Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 12:52

 

18-09-2011 23:25
Auteur : no tav       En exprimant leur solidarité à Elena et Marianna [arrêtées le 9 septembre pendant une manifestation autour du fortin militaire], les femmes du mouvement NO TAV revendiquent le droit de manifester leur rage et leur opposition à l'occupation militaire du territoire. Et de le faire même devant les grillages et les portails du « fortin ». D'être ainsi protagonistes ne pas seulement ménagères et infirmières du mouvement.           Le fait d'être femmes, dans certains cas aussi âgées, nous rend aux yeux des forces de l'ordre, des proies convoitées car faciles, comme déjà dans le cas de Marinella à Coldimosso.
Il nous attaquent avec les lacrymogènes même avant de s'approcher aux grillages. Ils nous ont même gazé à l'intérieur de la cuisine à la Libre république de la Maddalena [la zone qui devait devenir le premier chantier du TAV a été déclaré en mai 2011 une libre république, l'expérience d'autonomie a duré plus d'un mois jusqu'à l'évacuation le 27 juin]. Cependant ils ne peuvent pas nous empêcher de continuer notre juste lutte qui nous amènera toujours en première ligne.
Nous ne pouvons pas déléguer la tâche de défendre la Valsusa à des autres et nous sommes prêtes à en subir les conséquences, si nécessaire.
Tous les politiciens et le préfet devraient avoir honte de leur lâcheté de se retrancher derrière du file barbelé (de fabrication israélienne!!!) pour endiguer la volonté populaire, n'ayant pas d'autres arguments que la force des militaires.
En tant que femmes nous refusons ces méthodes et nous demandons que la démocratie soit prospectée, démocratie dans le sens de volonté populaire dans cette vallée qui est terrain d'affrontement entre population et partis de la caste.
Nous sommes contraintes à des formes de lutte dures et les journaux et la télé nous présentent comme des criminelles.
Nous sommes en revanche des femmes conscientes, nous luttons pour défendre notre avenir et celui des générations futures, et nous sommes fières d'être partie active d'un peuple pacifique et déterminé dans la défense de sa terre.

Les femmes présent à la coordination des comités, mardi 13 septembre :
marisa, saveria, titti, emanuela, simonetta, martina, antonella, gianna, sara, ermelinda, donatella, daniela, ermanna, nicoletta, claudia, renata, cellerina, giulia, claudia,bruna, rosanna, mariateresa, giovanna, gabriella, pina, cesira, mariachiara,marina, rosanna,marisa, sabina, elena, doriana, fabrizia, giuliana, maria, marina, valentina, monica, mariuccia, laura, sandra, franca, daniela, franca,……et les autres.


Banderolle : « violence aux femmes ? Qu'est-ce que vous voulez qu'il soit... en val susa c'est la police à la faire »      

Partager cet article

commentaires