusant de qualifier de clandestin un exploité qui a des soucis administratifs, en refusant de hurler avec les loups sur des jeunes sans repères sans même les connaître. Parce que, quand on commence à assimiler une population à un problème, les logiques répressives, d'exclusion suivent toujours.

Nos revendications sont peut-être, sûrement même, maximalistes et utopistes, mais ce qui est irréaliste, c'est de soutenir que ce système peut être humain.
LIBERTÉ DE CIRCULATION ET D’INSTALLATION

COORDINATION DES GROUPES ANARCHISTES 93
c/o Secrétariat fédéral
20 rue Terral 34000 Montpellier
liaison93@c-g-a.org
www.c-g-a.org
OFFENSIVE LIBERTAIRE ET SOCIALE PARIS
21ter rue Voltaire
75011 Paris
< ols.paris@no-log.org
http://offensive.samizdat.net
ORGANISATION COMMUNISTE LIBERTAIRE
RÉGION PARISENNE
c/o égrégore BP 1213 . 51058 Reims
oclibertaire@hotmail.com
http://oclibertaire.free.fr

Repost 0

Articles Récents

Agenda

    dimanche 30 juin

15h à 16 h

accueil de familles de prionnier-e-s

discussion , infos et peites recettes

pour les proches de détenu(E)s...

- aides juridique

-participation à l'émission de radio Mega

du 22 juillet